Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

En choeur, salafistes et Geagea prennent pour cible le Hezbollah

Posted by jeunempl sur juin 24, 2013

Note de tayyar-intishar.org : Que les salafistes cultivent une haine systématique envers le Hezbollah et l’Armée, on le comprend, c’est leur fond de commerce.
Mais de voir le leader des Forces Libanaises (FL) Samir Geagea suivre cette propagande salafiste est une honte. Alors que l’armée se fait attaquer, tuer… Geagea ne trouve rien de mieux qu’à justifier les actes de ses amis salafistes envers l’armée, en accablant le Hezbollah, résistance nationale. Chapeau !

Pour rappel, l’hiver dernier, la député Sethrida Geagea, femme du leader des Forces Libanaises, avait tenu à soutenir les comportements provocants de Assir et de son groupe au Kesrouan, n’hésitant pas à heurter les sensibilités des habitants.
Sans oublier son fameux… « Fal yahkom al ekhwan » lancé pour « rassurer » les chrétiens sur l’issue des combats en cas de victoire des extrémistes en Syrie.

Nous regrettons par la même occasion le soutien de l’Orient le Jour à cette campagne.

Samir GeageaSource des articles : L’Orient le Jour

Liban : les armes illégales ne doivent plus être tolérées, affirme Geagea

Le chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a souligné lundi la nécessité de mettre fin à la dégradation qui sévit dans la région de Abra, en banlieue de Saïda (Liban-Sud) depuis dimanche, mettant l’accent sur l’importance du soutien à l’armée libanaise afin d’empêcher qu’éclate un nouveau conflit dans le pays.

« Les armes illégales, qu’elles appartiennent au cheikh (salafiste) Ahmad el-Assir ou au Hezbollah, ne doivent plus être tolérées, a affirmé M. Geagea. La défense des valeurs de l’Etat et de l’institution militaire représente la seule et unique garantie contre le déclenchement d’un nouvelle guerre civile au Liban ».

le cheikh salafiste Raféi accuse indirectement le Hezbollah d’être impliqué dans les affrontements de Saïda

Le cheikh salafiste Salem Raféi a accusé indirectement lundi le Hezbollah d’être intervenu dans les affrontements meurtriers à Saïda entre l’armée libanaise et les partisans du cheikh islamiste Ahmad el-Assir.

« Nous avons proposé un cessez-le feu entre cheikh Ahmad el-Assir et l’armée, mais cette dernière a refusé. Depuis l’éclatement du conflit syrien, la décision de l’Etat repose entre les mains du Hezbollah », a déclaré M. Raféi lors d’une conférence de presse.

« Le rejet du cessez-le feu prouve qu’une partie tierce est intervenue pour que les affrontements se poursuivent. Nous tenons l’armée pour responsable du rejet du cessez-le feu et des conséquences qui pourraient en découler », a-t-il ajouté.

« Nous n’interviendrons plus pour contenir les affrontements dans la rue à cause des agissements du Hezbollah. Que l’Etat prenne ses responsabilités. Désormais, nous ne coordonnerons plus avec personne », a ajouté le cheikh radical.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :