Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

UE-Liban : des réformes agricoles en cours d’examen à Bruxelles

Posted by jeunempl sur novembre 15, 2012

ENPI-info

Un sous-comité de l’agriculture et de la pêche a réuni à Bruxelles des hauts-représentants de l’Union européenne et du gouvernement libanais. Organisée dans le cadre de la politique européenne de voisinage, cette réunion a confirmé l’engagement des deux parties à renforcer leur coopération dans ce domaine. Elle leur a par ailleurs permis de discuter des réformes décidées conjointement pour le plan d’action Liban-UE 2013-2015, en cours d’adoption.

Ce plan d’action fixe un nouveau cadre pour la coopération entre l’UE et le Liban. Il vise à promouvoir la production et la commercialisation de produits agricoles dans le respect des normes internationales, à avancer sur la voie de la libéralisation, à renforcer la compétitivité et à développer l’économie rurale.

Plusieurs points étaient à l’ordre du jour, notamment les relations commerciales dans le domaine de l’agriculture, en vue de la libéralisation progressive des échanges agricoles comme prévu dans l’accord d’association UE-Liban.

L’agriculture est un secteur économique important au Liban ; il est en effet une source directe ou indirecte de revenus pour environ 30 % de la population. Ce secteur doit cependant faire face à des défis institutionnels, financiers et technologiques et une réforme s’impose en vue de garantir la stabilité et le développement de l’ensemble du pays et de réduire la pauvreté. L’UE finance actuellement un programme de développement rural et de l’agriculture à hauteur de 14 millions d’euros afin d’améliorer le rendement du secteur agricole libanais. L’objectif est ici de garantir durablement la sécurité alimentaire et d’améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales et agricoles.

Les mesures sanitaires et phytosanitaires ont également été examinées. Les délégués ont ainsi discuté de l’adoption de mesures pour la sécurité des aliments et des mesures prises au Liban en vue de mettre en place un système national de sécurité des aliments et d’assurer cette sécurité « de la ferme à l’assiette ». Notant l’existence d’une véritable dynamique publique au Liban en faveur de ces réformes, l’UE a proposé une aide dans ce domaine. La délégation libanaise a réaffirmé son souhait de voir des avancées en vue de l’autorisation des exportations de pommes de terre libanaises vers l’UE tandis que les délégués européens ont souligné la nécessité d’organiser des consultations plus systématiques sur une série de questions en rapport avec l’accès au marché de l’UE. L’UE et le Liban ont convenu de renforcer leur coopération sur les obstacles au commerce afin d’identifier précocement des solutions à ces problèmes.

La délégation libanaise était présidée par M. Louis Lahoud, directeur général du ministère de l’agriculture, la délégation européenne étant menée par M. Ilkka Uusitalo, Chef de la direction Moyen-Orient au sein du Service européen pour l’action extérieure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :