Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Bassil lance le projet de réduction des émissions de gaz toxiques à la centrale électrique de Zouk

Posted by jeunempl sur juillet 1, 2012

D.H. – ANI

Le ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil a lancé, samedi 30 juin, un projet permettant la réduction des émissions toxiques de gaz de la Centrale électrique de Zouk, et par la suite l’augmentation de l’alimentation en courant électrique, après la signature en début de semaine d’un contrat avec la compagnie « EPIQ ».

Ce projet a été lancé lors d’une cérémonie à la Centrale de Zouk, en présence du chef et des membres du bloc  du Changement et de la Réforme, respectivement le général Michel Aoun et les députés Gilberte Zouein, Neemtallah Abi Nasr, Farid Khazen, Youssef Khalil, Nabil Nicolas et Ibrahim Kanaan, ainsi que du président du conseil d’administration de l’EDL Kamal Hayek et de plusieurs personnalités.

M. Bassil s’est excusé auprès des habitants du Keserwan, pour les préjudices qui leur ont été causés, « eux qui souffrent des émissions toxiques de la Centrale de Zouk depuis de longues années alors que l’alimentation en courant électrique dans leur région est inférieure à celle des autres régions ».

Il a expliqué que ce nouveau projet permettra de réduire la pollution causée par la Centrale de 90% et d’augmenter la production électrique.

Le ministre a en outre assuré que la persévérance, quand elle est juste, mène toujours aux résultats escomptés, expliquant que son bloc prendra la défense de la jeunesse libanaise afin que cette dernière puisse faire son entrée dans les institutions étatiques.

« Le fait de cadrer tous les journaliers de l’EDL, de la Société des Eaux, de l’Administration publique, de la Régie et de la CNSS ne laissera aucune place aux jeunes », a-t-il noté, signalant que « le blocage du travail de l’EDL est inacceptable ».

« On doit mettre un terme, au Parlement, à cette logique de vouloir imposer sa volonté par la force. Cela ne marche pas avec nous », a-t-il dit, avant de souligner que le bloc « Changement et Réforme » fera appel devant la Cour constitutionnelle si la loi permettant de cadrer arbitrairement tous les journaliers est adoptée.

Le général Aoun, qui a également pris la parole, a déploré « l’absence de la logique de l’Etat au Liban ». Il a aussi dénoncé les tentatives d’entraver les projets de son bloc. « Nous imposer des limites relève de l’impossible et nous poursuivrons nos projets malgré les obstacles », a-t-il dit, « parce que le Liban est en danger et a besoin de nous tous pour son salut ».

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :