Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Exclusif : Au coeur du commerce d’armes du Courant du Futur en Syrie (Partie 1/3)

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2012

Radwan Mortada – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

[Note du MPLBelgique.org : Et dire qu’on accueille ce criminel en Belgique…]

Rappel – 2ème épisode : Hariri et Sakr pris en flagrant délit

Al-Akhbar a obtenu des enregistrements du député du Courant du Futur Okab Sakr organisant des transferts d’armes pour l’opposition armée syrienne sur ordre du leader du Courant du Futur Saad Hariri.

L’appel téléphonique est la première preuve solide du rôle de Sakr et de ses soutiens dans le Courant du Futur dans la fourniture d’armes et du support logistique aux rebelles syriens.

Dans une trilogie construite sur base de documents, d’enregistrements audio et d’interviews avec des sources proches de Sakr, Al-Akhbar met la lumière sur les tentatives de Sakr de détourner la révolte syrienne à son propre compte en dirigeant l’opposition armée sur le terrain.

Il y a quelques semaines, les bureaux d’Al-Akhbar à Beyrouth reçurent un appel téléphonique anonyme. L’appelant affirmait être en possession d’ « enregistrements audio qui exposeront le député Okab Sakr et son rôle dans la destruction de la révolution [syrienne] ».

La nouvelle ne vint pas comme une surprise. Les liens de Sakr avec l’opposition syrienne étaient bien connus, et son rôle en tant que dealer d’armes aux rebelles avait été documenté dans la presse. Et ce n’était pas la première fois que circulaient des informations sur l’existence d’enregistrements audio des conversations de Sakr.

Al-Akhbar a d’abord douté du correspondant et de ses motivations, mais il envoya rapidement le premier enregistrement. Cela ressemblait beaucoup à la voix de Sakr, ce qui fut confirmé plus tard par des experts audio.

Quelques jours plus tard, le correspondant anonyme fit un autre appel téléphonique à Al-Akhbar et donna son adresse e-mail. D’autres communications se poursuivirent par e-mail et par téléphone pour identifier l’étendue du contenu enregistré et son importance.

La source ne révéla pas le nombre d’enregistrements en sa possession, affirmant seulement qu’il y en avait des dizaines. Pour davantage de confirmation, il envoya un extrait d’un second enregistrement.

C’était de nouveau la voix de Sakr et les experts s’étaient à nouveau inclinés à le confirmer. Néanmoins, les enregistrements firent naitre plus de questions au sujet de l’identité de la source, notamment la manière dont les enregistrements parvinrent en sa possession et ce qu’il espérait gagner en les dévoilant à la presse.

Peu à peu, il se révélait que la source avait travaillé avec Sakr pendant plus d’un an, comme membre d’une chambre d’opération établie pour soutenir la révolte syrienne.

Selon la source, il y a plusieurs centres d’opérations : l’une à Antioche, l’une à Adana, et une autre à Istanbul. Il mentionna que Sakr avait son propre bâtiment dans la banlieue de Floriya à Istanbul où des réunions se tenaient de temps en temps.

Il disait également qu’environ 20 jeunes personnes de diverses régions syriennes sont chargées de conduire des opérations militaires à partir de ces chambres. Ils coordonnent avec des commandants et des groupes armés d’opposition pour fournir les fonds et matériels nécessaires. Ils dirigent les combattants vers des régions sous attaque ou sous siège, toutes sous la supervision des officiers des services de renseignement turcs et qataris.

Selon la source, tout cela était coordonné au moyen de dispositifs de communications satellites, spécialement les téléphones par satellite Thuraya et Iridium. Il ajouta que les hommes visitent régulièrement la Syrie pour y distribuer de l’argent aux leaders de l’opposition.

La source déclarait aussi que Sakr est très proche du ravisseur des neuf pèlerins libanais, connu sous le nom d’Abu Ibrahim. Il affirma que ce dernier recevait un salaire mensuel de 50.000 $, délivrés en mains propres par de jeunes gens du bureau de Sakr.

Okab Sakr - député du Courant du Futur (clan Hariri - Liban)Quant à sa motivation de fournir les enregistrements, la source disait que « Sakr a ruiné la révolution avec ses folles relations ».

« Lors des réunions, nous étions opposés par exemple à sa décision d’envoyer des armes à un endroit particulier que nous souhaitions maintenir un refuge sûr pour ceux qui fuyaient les combats », déclara la source à Al-Akhbar. « Mais [Sakr] insistait hystériquement sur sa décision, en toute indifférence par rapport aux vies des gens ».

Il continua à accuser le député libanais de « distribuer l’argent aux commandants des groupes armés sans faire la distinction entre les assassins mercenaires et l’opposition patriotique », s’est-il plaint.

La source mentionna aussi certains incidents qui « montraient la réelle nature de Sakr », expliquant que Sakr « fournissait un soutien armé pour faire chuter le régime car il haïssait le régime, non parce qu’il aimait le peuple syrien ».

A plusieurs occasions, le député libanais refusa de donner un soutien financier aux blessés ou aux réfugiés civils, disant qu’ « il y a des organisations humanitaires, qu’ils aillent chez eux », selon la source.

Malgré l’audace de la source et la quantité d’information qu’il apporta, il mentionna qu’il avait peur de Sakr et qu’il souhaitait sortir de la Turquie vers un endroit sûr en Syrie. Suite à sa décision, il devenait moins agité, bien qu’il était « certain » que le député libanais essaierait de le trouver.

Il ne regrettait pas de trahir son ancien patron. Cependant, il insiste qu’il a agi par compassion pour les « innocents en larmes ».

Il parlait de plusieurs incidents : « Sakr envoyait mes amis à la mort, sachant qu’ils seront définitivement assassinés, parce qu’il doutait d’eux ou était en désaccord ».

Il mentionna « l’influence sans limite » du député libanais au sein des services de renseignement turcs et « la confiance aveugle » que lui accordaient les Saoudiens, dont il sentait qu’ils lui faisaient plus confiance que Saad Hariri lui-même.

Selon la source, l’Arabie saoudite n’est pas le seul état du Golfe avec qui Sakr maintenait de chaleureuses relations. « Ses relations avec les Qataris est aussi exemplaire, malgré la féroce compétition avec les Saoudiens ».

Il a également confirmé que Sakr avait consacré la majeure partie de son temps en Turquie « à suivre la révolution syrienne minute par minute » lors des derniers mois. Il quitta vers la Belgique pour une courte période, suite à des désaccords entre les Turcs et les Saoudiens. Il y est resté pendant 2 mois et est ensuite retourné. Il est légèrement moins actif depuis.

La source révéla que Sakr tenait régulièrement des réunions avec les commandants de terrain en présence des officiers du renseignement turcs, qataris et saoudiens. Le député désigna son ami personnel, Louai al-Mokdad, porte-parole du Haut Conseil de l’Armée Syrienne Libre (ASL), pour suivre certaines de ses tâches et refusa de déléguer à quiconque d’autre.

Quant à l’image publiée récemment montrant Sakr et Mokdad ensemble, la source confirma que ce dernier la divulgua sur les instructions de Sakr, après avoir reçu l’information que leur relation était reconnue.

Il a dit que le député a été mis en alerte à plusieurs reprises après avoir reçu des informations sur les enregistrements audio l’incriminant provenant de plusieurs médias et de services de sécurité qui souhaitaient le prévenir.

Quant à l’apparition récente de Sakr en France sur la Future TV, la source déclare que l’épisode avait été planifié avant l’assassinat du chef de la sécurité libanaise, le général Wissam el-Hassan. Il a dit que Sakr a quitté la Turquie le jour même de l’interview, pour donner l’impression qu’il était loin de la Turquie et ainsi détourner les suspicions.

Les enregistrements obtenus par Al-Akhbar révèlent le rôle du député libanais – surnommé « Abou-Sakr » par certains dans l’opposition syrienne – distribuant des cargaisons d’armes et supervisant les opérations en Syrie.

Dans l’épisode du jour, Al-Akhbar publie un enregistrement montrant Sakr recevoir une liste de fournitures nécessaires d’un commandant sur le terrain.

L’enregistrement est également retransmis sur OTV lors du journal de ce jeudi soir à 20h.

Premier enregistrement : Okab Sakr arme les rebelles syriens

Abou al-Numan (AN), chef d’un groupe armé : Assalamou alaikoum

Okab Sakr : Wa alaikoum assalam. Vas-y.

AN : M. Okab, notre groupe est coincé et encerclé. Un ou deux jours et la région tombera. Là, nous sommes bombardés par des avions et l’artillerie. Ils attaquent sur tous les fronts. S’il vous plait, aidez-nous, nous avons besoin d’armes.

OS : Je vous en prie, dites-moi les armes que vous souhaitez, quelles sont les quantités.

AN : Nous avons besoin de 300 roquettes et 20 lanceurs. Et si possible de fournir 250.000 munitions russes [pour les AK47], 300 mitrailleuses, et certaines armes spéciales.

OS : Tout cela, vous en avez besoin pour quelle région exactement?

AN : Azaz, Tal Refaat, Andan et tout le Rif Halab [banlieue d’Alep]. Vous savez ce qui se passe ici. Depuis hier, ils ont réussi à entrer sur 3 fronts de l’Idlib… et dans Alep, nous avons les Chabbihas [voyous du gouvernement].

OS : Donc qui recevra et où se passera la livraison? Comment l’opération aura lieu?

AN : La livraison, comme d’habitude, sera divisée… Abou al-Baraa sera là avec les gars et les voitures les prendront et les apporteront à Alep. Mais nous avons besoin de faire cela le plus vite possible, parce qu’il y a un grand besoin et le bombardement continue. Les gens sont dispersés et il n’y a pas de munitions. Les hommes, chacun d’eux a un ou deux chargeurs et il y a beaucoup de consommation. Essayez de les avoir de n’importe quelle façon, que Dieu vous bénisse. Je ne sais quoi dire, après Dieu, il n’y a que vous.

OS : Serez-vous là pour la livraison?

AN : Non, mon frère, Abou al-Nour sera là avec les gars et les voitures. Ils les prendront de vous comme d’habitude.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :