Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Syrie : l’archevêché gréco-catholique d’Alep mis à sac

Posted by jeunempl sur août 28, 2012

Roger Akl

L’agence du Vatican, Zenit.org (cf article ci-dessous), laisse entendre sans l’affirmer  – je comprends leurs craintes – que les « inconnus » qui ont détruit l’archevêché Grec-Catholique seraient des djihadistes intégristes car, « selon des sources locales de Fides, les responsables de l’exaction « sont des groupes non identifiés qui entendent alimenter une guerre confessionnelle et impliquer la population syrienne dans des conflits sectaires ».

« Du fait de l’intervention désormais établie de groupes djihadistes, est en cours une tentative visant à fomenter la haine et des conflits sectaires. On enregistre la présence d’un nombre croissant de milices islamistes wahhabites et salafistes provenant de Tchétchénie, du Pakistan, du Liban, d’Afghanistan, de Tunisie, d’Arabie Saoudite et de Libye. Ces groupes ont pour seul but de faire régner le chaos, la destruction, les atrocités et de paralyser la vie sociale », dénoncent ces mêmes sources ».

Pourtant, même si « la population civile syrienne en est la victime », elle « ne tombera pas dans ce piège », affirme-t-elles.

Que nos dirigeants occidentaux, dont Français, arrêtent donc de souffler sur les flammes de la guerre et d’encourager et d’aider (par leurs services secrets déjà sur place à Adana) Turcs et Arabes théocratiques du Golfe à financer, armer et payer les intégristes du monde entier à déstabiliser un pays dont le gouvernement est surtout coupable de résister à l’anschluss israélien sur la Palestine, le Liban et le reste de ses voisins.

Quand nos chefs, au lieu de passer leur temps à menacer Bachar el Assad, se décideront-ils à appeler à un dialogue vrai entre Syriens, après avoir menacé les fauteurs de trouble théocratiques de les lâcher à leur destin, s’ils n’arrêtaient pas leur œuvre de déstabilisation de ce malheureux pays ? Je crois que c’est trop demander car ils sont tenus par la bourse et le pétrole. Mais à Dieu tout est possible, même un miracle.

Syrie : l’archevêché gréco-catholique d’Alep mis à sac

Zenit.org

Faire pression pour instaurer un véritable dialogue

ROME, lundi 27 août 2012 (ZENIT.org) – L’archevêché gréco-catholique d’Alep, en Syrie, a été mis à sac au cours d’affrontements entre des miliciens et les troupes loyalistes, rapporte l’agence vaticane Fides, ce 27 août 2012. L’archevêché catholique maronite a lui aussi été endommagé, ainsi que le musée chrétien byzantin Maarrat Nahman.

Selon le P. Abu Khazen, OFM, une solution au conflit syrien « n’est pas encore en vue parce qu’aucun des acteurs, nationaux et internationaux, ne fait pression pour parvenir à l’instauration d’un véritable dialogue ».

L’archevêque métropolitain, Mgr Jean-Clément Jeanbart, son vicaire et un certain nombre de prêtres, se sont enfuis quelques heures avant la mise à sac, qui a eu lieu le 23 août 2012, pour se réfugier au couvent des Franciscains d’Alep. Mgr Jeanbart est ensuite parti pour le Liban, où il se trouve encore à l’heure actuelle.

« Mgr Jeanbart a fait part de sa vive préoccupation et de sa consternation suite à cet épisode et a répété, secoué par les événements, un seul mot : pourquoi ? », rapporte le P. George Abu Khazen, OFM, Pro Vicaire apostolique de la communauté catholique latine.

Selon des sources locales de Fides, les responsables de l’exaction « sont des groupes non identifiés qui entendent alimenter une guerre confessionnelle et impliquer la population syrienne dans des conflits sectaires ».

« Du fait de l’intervention désormais établie de groupes djihadistes, est en cours une tentative visant à fomenter la haine et des conflits sectaires. On enregistre la présence d’un nombre croissant de milices islamistes wahhabites et salafistes provenant de Tchétchénie, du Pakistan, du Liban, d’Afghanistan, de Tunisie, d’Arabie Saoudite et de Libye. Ces groupes ont pour seul but de faire régner le chaos, la destruction, les atrocités et de paralyser la vie sociale », dénoncent ces mêmes sources.

Pourtant, même si « la population civile syrienne en est la victime », elle « ne tombera pas dans ce piège », affirme-t-elles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :