Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Plaidoyer de Bassil pour le développement des énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur septembre 28, 2013

(L’Orient le Jour)

Energies renouvelables« Le Liban est doté d’un environnement riche, grâce à ses nombreuses ressources humaines et naturelles, et se doit ainsi de jouer un rôle local, régional et international de porteur d’idées », a affirmé le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil. Son discours a eu lieu au cours de l’ouverture du quatrième forum de l’énergie à Beyrouth, organisé par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, et le Centre libanais pour la préservation de l’énergie (LCEC), en coopération avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’Union européenne (UE) et la Banque mondiale (BM). Le ministre palestinien de l’Énergie, Omar Kettaneh, était présent parmi les personnalités, ainsi que de nombreux ambassadeurs et responsables politiques et militaires des pays arabes.

« Il est aujourd’hui nécessaire d’investir dans les énergies renouvelables qui devront petit à petit se forger une place parmi les hydrocarbures classiques », a indiqué M. Bassil. « Ce forum qui se tient au Liban doit ainsi devenir un lieu d’échanges et de création pour repenser nos politiques énergétiques et mettre en place de nouveaux mécanismes d’application », a-t-il poursuivi.

Pour le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de la place que peut dans l’avenir prendre l’énergie renouvelable. « Les deux types d’énergie, renouvelable et traditionnelle, se complètent, et l’une ne peut pas fonctionner sans l’autre », a-t-il souligné. En ce qui concerne les énergies renouvelables, le ministre a insisté sur la nécessité de mettre en place la législation concernant l’importation des ampoules à basse consommation et l’énergie solaire en général. « À ce jour, seuls 70 projets d’énergie renouvelables ont été exécutés, mais nous travaillons à échelle locale et internationale pour attirer le secteur privé », a indiqué M. Bassil. « Un projet de centrale solaire à Nahr Beyrouth qui produira 10 mégawatts (MW) est en cours d’étude, et les résultats de l’appel d’offres seront annoncés le 17 octobre », a-t-il poursuivi. Un autre projet de centrale éolienne est également en cours, « il produira entre 50 et 100 MW et sera exécuté par quatre entreprises internationales », a ajouté M. Bassil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :