Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Réformes – « Connectons-nous »: Le rapport annuel des réalisations du ministère des Télécommunications

Posted by jeunempl sur novembre 14, 2012

Ministère des Télécoms

Pour télécharger la version PDF, cliquez ici. Pour obtenir des copies imprimées, contactez le: 01 979 380

Chers compatriotes, chers collègues,

Le devoir de tout employé de l’administration publique, Ministre compris, est de veiller au bon fonctionnement du service public. Ceci est particulièrement crucial quand ce service constitue un des liens névralgiques principaux de l’économie comme c’est le cas des télécommunications. Ajoutons à cela l’impératif de la réforme et de la réhabilitation de l’appareil de l’État dans toutes ses formes et nous aurons une idée approximative de l’ampleur de la tâche.

Mais pour commencer, j’aimerais rappeler que le mal principal dont souffre le Liban est son taux d’émigration alarmant. Plus d’un million de personnes ont quitté le pays entre 1993 et 2003, selon l’une des statistiques de la Sureté Générale. Ces chiffres doivent être ajoutés au chômage officiel et au chômage déguisé qui touchent une grande partie de la population résidente et qui, cumulés, atteignent 45%.

C’est le modèle économique en place depuis les années 90 qui décourage les investissements productifs et favorise les placements rentiers qui ne génèrent que peu ou pas d’emplois.

Le grand intérêt du secteur des télécoms, c’est qu’il offre au pays la formidable opportunité d’inverser ce modèle en peu de temps. En effet, à l’inverse de l’industrie lourde et de l’agriculture, les conditions nécessaires à faire du Liban un pôle numérique régional sont faciles à réunir et n’ont pas besoin d’une restructuration majeure de l’économie Libanaise. Les ressources humaines qualifiées existent déjà en abondance. Le réseau local de transport des données et la connectivité internationale viennent de faire un bond en avant de 10 ans et devraient atteindre un niveau très acceptable d’ici quelques mois. Enfin, les règles assurant la libre concurrence et empêchant la formation de monopoles sont en préparation et le Ministère devrait proposer au Conseil des Ministres un nouveau cadre juridique et règlementaire à cet effet d’ici la fin de l’été.

Malgré tous les blocages rencontrés et les opérations quotidiennes de sabotage administratif auxquelles nous avons fait face, les mesures que les ministres Bassil, Nahas et moi-même avons prises ont inversé la pratique des gouvernements précédents qui consistait à faire du secteur une vache à lait tantôt de monopoles privés, tantôt du Trésor public.

Ainsi, entre 2009 et 2012, sous notre direction, le Ministère des Télécoms a massivement investi pour moderniser les réseaux fixes et mobiles – Fibre Optique et 3G – et pris de nombreuses mesures visant à dynamiser le secteur et à faire du Liban un Hub Digital régional.

Ces mesures ont commencé à donner des résultats quantifiables. Les vitesses se sont améliorées de 15 fois sur le réseau fixe et de 18 fois sur le réseau mobile. La connectivité internationale a augmenté de 11 fois et sera bientôt redondante avec l’achat de 800 Gbps de capacité sur le câble Alexandros.

Les prix de l’Internet aux compagnies et aux individus ont été diminués de 80%. Le nombre d’abonnés au DSL a augmenté de 20% et celui du Mobile Broadband de 158%. Autant de mesures qui, selon les études de la Banque mondiale, devraient augmenter le taux de croissance de l’économie de plus de 2 points.

Seule la qualité des appels de téléphonie mobile laisse encore à désirer du fait d’une infrastructure 2G obsolète et d’un manque de maintenance et d’investissement. Un plan d’action agressif a été lancé début 2012 et il devrait nous ramener aux standards internationaux au plus tard d’ici la fin de l’année.

Toutes ces réalisations n’auraient pas été possibles sans le travail infatigable d’une équipe formidable, que je remercie ici et qui regroupe, outre les employés et directeurs du Ministère, de Ogero, de l’OSB, de la poste, et de MIC1 et MIC2, mon équipe personnelle composée d’une vingtaine de personnes hors du commun qui ont travaillé avec abnégation et persévérance pour atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé : placer le Liban au centre de l’économie digitale mondiale.

Pour le reste, ce sera aux générations de jeunes Libanais, aux créateurs de programmes, aux inventeurs d’applications et aux entrepreneurs innovants, une fois l’infrastructure mise à niveau, de transformer le potentiel en réalité et d’inverser ce faisant le sens de l’émigration.

L’avenir nous attend, ne le décevons pas…

Nicolas Sehnaoui

Pour télécharger la version PDF, cliquez ici. Pour obtenir des copies imprimées, contactez le: 01 979 380

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :