Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Okab Sakr répond maladroitement et son mensonge est dévoilé

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2012

MPLBelgique.org

Okab Sakr - député du Courant du Futur (clan Hariri - Liban)Le député de Zahlé, Okab Sakr, a tenu aujourd’hui à Istanbul une conférence de presse pour répondre à ses détracteurs. Des enregistrements audio avaient révélé la semaine dernière son implication dans le trafic d’armes alimentant la guerre civile en Syrie. Tout en confirmant l’authenticité des enregistrements dévoilés, Sakr a tenté de prouver l’innocence de ses actions, exercice qu’il avait manifestement bien préparé.

Si bien, qu’il s’est avéré quelques heures plus tard que les éléments présentés à la presse avaient été montés de toute pièce par le député.

La video ci-dessous explique le montage fabriqué par Sakr, et ce en décomposant techniquement les bandes son… prouvant la mise en scène. En effet, Sakr a exposé une bande son différente de celle diffusée par OTV et Al Akhbar, tentant de discréditer les dévoilations de la semaine dernière. Après analyse, le « bruit » des ondes sonores de la conversation introduite par Sakr à l’une des bandes son diffusées jeudi passé, ne correspondent pas entre elles.

Cette technique fait partie de celles utilisées pour détecter les montages et elle est difficilement contestable…

La conférence de presse de Sakr (plus tôt dans la journée)

Okab Sakr contre-attaque : « On veut m’éliminer »

(L’Orient le Jour)

Les enregistrements sonores diffusés par certains médias ont été falsifiés, assure le député de l’opposition libanaise lors d’une conférence de presse à Istanbul.

« La campagne sécuritaire, politique et médiatique me visant a réussi à ternir l’image du Courant du Futur, me présentant comme un hors-la-loi et comme un fugitif », a déclaré, lors d’une conférence de presse jeudi à Istanbul, le député de l’opposition libanaise, Okab Sakr.

Le député avait reconnu, lundi, l’authenticité d’enregistrements sonores diffusés par certains médias libanais, dans lesquels il évoque des livraisons d’armes aux rebelles syriens.

Selon lui, ces enregistrements, ainsi que les clips vidéos et les photos ont été « volés » de son ordinateur personnel. M. Sakr n’a pas précisé qui est à l’origine de ce vol. « Le but de cette campagne est de m’éliminer politiquement et physiquement », a-t-il ajouté.

« Il est clair qu’il y a beaucoup de failles et d’inconsistances dans les enregistrements, tels qu’ils ont été présentés au public », a poursuivi le député libanais, avant de diffuser un enregistrement audio d’une dizaine de minutes dans lequel il négocie avec un rebelle syrien pour obtenir la libération des pèlerins chiites libanais enlevés en mai dernier en Syrie.

« Je défie tous ceux qui ont exploité cette affaire de me poursuivre en justice », a lancé M. Sakr, ajoutant qu’il allait soumettre tous les enregistrements sonores, dans leur version originale, aux médias. « Vous pourrez effectuer tous les tests nécessaires afin de vérifier leur authenticité », a-t-il dit aux journalistes présents à Istanbul.

Dans un autre clip audio diffusé lors de la conférence de presse jeudi, le député libanais évoque avec un opposant syrien la livraison de lait pour les enfants en Syrie. « Oui, je suis coupable de livrer du lait et des couvertures aux enfants de Syrie, a ironisé M. Sakr. Oui, je suis coupable de ces +actes terroristes+ ».

Selon lui, les personnes ayant orchestré cette « campagne diffamatoire » sont « tombées dans leur propre piège ». « Vous ne pouvez plus cacher vos mensonges, vous avez été démasquées », a dit M. Sakr, accusant les médias proches du 8-Mars, dont la chaîne de télévision OTV et le journal al-Akhbar, d’être des « chabbihas (milices) au service du régime syrien » de Bachar el-Assad.

M. Sakr a en outre accusé le chef du Courant patriotique libre (CPL) Michel Aoun, sans le citer nommément, d’être à l’origine de la falsification des enregistrements sonores diffusés par certains médias libanais. « Vous êtes le plus grand menteur », a lancé le député en s’adressant à celui qu’il a qualifié de « maître de Rabieh ». « Cette personne ne vénère que le siège de la présidence », a-t-il ajouté.

Commentant l’affaire de Tell Kalakh, Okab Sakr a affirmé que les jeunes sunnites libanais tués vendredi dernier par l’armée du régime en Syrie ont été « piégés ». « Ils ont voulu les tuer et m’accuser ensuite de les avoir encouragés à se battre aux côtés des rebelles », a dit le député. « Ce ne sont pas quelques enregistrements sonores falsifiés qui vont porter atteinte à (l’ancien Premier ministre libanais) Saad Hariri », a-t-il également assuré.

Mardi, le juge Hatem Madi avait demandé au bureau chargé des investigations de retranscrire les documents audio fournis par le quotidien al-Akhbar afin que la justice agisse conformément à la loi et aux accords bilatéraux libano-syriens. Cette démarche judiciaire, relevant de la procédure préalable, a servi de motif au gouvernement pour ne pas s’exprimer officiellement sur l’affaire.

Après la reconnaissance de l’authenticité des enregistrements, le courant du Futur s’était attardé mardi sur le fait que le député avait « agi à titre personnel ». Dans la déclaration publiée à l’issue de sa réunion hebdomadaire, son bloc parlementaire avait estimé que « ceux qui appellent aux poursuites judiciaires à l’encontre du député Okab Sakr et à lever son immunité parlementaire doivent avant cela appeler à la poursuite du Hezbollah et de ses cadres, surtout son secrétaire général Hassan Nasrallah, qui a déjà évoqué publiquement et plus d’une fois le rôle militaire du parti en Syrie, où il envoie ses combattants et ses armes (…) pour soutenir le régime dans ses crimes contre l’humanité ».

Aujourd’hui, quelques heures après la conférence de presse, l’ancien Premier ministre Saad Hariri a appelé au téléphone le député du Courant du futur le félicitant pour ses prises de position, rapporte l’Agence nationale d’information (ANI, officielle). Selon l’agence, M. Hariri a assuré que « le soutien au peuple syrien se poursuivra jusqu’à la victoire de la révolte ». Pour le chef de l’opposition libanaise, ce soutien est « une responsabilité morale, patriotique et arabe qui ne sera délaissée par aucun honnête Libanais ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :