Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Alain Saadé: «Le Liban peut devenir l’un des cinq ou six meilleurs en Asie »

Posted by jeunempl sur mars 17, 2013

Mohammad Ezzedine – MPL Belgique

Alain Saade - Star Libanaise du Volley en EuropeAlain Saadé qui évolue au sein de Roeselare (l’une des meilleures équipes en Europe), est tout simplement le meilleur joueur du championnat belge de la saison 2011-2012. Et bien qu’étant l’un des meilleurs volleyeurs de l’histoire en Belgique, cela ne l’empêche guère d’être accessible et cordial. L’international libanais âgé de 30 ans, nous a reçu dans son restaurant préféré, le Bon Appétit. Là-bas, tout le monde le connaît et lui accorde une attention particulière. Calme et posé, c’est avec cette tranquillité qui le caractérise qu’Alain a répondu à nos questions, sans concession, ni langue de bois.

1) Qui est Alain Saadé, pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Je suis un volleyeur professionnel libanais, qui évolue au plus haut niveau depuis 2005 et qui essaie constamment de m’améliorer.

2) Vous avez débuté votre carrière au Liban avant d’évoluer à l’étranger. La transition entre le championnat libanais et les championnats européens a t-elle été difficile?

La transition a été bien sûr difficile car un monde sépare le volleyball libanais du volleyball européen. Chez nous, la discipline est encore au stade amateur alors qu’en Europe elle est depuis longtemps passée professionnelle. Au Liban, le volleyball n’est qu’une simple distraction.

La saison passée, Alain Saadé avait terminé meilleur attaquant et meilleur serveur du championnat belge, et même 2ème meilleur bloc au niveau défensif. Cette saison, Alain n’a pas beaucoup joué. Il revient de blessure (opéré d’une arthroscopie du genou), juste à temps pour les playoffs, la deuxième phase du championnat, qui se jouent en ce moment.

3) Votre équipe (Roeselare) vient de remporter la Coupe de Belgique et a terminé en tête du championnat régulier. Vous êtes bien parti pour faire le doublé Coupe-Championnat…

Notre objectif principal reste avant tout de briller en play-offs puis de remporter le championnat national, même si il est vrai que le fait de décrocher la Coupe est quelque chose de prestigieux pour le club.

Alain Saade - Star Libanaise du Volley en Europe4) Vous avez été éliminé au 1er tour de la Ligue des Champions après un parcours honorable (3 succès pour 2 revers). Que vous a-t-il manqué pour terminer en tête du groupe A et vous qualifier pour le second tour?

On a été éliminé par l’équipe russe de Kazan qui est la meilleure équipe au monde et qui a un budget 15 fois supérieur au nôtre. On n’a vraiment pas à rougir de notre parcours en Ligue des Champions.

D’ailleurs, les deux clubs phares du championnat belge, Roeselare et Maaseik, font partie du top 20 mondial et du top 10 européen.

5) Quelle comparaison pouvez-vous faire entre le volleyball libanais et le volleyball européen ou belge?

En Belgique une saison dure 11 mois alors qu’au Liban elle ne dure que 4 mois. Le reste du temps les volleyeurs libanais restent à la maison à se tourner les pouces, comment voulez-vous donc qu’ils s’améliorent? C’est tout simplement impossible. Malheureusement, le professionnalisme est inexistant aussi bien dans les clubs que chez la fédération, et les entraineurs sont incompétents.

Les programmes d’entrainement que subissent les volleyeurs des grands clubs sont très intensifs et variés, allant jusqu’à l’analyse des statistiques et des vidéos de leurs adversaires.

6) Est-ce qu’il y a selon vous des joueurs libanais qui ont le talent nécessaire pour percer en Europe?

Oui il y a deux ou trois joueurs qui ont les capacités pour jouer en Europe, tels Jean Abi Chédid, qui a déjà évolué en Finlande et en Iran, et Nader Fares. Pour cela, ils doivent être vus à l’extérieur, dans des tournois mondiaux, or cela fait maintenant quatre ou cinq ans que la sélection nationale est absente de la scène internationale.

7) Vous êtes international libanais depuis plusieurs années, quel regard portez-vous sur l’équipe nationale?

C’est une question difficile car l’équipe nationale ne s’est plus réunie depuis plus de deux ans ! J’espère que la fédération libanaise de volleyball mettra en place un plan pour ressusciter la sélection.

8) Que pensez-vous du parcours du Bouchrieh dans le championnat arabe des clubs?

C’est une bonne performance mais sans lendemain d’après moi. Il n’y a aucun plan pour l’avenir aussi bien chez le Bouchrieh que chez les autres clubs.

Et pour cause, peu de Libanais évoluent dans l’équipe lorsqu’elle réalise ses meilleurs résultats. D’où le pessimisme de notre interlocuteur.

Alain Saade - Star Libanaise du Volley en Europe9) La sélection du Cèdre enregistre de bons résultats depuis plusieurs saisons et récemment le Bouchrieh a atteint la finale du championnat arabe des clubs. Le Liban a t-il aujourd’hui les moyens de rivaliser avec les grandes nations de ce sport?

Le Liban peut devenir l’un des cinq ou six meilleurs en Asie, mais il faut plus de financement. Il faut aussi mettre l’accent sur la formation des jeunes, car c’est eux l’avenir de ce sport.

10) Le Liban a t-il les capacités pour accueillir une grande compétition internationale?

Je vois bien le Liban accueillir les Championnats d’Asie. On a toutes les infrastructures nécessaires pour accueillir un tournoi international.

11) Pensez-vous revenir jouer au sein du championnat libanais

Peut-être que j’irai terminer ma carrière au Liban.

Alain Saade - Star Libanaise du Volley en Europe12) Si vous n’aviez pas été volleyeur, quel métier auriez-vous aimé exercer ?

Tennisman.Je profite des vacances pour jouer au tennis.

13) Votre ami Rony Abou Jaoude est décédé il y a quelques jours. Qu’aimeriez vous lui dire?

C’était une personne exceptionnelle et très gentille. C’est vraiment très triste. J’espère néanmoins que sa mort servira de leçon aux jeunes, pour qu’ils conduisent prudemment.

Alain Saadé est un joueur super-actif et qui reste malgré tout très attaché au Liban. A la fin du championnat, il participera avec le Bouchrieh à la Coupe d’Asie des clubs. Il représente à lui seul l’espoir de voir ce sport renaitre de ses cendres au Liban. Nous lançons donc un appel amical à la fédération libanaise de volleyball et à tous les mécènes sportifs pour profiter non seulement de son talent mais également de son expérience internationale afin d’élever le niveau de ce sport au pays des cèdres: investir dans la jeunesse, dans des programmes d’entrainement corrects et professionnaliser les pratiques de l’équipe nationale. Il suffit d’un plan… et de l’argent. Avec les talents, le reste suivra… à n’en pas douter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :