Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Aoun veut mener une « guerre de libération contre la corruption »

Posted by jeunempl sur février 12, 2013

(L’Orient le Jour)

Le général Michel Aoun entouré du ministre Nicolas Sehnaoui et du député Ibrahim KanaanC’est en présence du chef du CPL, le général Michel Aoun, que le président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, Ibrahim Kanaan, a signé hier son ouvrage intitulé L’acquittement impossible, qui s’inscrit, selon lui, dans le cadre de la lutte contre la corruption.

L’événement, qui ne peut être dissocié de la campagne électorale du CPL, s’est déroulé en fin d’après-midi à l’hôtel Habtoor, en présence également du député Ali Bazzi, représentant le président de la Chambre, Nabih Berry, et de Mgr Boulos Matar, représentant le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï.

M. Kanaan a présenté l’ouvrage « qui traite de 16 sujets représentant chacun un acte d’accusation documenté et faisant la lumière sur des infractions à la loi ». Le général Aoun a ensuite pris la parole pour souligner que le livre « a brisé toutes les barrières ». « Nous allons réaliser ce dont nous avions rêvé, mais notre rêve ne pourra devenir réalité que grâce à notre courage, parce que la partie adverse est la plus forte, a déclaré M. Aoun. Ses racines (politiques) sont profondes. C’est comme si nous menions aujourd’hui une guerre de libération de la société libanaise de la corruption », a-t-il ajouté.

Après avoir rappelé que « la corruption est enracinée dans l’administration », le chef du CPL a mis l’accent sur « l’importance du contrôle des finances publiques, à travers le budget de l’État ». « Mais jusqu’à présent, les deniers publics ne sont soumis à aucun contrôle et les comptes n’existent pas. C’est un désastre », a-t-il déploré, avant d’indiquer que l’ouvrage « prouve que des gens honnêtes accomplissent leur devoir, ce que d’autres devraient faire également ».

S’adressant à l’audience, Michel Aoun a ensuite déclaré : « Vous payez vos impôts, mais votre argent est dilapidé. Lorsque je disais que le Liban était pillé et non pas brisé, aucun journal ne reprenait en manchette ces propos qui sont confirmés aujourd’hui, grâce à des documents. » Et de poursuivre : « Nous avons dans le pays des menteurs assermentés qui ont juré de ne jamais dire la vérité. Et si notre société était jusqu’à présent tolérante, c’est parce qu’elle était désespérée et parce qu’elle ne s’attendait pas à ce quelqu’un lance un processus de réforme et préserve les intérêts de l’État et non pas les siens. »

Plus tôt dans la journée, le général Aoun avait reçu la visite d’une délégation du parti Tanzim, au nom de laquelle M. Oubad Zouein s’est ensuite exprimé pour déplorer « la présence au Liban d’une partie qui ne souhaite pas avoir un État ». Il a défendu le projet de loi électorale du Rassemblement orthodoxe, estimant qu’il « jette les bases de la stabilité au Liban et barre la voie à une guerre civile ». Selon lui, certains « œuvrent pour provoquer une guerre civile et ne ratent aucune occasion pour provoquer une discorde, que ce soit à Ersal ou ailleurs dans le pays ». « Si la loi n’est pas appliquée dans l’affaire de Ersal, cela signifie que l’État n’existe pas », a-t-il encore dit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :