Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Roy Mahfouz parie sur le vent pour ramener la lumière au Liban

Posted by jeunempl sur octobre 5, 2012

(L’Orient le Jour – Marisol Rifai)

Note du MPLBelgique.org : Un article intéressant malgré le côté partisan et trompeur de la rédactrice. Pour rappel, le ministre Gebran Bassil a présenté il y a plus d’un an, un projet de loi pour permettre le rachat par l’EDL de toute production alternative d’électricité, qu’elle soit éolienne, hydraulique ou solaire. Cette loi est en attente d’approbation par la commission de l’énergie, présidée par le député du Courant du Futur Mohammad Kabbani, avant d’accéder au vote du parlement.

Un fort potentiel éolien, une ressource inépuisable et un déficit énergétique énorme : qu’attend le Liban pour faire confiance aux vents ?

Alors que l’instabilité sécuritaire semble s’installer durablement, que les conflits sociaux battent leur plein et que l’annonce d’importants gisements d’hydrocarbures offshore font rêver, parler d’énergies renouvelables ne semble pas être l’intérêt premier des Libanais. Et pourtant, un homme, Roy Mahfouz, en a fait son pari. « L’énergie éolienne est une ressource inépuisable et à fort potentiel, qui pourrait garantir au Liban une production durable, propre et peu coûteuse à long terme. »

Roy Mahfouz quitte le Liban en 1989 pour étudier en Allemagne et se spécialiser au fil des ans en génie de l’énergie. Il est aujourd’hui le président de la compagnie H2Air qu’il a fondée en France en 2007 et qui est spécialisée dans l’étude et la création de parcs éoliens. La société compte 20 salariés et prévoit de doubler ses effectifs dans un an. Cette croissance, M. Mahfouz l’explique par la volonté de l’État français d’encourager les énergies renouvelables. « Le gouvernement s’est donné pour objectif une production de 20 000 mégawatts (MW) d’énergie éolienne d’ici à 2020, contre 5 500 MW aujourd’hui. » Et pour attirer les investisseurs, il a mis en place un outil de sécurisation communément appelé « obligation d’achat », qui assure au producteur un tarif fixe pendant 15 ans, mais indexé au taux d’inflation. « Ainsi, quel que soit le prix de l’électricité sur le marché, les producteurs ont la garantie de pouvoir vendre à Électricité de France (EDF), surtout que les énergies renouvelables sont privilégiées sur le réseau électrique national », explique M. Mahfouz.

La bataille du vent l’emportera-t-elle au Liban ?

La visite de plusieurs jours du jeune entrepreneur au Liban n’est pas un simple retour en vacances d’un émigré nostalgique. M. Mahfouz est venu « tâter le terrain » ou plutôt le vent. « Le Liban possède un bon potentiel éolien », assure-t-il. Selon une étude réalisée par le ministère de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, le pays a une capacité de production éolienne de 1 500 MW. Les études réalisées par H2Air ont montré des résultats similaires. Pour référence, 1 MW correspond aux besoins énergétiques de 1 000 familles. « C’est donc un très bon gisement qui pourrait sécuriser une bonne partie du Liban en énergie », souligne M. Mahfouz. Outre le fait que le pays se soit engagé en 2009 lors du sommet de Copenhague à produire 12 % de son énergie à partir de ressources dites « vertes », les énergies renouvelables pourraient lui être d’une grande utilité.

En effet, rappelons que le Liban importe aujourd’hui la quasi-totalité de ses besoins énergétiques et croule sous le poids d’une facture pétrolière qui n’en finit pas de grimper. En 2010, celle-ci s’était élevée à 3,74 milliards de dollars, tandis qu’elle a culminé à 5,26 milliards de dollars en 2011, selon les chiffres du ministère de l’Énergie et des Ressources hydrauliques. De plus, la capacité de production d’Électricité du Liban (EDL) oscille entre 1 500 et 1 800 MW, alors que les besoins locaux avoisinent les 2 500 MW.

Mais la bataille semble encore loin d’être gagnée pour l’éolien au Liban et Roy Mahfouz est très conscient des nombreux risques qui entourent son projet. « Avant de commencer tout développement de parcs éoliens, il est nécessaire que le pays se dote d’un cadre juridique clair, qui garantisse aux producteurs un contrat d’achat par EDL de l’énergie produite, comme sur les modèles déjà existants en Europe », affirme M. Mahfouz, qui indique que le ministère de l’Énergie a fait savoir qu’il allait bientôt lancer un appel d’offres pour 60 MW d’énergie éolienne. Pour M. Mahfouz, cette annonce semble décevante, puisqu’il n’existe encore aucun cadre législatif pour que les développeurs puissent évaluer les risques de leur investissement, ni aucune assurance sur le tarif auquel l’électricité leur sera rachetée. Et les risques ne s’arrêtent pas là. « Les régions qui semblent les plus à même pour la construction de parcs à éoliennes sont situées dans des zones où la situation sécuritaire est difficile et, pour l’instant, nous n’avons pas reçu un signal fort de la part de l’État qui nous encourage à nous lancer dans un projet », regrette M. Mahfouz.

Mais l’entrepreneur ne compte pas se laisser décourager pour autant. « Mes racines libanaises y sont certainement pour quelque chose et mon choix de développer l’éolien au Liban n’est pas uniquement dicté par des considérations de rentabilité financière », confie M. Mahfouz. « Je me suis lancé le défi d’aider mon pays à avancer et je compte aller jusqu’au bout », conclut-il.

Espérons que les vents souffleront de son côté.

4 Réponses to “Roy Mahfouz parie sur le vent pour ramener la lumière au Liban”

  1. Bravo Roy mon cousin
    La bataille est longue mais tu y arriveras
    Courage!!

  2. Raja said

    A la Redaction,
    en reference a la note ajoutee en debut d’article, qui en realite n’a pas lieu d’etre surtout venant de vous, qui etes connus pour etre logique et fair play… detrompez vous, si vraiment vous etes convaincu de ce que vous avez rédigés, qui de toute facon est erronée et se place a l’oppose meme du fait de pousser vers la production alternative privee (ce n’est que le surplus de production alternative privee qui est propose a etre rachete, le calcul se faisant via la balance entre les resultats des compteurs, soit un genre de debit et credit), donc c’est le desinformation en plein ce que Bassil et EDL presentent, car en realite seuls les particuliers (non pas les entreprises) peuvent participer a ce genre d’operation, d’ou aucun danger a l’encontre du principe de « CENTRALISATION de la Production » suivi avec acharnement par Bassil et EDL, afin de garder tout sous leur emprise.. Alors qu’il est a present clair pour la grande majorite des Libanais, que d’une part Bassil n’est pas a la hauteur d’une tache pareil, en plus de son « manfoutisme » vis a vis de la sante et la securite des populations et son « non respect » des normes et regulations internationales et meme locales (dizaines de preuves a l’appui…) et que la direction de EDL (a sa tete Hayek) est la pire que le Liban a jamais eu (mauvais gestionnaire sans meme etre specialiste en la matiere, malgre les presque 10 ans de service deja)… quant a la redactrice de cet article, personnellement je ne vois rien qui justifie les 2 termes « Partisan et Trompeur », bien au contraire, on ne peut faire mieux pour que soit compris clairement le point de vue et position de Roy Mahfouz… surtout chers amis, j’attire simplement votre attention, que Mr Khoury (Concession de Aley) attend deja depuis des mois pour obtenir l’accord de Bassil afin de mettre en place une installation de production en « Éoliennes », pour simplement 60 MW, ce qui couvrira env. 50% du Akkar, qui en fait en a vraiment besoin (sachant que tout est deja conclu avec les prop.des terrains etc…), ceci en plus de sa position continue, illogique (vu le manque actuel au Liban) et meme « fallacieuse » vis a vis des 4 concessionnaires actuels, que ce soit au niveau de la distribution ou meme de la production…????
    Enfin, je me permet de vous faire remarquer qu’au niveau de la commission parlementaire de l’energie, les membres sont plus qu’une douzaine et Kabbani malgre le fait qu’il en soit le president, il n’est qu’1 sur….. sous entendre que c’est lui et son courant qui operent le blocage est vraiment gratuit et totalement faux.. renseignez vous mieux SVP, le probleme est vraiment ailleurs et surtout de la facon dont Bassil veut que ce projet de loi soit vote.. toujours afin qu’il puisse mettre la main et avoir un pouvoir irrevocable sur tout….
    en conclusion, je peux vous affirmer sans aucune hesitation que rien ne sera résolu correctement et dans le respect du citoyen et en sa faveur, tant que le principe de decentralisation au niveau de la production ainsi que celui de la predominance de la production alternative (de sources propres) n’ont ete appliques, tout ceci et toujours dans le respect des normes internationales en vue d’une protection maximale de la sante et de la securite de l’etre humain ainsi que de l’environnement en général. Or, cela, a ce jour est entierement a l’oppose de ce que Bassil entreprend ou meme essaie d’appliquer.. D’ou tant que le Bassil d’aujourd’hui est Ministre de l’energie il ne peut y avoir de solution et je dirai meme que les choses iront de mal en pire (navire ou pas ??? / nouvelles usines de production ou pas ???) en tout cas pour ces dernieres il n’y en aura pas (car nous ne le permettrons pas, tant que les normes internationales ne seront pas respectes, et pour les unites Existantes d’abord …)…. Bassil n’est vraiment pas beaucoup different de Layoun…..!!!! (et la vous etes bien place pour savoir de quoi je parle…. Toujours au plaisir…

    • jeunempl said

      Chère madame,

      Lorsqu’un ministre révolutionne son ministère (qui était dans un état lamentable de mort clinique à sa venue) en lançant une série d’études et en proposant un plan complet de remise à niveau de la production électrique, la moindre des choses serait de le soutenir et de l’aider à parvenir à son objectif. Mais certains Libanais, qui soufrent pourtant du même manque d’électricité, préfèrent marquer des points politiques et empêcher le ministre de réaliser ses projets plutôt que de l’aider!

      Toute la propagande, que vous semblez prendre plaisir à alimenter, ne changera pas les faits. Aujourd’hui, des progrès majeurs ont été enregistrés à 3 niveaux :
      – l’approvisionnement en eau s’est considérablement amélioré dans plusieurs régions du pays grâce notamment aux importants travaux de remise à neuf du réseau de distribution. Les projets de construction de barrage viendront compléter cette évolution et permettront l’irrigation de terres agricoles.
      – le push considérable au niveau de la découverte des réserves de gaz sur le littoral libanais. Quasi la totalité de l’espace maritime a été scannée et les sociétés pétrolières se bousculent au portillon pour obtenir ces données. Ceci était simplement inimaginable avant la venue du ministre.
      – enfin l’électricité, elle ne s’améliorera pas tant que les fonds ne sont pas débloqués pour mettre en oeuvre le plan quinquénal présenté par Bassil seulement 6 mois après sa venue au ministère. La situation des centrales se dégrade et sans réaction, elle ne peut que s’empirer! C’est pourquoi le ministre a fait un scandale pour favoriser la venue des bateaux générateurs qui vont permettre aux vieilles centrales d’opérer un lifting (même environnemental) et gagner par la même occasion en capacité. L’autre défi est la construction d’une nouvelle centrale électrique au gaz… même si on peut parier que le trio Joumblatt-Mikati-Sleiman bloquera à nouveau ce projet, comme ce fut le cas pour de nombreux autres.
      Enfin l’accent est mis sur les énergies renouvelables. Pour rappel, c’est Bassil qui a insisté pour que la carte des vents soit enfin achevée au niveau national. L’idée était notamment de permettre l’avènement de partenariats public-privé (PPP). Donc permettez-moi de douter que le blocage vienne de la personne même qui a pris l’initiative de diffuser cette carte des vents! Le reste n’est que blocage et propagande pour saboter le travail des ministres du CPL et spécialement Gebran Bassil.
      Tiens c’est bizarre, vous n’avez pas évoqué son avion privé… un oubli? 😉

      • Raja said

        A la redaction,
        Dommage, je m’attendais a mieux que ca de votre part, mais apparemment vous avez decide de suivre scrupuleusement les consignes plutot que de prendre « a la lettre » et avec un minimum d’objectivite le contenu de mes commentaires ci haut…
        je vous fais remarquer que vous n’avez repondu « qu’a cote » sur tout ce que je vous ai annonce.. Comme d’habitude et a l’exemple meme de vos ministres… Oh que vous vous trompez, surement du fait des fausses informations qui vous parviennent du Liban, car je ne peux croire que vous etes de mauvaise foi, surtout apres la bataille que nous avons faits ensemble (sans nous connaitre) pour le Port Phénicien (malgre le fait que vous avez a la fin, presque change de bord…!!!)
        en tout cas il est clair qu’il est inutile que j’essaie de vous convainvre ou de vous expliquer que vous avez tort de croire ce qu’on vous lance de l’interieur de votre Parti (courant), surtout que la vous vous etes trompes de personne… la politique partisane etant le dernier de mes soucis et que Bassil ait un avion ou pas, alors la vous ne pouvez vous imaginer combien je m’en fous… ce qui m’interesse est exclusivement ce qui a rapport « aux choses du Peuple » (ses besoins, ses droits et ses obligations… et surtout le fait d’etre servi, respecte, protege etc… sont des obligations a charge surtout des ministres respectifs…??? et c’est la ou ca blesse, car ceux qui produisent le moins sont ceux dont on s’attendait le plus…et Bassil et Layoun sont en tete de liste, quelque soit le contenu de ce que vous avancez (par ex. conc. l’achevement de la carte des vents au niveau National, ce que vous dites (ou plutot ce qu’on vous a raconte) n’est que pure propagande…) car cette carte est deja faite depuis quelque temps et par des ONG non pas par le ministere, qui proposait simplement de limiter ce genre de production énergétique a 200 – 250 MW (revoir son plan strategique de 06/2010)…. je vous ai donne qqs exemples precis… ainsi que des solutions.. faites votre enquete (vous avez mon email)…
        A l’occasion je vous fais remarquer que lorsqu’un fonctionnaire fait convenablement son travail, ceci rentre dans son scope of work, ni plus ni moins, ceci ne faisant pas du tout de lui ni un heros ni un surhomme.. il faut que soit stoppe cette propagande gratuite qui en realite cache plein de lacunes et de non professionalisme, surtout pour ces 2 ministres actuels precisement…
        enfin je suis Monsieur et non pas Madame et mon nom est celui de mon email.. esperons que vous ferez qqs recherches ce qui vous aidera surement a mieux comprendre le contenu de mes commentaires, qui ne sont que l’equivalent d’un « Cri du peuple » qui ne veut plus etre leurre ni par l’action ni par l’inaction de ces fonctionnaires et surtout pas par ces combines qui se font au sein des gvts.. tous sont fautifs, les bassil les Mikati les Sleiman et les gens de Joumblat et j’irai meme plus loin l’opposition actuelle aussi du fait de son desinteressement et de son manque de combativité au profit des dossiers qui ont rapport a la vie des citoyens…. Au plaisir quand meme… pour nos amis en commun …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :