Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les preuves sur l’implication du 14-Mars en Syrie s’accumulent

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2012

Mediarama

Fatah - Jound al Cham - TerroristesEn l’espace d’une semaine, la politique de « dissociation » à l’égard de la crise syrienne, adoptée par le gouvernement libanais, a volé en éclat, et avec elle se sont évaporées toutes les déclarations du 14-Mars sur le fait que son implication en Syrie ne dépasse pas le cadre de l' »assistance humanitaire » fournie au peuple syrien. La mort, la capture et la disparition d’une vingtaine d’islamistes sunnites libanais, tombés dans une embuscade vendredi près de Tal Kalakh, apporte la preuve matérielle de l’implication du 14-Mars dans le conflit syrien (Voir par ailleurs). Des députés du Courant du futur de l’ancien Premier ministre Saad Hariri ont officiellement cautionné l’action de ces militants islamistes et ont salué leur « martyre ».

C’est notamment le cas des députés du Akkar Mouïn Merhebi et Khaled Daher, très actifs dans le soutien à la rébellion syrienne. Si cette affaire a fait tellement de bruit, c’est en raison du nombre élevé de morts, tombés en une seule fois. Mais les services de sécurité libanais estiment à plusieurs dizaines -certaines sources parlent de 200- le nombre de Libanais tués ou portés disparus en combattant dans les rangs des rebelles syriens. La semaine dernière, Damas avait remis au Conseil de sécurité des Nations unies une liste de 143 « terroristes islamistes étrangers » tués par les forces syriennes, précisant leur nationalité et les circonstances de leur mort. Cinq Libanais figurent parmi les victimes. La disparition du groupe d’islamistes libanais a provoqué de fortes tensions dans la ville de Tripoli, d’où sont originaires la plupart des militants.

Selon la LBC, les habitants du quartier sunnite de Bab el-Tebbané ont menacé lundi d’enlever des habitants du quartier alaouite de Jabal Mohsen pour obtenir le rapatriement des corps de leurs proches tués en Syrie. En conséquence de quoi, les habitants de Jabal Mohsen se terraient chez eux et évitaient tout déplacement. Dimanche, des coups de feu avaient été tirés vers Jabal Mohsen, après l’annonce de la mort des islamistes libanais en Syrie. L’Armée libanaise a renforcé ses patrouilles pour éviter un embrasement généralisé entre les deux quartiers. De violents accrochages armés ont également éclaté dimanche dans la région des projets agricoles de Qaa dans la Békaa, à la frontière libano-syrienne, entre des soldats de l’Armée libanaise et des rebelles syriens. L’autre preuve vivante de l’implication du 14-Mars est venue de la bouche de Okab Sakr, un des plus proches collaborateurs de M. Saad Hariri.

Le député a reconnu la véracité des enregistrements sonores révélés par le quotidien Al-Akhbar la semaine dernière, portant sur son implication dans des opérations de financement et d’armement des rebelles syriens. Dans une interview accordée au quotidien Ach Shark Al-Awsat, il a défié la justice libanaise d’engager des poursuites contre lui (Voir par ailleurs). Début octobre, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait annoncé que son parti apportait une aide aux 33000 habitants libanais de 23 villages situés en Syrie, pour se défendre contre les attaques des rebelles syriens. Plusieurs membres du Hezbollah auraient été tués en mission dans ces villages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :