Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Archive for the ‘Relations Liban-Belgique/UE’ Category

Visite belge au président syrien: Assad serait prêt à une « ouverture »

Posted by jeunempl sur septembre 20, 2013

RTBF

drapeau belge - BelgiqueSyrie - drapeauVéronique De Keyser (PS) s’est rendue en mission humanitaire personnelle au Liban et en Syrie. Elle a eu l’occasion de rencontrer le président Assad pour lui faire part d’une série de demandes d’organisations humanitaires. L’occasion d’un entretien avec le maître de Damas qui, selon la députée européenne semble jouer l’ouverture et la recherche d’une voie politique pour sortir du conflit.

On estime que deux millions de Syriens ont fui les combats dans les pays voisins. Dans des conditions allant du précaire au catastrophique. Une situation qui a mené Véronique De Keyser, au cours d’une mission personnelle qui l’a menée au Liban et en Syrie.

Elle s’est d’abord au Liban où elle a vu des camps de réfugiés syriens et été reçue par le chef de l’État Michel Sleiman, et a rencontré l’ancien ambassadeur libanais à Bruxelles M. Mansour qui lui a proposé de se rendre en Syrie, ce qu’il a rendu possible.

Là, la députée européenne y a rencontré diverses ONG, des autorités, mais surtout, le président Bachar El Assad, qu’elle connaît et à qui elle avait des demandes à formuler sur les disparus, l’humanitaire et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’activiste musulman Dyab Abou Jahjah revient en Belgique

Posted by jeunempl sur septembre 16, 2013

Belga

Abou Geagea de retour...Dyab Abou Jahjah, l’ancien dirigeant de la Ligue arabe européenne (AEL), va revenir vivre en Belgique après avoir passé près de dix ans au Liban. L’activiste politique musulman entend reprendre sa mission, écrivent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad.
« Je reviens vivre en Belgique », a indiqué dimanche soir Dyab Abou Jahjah sur ses comptes Twitter et Facebook. « C’est une question de semaines, nous sommes actuellement à la recherche d’une maison. »

Abou Jahjah a également donné des informations concernant ses futurs projets. « Il s’agira de dossiers et de questions de société que j’ai essayé de mettre à l’agenda il y a dix ans. Notamment des problèmes de subordination, de racisme et de discrimination. Il ne s’agit pas de faire une copie de l’AEL. J’ai 10 ans de plus aussi et ce que nous allons faire, pourra être dix fois plus fort et efficace que l’AEL ne l’a jamais été. »

Abou Jahjah avait créé l’AEL en 2000 pour défendre la communauté musulmane en Europe et relayer ses plaintes. Plusieurs de ses actions avaient suscité la controverse.

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

L’ONU diminue son aide aux réfugiés syriens au Liban

Posted by jeunempl sur septembre 13, 2013

Le Commerce du Levant

Refugiés syriens au LibanFaute de fonds suffisants, le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) va limiter l’aide alimentaire fournie aux réfugiés syriens. À compter du 1er octobre 2013, 28 % des 726 000 réfugiés syriens enregistrés par le HCR au Liban – soit environ 203 000 personnes – ne percevront plus d’aide alimentaire.

« Nous mettons en place un programme d’assistance ciblée, basée sur une étude de la situation sociale de chacun des réfugiés enregistrés », explique Roberta Russo, chargée de la communication du HCR au Liban.

En cause ? Les donateurs internationaux – Etats-unis et Europe en tête – qui ont fait la sourde oreille aux appels à contribution, lancés par les Nations unies.

Pour l’année 2013, l’organisation internationale demandait 1,7 milliard de dollars afin de gérer la situation des réfugiés syriens au Liban.

« À ce jour, nous avons reçu 438 millions de dollars, soit 27 % de la contribution espérée », ajoute Roberta Russo qui poursuit : « Il est possible que nous recevions encore certaines contributions, mais il y a fort peu de chance pour qu’elles atteignent le niveau de 2012 : l’an passé, nous avons reçu 90 % du financement demandé, soit 95 millions de dollars sur les 106 millions souhaités. En terme absolu, le financement reçu pour 2013 a augmenté, mais il n’est pas proportionnel aux besoins qui se sont accrus plus rapidement. »

Pour l’ensemble de la région, les Nations unies réclamaient trois milliards de dollars pour 2013. À ce jour, 40 % de la somme attendue ont été perçus.

« L’exode des réfugiés syriens [dans la région] s’est dramatiquement accéléré, avec plus d’un million de réfugiés arrivés sur les premiers cinq mois de 2013 seulement. (…) Si cette tendance se maintient, ce sont plus de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bruxelles lève son embargo sur les pommes de terre libanaises

Posted by jeunempl sur septembre 10, 2013

Le Commerce du Levant

drapeaux Liban - Union Européenne (UE)La Commission européenne a autorisé le Liban à exporter 50.000 tonnes de pommes de terre en Europe, levant ainsi un embargo de plus de cinquante ans.

En vertu de cette décision, allant jusqu’en 2015, le Liban exportera jusqu’à 50.000 tonnes de pommes de terre originaires des régions du Akkar et de la Békaa « introduites dans l’Union par des points d’entrée désignés, ce qui doit garantir des contrôles efficaces et une réduction du risque phytosanitaire », a souligné la Commission européenne.

L’origine des lots libanais devra être certifiée et ils seront soumis à des examens et des échantillons analysés de manière continue.

Posted in Economie, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Piccinin persiste et signe: « Al-Assad n’est pas derrière » l’attaque au gaz

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2013

(RTL info)

Cliquez ici pour visionner la video du reportage et de l’interview

Pierre Piccinin - otage belge détenu par les islamistes a été libéré : ses révélationsL’enseignant belge Pierre Piccinin, kidnappé en Syrie au mois d’avril et libéré dimanche en même temps que le journaliste de La Stampa Domenico Quirico, a accordé une interview à RTL-TVI, lundi matin. Il a indiqué que le gaz sarin n’avait pas été utilisé par le régime de Bachar Al-Assad. Confronté au démenti de M. Quirico, il a maintenu sa position, ajoutant qu’il serait suicidaire pour l’occident de soutenir les islamistes qui dirigent désormais la rébellion.

« C’est un devoir moral de le dire. Ce n’est pas le gouvernement de Bachar Al-Assad qui a utilisé le gaz sarin ou autre gaz de combat dans la banlieue de Damas. Nous en sommes certains suite à une conversation que nous avons surprise. Même s’il m’en coûte de le dire parce que depuis mai 2012 je soutiens férocement l’armée syrienne libre dans sa juste lutte pour la démocratie », a déclaré M. Piccinin à Luc Gilson dans une interview enregistrée à Gembloux pour RTL-TVI et diffusée à 13h.

Quirico dément ces « preuves »

Entre-temps, Domenico Quirico a détaillé à La Stampa ces « preuves », qui selon lui n’en sont pas. « Un jour, depuis la pièce dans laquelle nous étions retenus prisonniers, à travers une porte entrouverte, nous avons entendu une conversation en anglais via Skype entre trois hommes », a-t-il raconté. « Lors de cette conversation, les hommes disaient que l’opération au gaz dans les deux quartiers de Damas avait été commise par les rebelles comme provocation, pour pousser l’Occident à agir. » Mais M. Quirico a ajouté n’avoir « aucune idée ni de la fiabilité ni de l’identité des personnes. Je ne suis absolument pas en mesure d’affirmer que cette conversation est basée sur des faits réels ou sur une rumeur. C’est une folie de dire que je sais que ce n’est pas Assad qui a utilisé le gaz. »

Réponse de Piccinin: il ne met pas en doute la conversation entendue

« C’est son point de vue. Je ne l’ai pas encore contacté sur ce propos », a réagi M. Piccinin, invité du journal de 19h de RTL-TVI en direct. « Je suis un petit peu étonné car nous étions ensemble quand nous avons entendu cette conversation. Ça impliquait le général de l’armée libre qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les réfugiés syriens au coeur d’un débat belgo-belge

Posted by jeunempl sur septembre 7, 2013

Belga – RTBF

Note du MPLBelgique.org : Actuellement, le Liban supporte le plus gros poids dans l’accueil aux réfugiés syriens. Nous appelons les pays européens, surtout ceux qui ont depuis le début soutenu l’option de la guerre, à assumer leurs responsabilités dans ce dossier. 

drapeau belge - BelgiqueSyrie - drapeauLa ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet (cdH), a nuancé vendredi matin ses propos relayés par le journal Le Soir au sujet de l’accueil de réfugiés syriens en Belgique. Elle évoque un plan européen, où chaque Etat devrait prendre sa part. Mais « je n’ai pas dit que nous devions accueillir 4000 personnes », affirme-t-elle. Selon la secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Maggie De Block (Open Vld), en chiffres absolus, la Belgique occupe la quatrième place européenne.

A la fin d’une interview sur la rentrée politique, Joëlle Milquet appelle à ne pas focaliser le débat syrien sur la question de l’intervention militaire, mais à la déplacer sur le front humanitaire. « J’ai demandé au kern qu’on ne se limite pas à discuter intervention/pas intervention, avoir de grands états d’âme, une grande conscience. La grande conscience, elle nous demande d’agir tout de suite pour les réfugiés », rapporte le quotidien.

« On pourrait faire ce que fait la Suède et accueillir des personnes déplacées sous un statut provisoire, pas définitif. En Belgique, on a 4000 places libres pour soulager les camps », d’après les propos cités dans l’article.

Mais ces déclarations ne signifient pas que la Belgique doit accueillir seule 4000 réfugiés, a précisé Joëlle Milquet vendredi à l’agence Belga. Elle évoque « des proportions bien moindres ».

La ministre de l’Intérieur veut un plan d’aide européen en trois axes: augmentation de l’aide humanitaire aux camps de réfugiés autour de la Syrie, traitement des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Syrie: Hollande lâché par l’Europe au G20

Posted by jeunempl sur septembre 5, 2013

Le Figaro

Union Europeenne - drapeauFrance - drapeau«Il n’y a pas de solution militaire en Syrie», a insisté Herman Van Rompuy, le président de l’Union européenne. «La solution doit être politique», et s’inscrire dans le cadre de l’ONU, a martelé le représentant de l’UE à Saint-Pétersbourg, appuyé par José Manuel Barroso, le président de la Commission.
Les dirigeants européens n’ont pas de mots assez durs pour qualifier l’attaque chimique du 21 août en Syrie, un «crime contre l’humanité», selon Herman Van Rompuy, mais ils refusent de donner leur caution à une intervention militaire.
La position allemande s’impose

L‘Union européenne, membre de plein droit du G20, lâche la France en rase campagne, laissant François Hollande plus isolé que jamais, avec Barack Obama comme seul allié de poids au sommet. Herman Van Rompuy l’a affirmé: la France est, à ce stade, le seul pays européen décidé à agir militairement en Syrie. «Quant à savoir quelle sera la réaction de l’UE, s’il y a une intervention militaire de la France, nous ne savons pas encore, nous y travaillons…», a-t-il ajouté.

Un camouflet pour Paris, qui espérait un soutien au moins moral, à son action. La position européenne est calquée sur celle de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Serra condamne l’incursion israélienne à Labbouné

Posted by jeunempl sur août 30, 2013

Mediarama

FINULLe commandant en chef de la Finul, le général Paolo Serra a exprimé sa «profonde inquiétude» quant à l’incident de Labbouné, signalant que «l’incursion israélienne en territoire libanais est une grave violation de la résolution 1701». Il a ajouté que «la présence non signalée d’armes et d’individus armés dans cette zone constitue également une violation de cette résolution».

En outre, le chef de la Finul a fermement dénoncé le tir de roquettes vers Israël – violation supplémentaire de la 1701 et de l’arrêt des hostilités. Il a alors appelé les différentes parties à coopérer avec la force internationale dans son enquête sur ces incidents. «Les parties antagonistes ont réaffirmé leur engagement à arrêter les hostilités et à coopérer pour préserver le calme» dans la zone d’opération de la Finul, a conclu le général Serra.

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Intervention en Syrie: la Belgique pas prête à s’engager sans preuves

Posted by jeunempl sur août 29, 2013

RTBF – Julien Vlassenbroek

Didier Reynders - ministre des Affaires EtrangèresEtats-Unis, France et Grande-Bretagne semblent décidés à intervenir en Syrie contre Bachar al-Assad, quitte à se passer d’un mandat des Nations unies. La Belgique est, elle, plus circonspecte. Les autorités belges plaident pour une intervention dans le cadre d’un mandat du Conseil de sécurité de l’ONU. Surtout, le gouvernement veut disposer de preuves sur la responsabilité du régime syrien dans les récentes attaques chimiques avant de s’engager.

« Ce que nous demandons (et nous sommes 37 Etats à le demander) au secrétaire général des Nations unies, c’est un rapport des experts de l’ONU sur l’utilisation des armes chimiques », a réaffirmé ce mercredi Didier Reynders interrogé par Bertrand Henne. « Par qui ont-elles été utilisées? Si nous ne pouvons disposer d’un rapport des Nations unies, nous sommes prêts aussi à recevoir des informations des Etats qui affirment avoir des preuves (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France). C’est pour cela que j’ai demandé une réunion au sein de l’Otan qui aura lieu aujourd’hui, parce que nous pensons que ces informations doivent être échangées », a encore précisé le ministre des Affaires étrangères sur les ondes de La Première.

Un ministre qui a appelé à la prudence dans ce dossier: « Il faut mesurer l’impact d’une action militaire. Quels sont les risques? Quelles conséquences sur la Syrie et sur la région? Et quelles conséquences d’agir sans aval du Conseil de sécurité? Car demain la Russie pourrait elle aussi décider d’intervenir sans l’aval si d’autres le font. Ce sont des débats délicats », soulève l’ancien président du MR. « Si on intervient militairement, avec quels objectifs et quelles conséquences? Si l’objectif est d’intervenir de manière limitée et ciblée dans le temps, j’essaie de voir ce que cela va donner dans le cours des événements en Syrie ».

En clair, le gouvernement belge au nom duquel s’exprime Didier Reynders n’est pas encore acquis à l’idée d’une intervention qui semble bel et bien se préparer en Syrie. « Je ne suis pas encore convaincu. Ce que nous demandons, c’est que nous recevions des informations démontrant qui a utilisé ces armes (chimiques). Si la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont des informations à ce sujet, qu’ils les partagent avec leurs alliés au sein de l’OTAN ».

PS et MR sur la même ligne

Invités de l’émission Matin première ce mercredi, Marie Arena (PS) et Armand De Decker (MR), respectivement première et deuxième vice-président de la commission Affaires extérieures du Sénat, se sont déclarés tous deux sur la même ligne que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les démineurs belges ont nettoyé 178,1 ha au Liban

Posted by jeunempl sur août 25, 2013

Belga

Pieter De Crem - Ministre de la Défense belge en visite au LibanEn sept ans de présence, les Casques bleus belges de la Force intérimaire des Nations unies au Sud-Liban (Finul) ont déminé 178,1 hectares du territoire libanais, a indiqué le ministre de la Défense, Pieter De Crem, en réponse à une question parlementaire. Cette mission, entamée en août 2006 après le conflit qui avait opposé le Hezbollah à Israël, faisant 1.100 morts du côté libanais, a vu la participation de 5.346 militaires belges, pour un coût estimé, sur la période 2006-2012, de 134,5 millions d’euros, dont 97,9 millions à charge de la Défense, a précisé M. De Crem (CD&V) en réponse à une question écrite du député Wouter De Vriendt (Groen).

La première mission du détachement belge de la Finul, d’octobre 2006 à la mi-2009, consistait à la recherche et à la neutralisation de sous-munitions larguées par les Israéliens (« Battlefield Area Clearance » en jargon militaire). Durant cette période, les démineurs belges ont traité 177,2 ha et détruit 13.393 sous-munitions.

Depuis, les Casques bleus belges se concentrent désormais sur des tâches de déminage, principalement le long de la « Blue Line », la démarcation tracée par l’ONU après le retrait israélien unilatéral du Liban sud en 2000, pour fixer la frontière libano-israélienne. « A ce jour, ils ont déminé 8.245 m2 et détruit 198 mines antipersonnel et 31 mines antichars », a ajouté M. De Crem.

Selon lui, « tant que pour le déploiement actuel du détachement (une centaine de personnes, ndlr), la mission de déminage peut être rentable, la Défense est favorable à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :