Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘2006’

Fayad et El-Aawar s’attachent à l’armée et au document d’entente entre le CPL et le Hezbollah

Posted by jeunempl sur juillet 15, 2012

D.CH. – ANI

Les député du Hezbollah, Ali Fayad et du parti Démocratique libanais Fadi El-Aawar, ont souligné dimanche l’attachement de leurs partis au rôle de l’armée et au document d’entente entre le Hezbollah et le Courant patriotique libre.

Le député Ali Fayad, qui se prononçait durant une cérémonie organisée par le comité d’appui à la Resistance au Mont-Liban, à l’occasion « de la victoire de 2006 », a affirmé que la conférence du dialogue national est le seul lieu propice pour discuter de la protection du Liban, de son unité et de sa souveraineté.

« Face aux discours d’incitation confessionnelle, nous serons toujours, chrétiens et musulmans, attachés à l’union nationale. Nous nous attacherons à l’Etat fort et juste et au rôle de l’armée, afin de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Marée noire de 2006 : l’ONU somme Israël d’indemniser le Liban

Posted by jeunempl sur décembre 24, 2011

(S.B. – L’Orient le Jour)

L’ensemble des côtes libanaises au nord de Jiyeh a été frappé de plein fouet par la nappe de pétrole.

Le ministère de l’Environnement a annoncé vendredi que l’Assemblée générale des Nations unies a voté jeudi en faveur d’une décision qui demande au gouvernement israélien « d’assumer ses responsabilités et de payer immédiatement des indemnités au Liban et aux autres pays qui ont été touchés par la marée noire » de 2006.

Rappelons que cette marée noire avait été causée par un bombardement israélien sur les réservoirs de pétrole de la centrale électrique de Jiyeh (sud de Beyrouth), durant l’agression israélienne contre le Liban en juillet 2006. L’ensemble des côtes libanaises au nord de Jiyeh a été frappé de plein fouet par la nappe de pétrole, ainsi qu’une partie des côtes syriennes.

Jeudi, 165 États ont voté en faveur de la décision, et huit contre, parmi eux Israël, les États-Unis, le Canada et l’Australie. Six autres États se sont abstenus, et 14 étaient absents.

Le communiqué du ministère de l’Environnement précise que le ministre Nazem el-Khoury avait soulevé ce problème lors de son intervention à l’ONU le 20 septembre, à l’occasion d’une réunion sur « la lutte contre la désertification, la dégradation des sols et la sécheresse, dans le cadre du développement durable et du combat contre la pauvreté », qui avait eu lieu à New York.

Le texte de la décision précise que « l’Assemblée générale répète, pour la sixième année consécutive, son inquiétude conernant l’impact négatif de ce bombardement des forces de l’armée de l’air israélienne » sur le Liban. La marée noire, rappelle le texte, « a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective – décembre 2006 : Retour sur le mouvement d’opposition au gouvernement Siniora… où joie et bonne humeur contrastent avec la haine prônée aujourd’hui par le clan Hariri

Posted by jeunempl sur décembre 1, 2011

MPLBelgique.org
De vertaling in het Nederlands

[Rétrospective : 5 ans après les premiers rassemblements monstres de l’opposition au gouvernement pro-international et anti-libanais de Siniora, le MPLBelgique.org décide de revenir sur cette épisode de la politique libanaise à un moment où le courant du Futur multiplie ses provocations sectaires et actes de division au sein de la population libanaise. Les rassemblements de ce groupe (depuis les violences du 14 janvier 2011 jusqu’au dernier rassemblement haineux en date à Tripoli dimanche 27 novembre) contrastent avec les manifestations de la coalition regroupée autour du Hezbollah et du Courant Patriotique Libre 5 ans plus tôt. Retour sur une période d’espoir qui a abouti en janvier 2011 par la chute de l’ère Hariri, une période marquée par 100% de requêtes internationales et aucune réponse aux défis nationaux…]

Commençons par nous plonger dans le contexte d’après-guerre en septembre 2006. Le Hezbollah fait toujours partie du gouvernement libanais dont Fouad Sanioura est le premier ministre. Le Courant Patriotique Libre et son bloc du Changement et de la Réforme est le seul groupe d’opposition au gouvernement Siniora depuis 2005. Mais depuis le 6 février 2006, il n’est plus isolé sur la scène politique libanaise. La guerre a en effet prouvé que le document d’entente signé entre le Courant Patriotique Libre (CPL) et le Hezbollah 6 mois plus tôt avait transformé une grande partie des Libanais. Les Chiites et les Chrétiens ne se « méfient » désormais plus les uns des autres! Durant la guerre, toutes les maisons chrétiennes étaient ouvertes aux réfugiés chiites dans les régions « sécurisées » du Kesrouan, du Metn, de Beyrouth et d’ailleurs après l’appel à la solidarité du général Michel Aoun. Impensable il y a peu…

Le chef du Hezbollah ne manquera pas de rendre hommage à ces Chrétiens tout en déclarant que cet élan de solidarité était inestimable. Il se fait alors le porte-parole de la proposition du CPL d’intégrer un gouvernement d’union national de sorte à affronter la crise que traverse le pays. En effet, le général Aoun avait déjà proposé d’intégrer le gouvernement avant la guerre de l’été 2006 afin de donner l’occasion à Siniora de réparer sa mise à l’écart des Chrétiens… en vain. Malheureusement, la majorité oppose son véto et décide même de se passer de l’avis chiite (Hezbollah et Amal) dans toutes les décisions gouvernementales qui suivirent. C’est un nouveau contournement de la constitution qui impose l’entente entre toutes les communautés. Après les Chrétiens écartés du pouvoir, voilà les Chiites réduits au silence. Le Hezbollah et Amal quittent alors le gouvernement à la mi-novembre 2006 et rejoignent donc l’opposition alors menée par le CPL du général Aoun.

La constitution libanaise est violée à 7 reprises par la majorité au pouvoir et rien ne semble vouloir l’arrêter. L’opposition décide alors de lancer des manifestations pacifiques. Le jour où l’annonce de la date de rassemblement allait être divulguée, et alors que le gouvernement Siniora touche le fond, le député Pierre Amine Gemayel est assassiné en plein jour par un commando armé. L’opposition suspend tout rassemblement et la majorité en profite pour remonter la tête de l’eau, en prenant pour cible les partisans du CPL. Ils vont politiser ce meurtre, accusant à tout-va l’opposition et spécialement le CPL (seul parti n’ayant pas de passé milicien pourtant!), appelant à leur tour au rassemblement populaire… ils n’auront le soutien que de 50.000 à 100.000 personnes malgré le tapage médiatique et leur commerce du sang du martyr Pierre. A l’échelle des rassemblements libanais, ce chiffre est minime.

Après quelques jours de deuil, l’opposition annonce finalement la date de son rassemblement, il se déroulera le 1er décembre 2006! Un jour mémorable qui lancera une série d’autres rassemblements dont un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Wikileaks… quelques leçons

Posted by jeunempl sur novembre 30, 2010

Libnanews

Wikileaks a commencé la publication des 250 000 documents ou plutôt courriers diplomatiques concernant les télécommunications des ambassades US dans le Monde comme on le sait déjà. 243 de ces documents sont désormais accessible sur le site en question. 2046 concernent le Liban, dont 3 classés secrets, 1688 confidentiels et 388 non classés. 1 seul est accessible pour le moment en ce qui concerne l’Ambassade US au Liban.

Outre les détails plutôt croustillants de l’infirmière ukrainienne de Mouamar Kadhafi, et les « descriptifs » peu flatteurs de Berlusconi, Angela Merkel, ou Nicolas Sarkozy, je me suis plutôt intéressé sur le Moyen Orient et plus spécialement sur le Liban. Comme on peut s’en douter, les documents les plus intéressants sont issus des représentations américaines en Israël, en Syrie et concernent plus l’Iran que le Liban en lui-même. La raison en est simple, il existe en fait 2 réseaux informatiques diplomatiques américain, un peu un peu sécurisé, comme celui auquel Wikileaks a eu accès et un deuxième auquel le site n’a pas eu accès – du moins pour le moment-.

Sur les documents en question, on peut estimer qu’ils ne seront pas sans répercussion sur la politique et surtout les cadres des représentations américaines dans le Monde, il va y avoir vraisemblablement de grands « changements » dans le staff diplomatique américain. Je vois mal par exemple un ambassadeur « qui a dit beaucoup de bien » sur tel ou tel dirigeant pouvoir conserver son poste.

On en apprend peu en fait, on passe « d’une rumeur » à une confirmation en fait de la vision américaine de la région, il ne s’agit plus d’une vision américaine le plupart du temps mais d’une vision israélienne d’ailleurs.

Premier document dont je parlerais ce soir: il s’agit de la réunion entre le président yéménite et le représentant US, il s’agissait d’avions américains qui ont bombardé le Yémen et non d’avions yéménites comme le prétendaient les autorités locales. Le deuxième enseignement est la peur des pays du Golfe face à l’Iran et leur intérêt convergent avec Israël, le roi d’Arabie Saoudite ayant appelé à des opérations militaires contre Téhéran. Cela ne va pas -s’en nul doute- faciliter les choses entre les 2 pays notamment sur les plans libanais et irakiens, sans parler du problème posé par les minorités chiites présentes dans les autres pays du Golfe.

La France, elle aussi, se veut plus royaliste que le roi, et décrit l’Iran comme un pays fasciste, notamment lors de rencontres bilatérales entre représentants israéliens et français.  Elle a donc changé sa position en faveur d’un règlement pacifique de la question du nucléaire iranien, qui était en faveur d’un nucléaire civil, vers une version plus « forte ». Elle a donc perdu sa capacité de médiation dans l’affaire et sa vision de politique équilibrée.

Sur le plan libanais: les demandes israéliennes aux USA à ne pas soutenir l’Armée Libanaise, y compris lors des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La guerre du Liban, un « grave ratage » pour Israël

Posted by jeunempl sur janvier 31, 2008

(RFI – Diane Galliot)

Le rapport sur la guerre israélienne au Liban est sans appel contre le pouvoir et l’armée de l’Etat hébreu. « Un grand et grave ratage »… voilà ce qu’a été ce conflit pour la commission officielle du juge Winograd. « L’armée n’a atteint aucun de ses objectifs… briser la puissance de feu du Hezbollah, stopper les tirs de roquettes sur Israël et récupéré les deux soldats capturés… ». Autant dire que ces conclusions réjouissent le Hezbollah qui n’en espérait peut-être pas tant.

Le Hezbollah crie victoire… Le rapport de la commission d’enquête israélienne sur la guerre au Liban de l’été 2006 montre qu’Israël « a subi une défaite » déclare un porte-parole du parti chiite libanais. Et d’ajouter, « ce rapport confirme ce que nous affirmons depuis longtemps : Israël a complétement échoué et le Liban, malgré toutes ses pertes, est sorti victorieux de cette guerre… et de redire que c’est Israël qui a décidé de déclencher cette guerre, pas le Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :