Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les démineurs belges ont nettoyé 178,1 ha au Liban

Posted by jeunempl sur août 25, 2013

Belga

Pieter De Crem - Ministre de la Défense belge en visite au LibanEn sept ans de présence, les Casques bleus belges de la Force intérimaire des Nations unies au Sud-Liban (Finul) ont déminé 178,1 hectares du territoire libanais, a indiqué le ministre de la Défense, Pieter De Crem, en réponse à une question parlementaire. Cette mission, entamée en août 2006 après le conflit qui avait opposé le Hezbollah à Israël, faisant 1.100 morts du côté libanais, a vu la participation de 5.346 militaires belges, pour un coût estimé, sur la période 2006-2012, de 134,5 millions d’euros, dont 97,9 millions à charge de la Défense, a précisé M. De Crem (CD&V) en réponse à une question écrite du député Wouter De Vriendt (Groen).

La première mission du détachement belge de la Finul, d’octobre 2006 à la mi-2009, consistait à la recherche et à la neutralisation de sous-munitions larguées par les Israéliens (« Battlefield Area Clearance » en jargon militaire). Durant cette période, les démineurs belges ont traité 177,2 ha et détruit 13.393 sous-munitions.

Depuis, les Casques bleus belges se concentrent désormais sur des tâches de déminage, principalement le long de la « Blue Line », la démarcation tracée par l’ONU après le retrait israélien unilatéral du Liban sud en 2000, pour fixer la frontière libano-israélienne. « A ce jour, ils ont déminé 8.245 m2 et détruit 198 mines antipersonnel et 31 mines antichars », a ajouté M. De Crem.

Selon lui, « tant que pour le déploiement actuel du détachement (une centaine de personnes, ndlr), la mission de déminage peut être rentable, la Défense est favorable à continuer la mission. Selon l’évaluation actuelle, ceci sera le cas jusqu’en mars 2014″.

Actuellement, il y a 311 « Blue Points » pour lesquels un accord entre toutes les parties (le Liban et Israël, ndlr) existe. Au total, 252 de ces points sont déminés et 59 sont en phase de déminage.

Une évaluation de la participation belge dans cette mission onusienne est réalisée semestriellement. Cette évaluation doit constater si la mission est exécutable et si elle a toujours du sens.

M. De Crem s’est montré dans le passé favorable à une réorientation de la contribution belge à la Finul, mais le siège new-yorkais des Nations unies n’a encore formulé aucune demande formelle en ce sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :