Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Antar, un seul être vous manque…

Posted by jeunempl sur juin 7, 2012

Fifa.com

Lorsque Roda Antar a foulé la pelouse du stade Hongkou de Shanghai le 28 avril dernier, à l’occasion du match entre son club de Shandong Luneng et Shanghai Shenhua, il était loin de se douter de la tournure dramatique que prendrait la fin de la rencontre, pour lui, pour son club et pour son pays. À la 76ème minute, il sautait pour disputer un ballon et retombait mal.

Bilan : inflammation des ligaments, six semaines d’arrêt, et un trait sur le début du dernier tour des qualifications de la zone Asie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

Au Liban, la nouvelle a été accueillie avec stupeur. Il faut dire que l’impact d’Antar sur la sélection est indiscutable. Principal artisan de la surprise créée par le Pays du cèdre dans le troisième tour des qualifications, le joueur de 31 ans avait uniquement manqué deux rencontres face à la République de Corée et aux Emirats Arabes Unis. Deux matches qui s’étaient, comme par hasard, soldés par des défaites (0 – 6 et 2 – 4). Son club a également été incapable d’enregistrer la moindre victoire durant les quatre matches qu’il a manqués.

« On ne peut pas dire que mon absence est la cause des défaites. L’équipe perd parfois quand je suis là ! », lance-t-il modestement avant d’ajouter : « De la même manière, l’équipe sait gagner sans moi ». Reste que sans lui, la sélection libanaise a été incapable de l’emporter face au Qatar ce dimanche 3 juin, pour le coup d’envoi du quatrième tour. « Nous avons été à la hauteur face à une bonne équipe qatarie. La réussite offensive nous a fait défaut. J’espère que mes coéquipiers réussiront à battre l’Ouzbékistan et prouveront qu’ils peuvent gagner sans moi. »

« Irremplaçable »

En bon capitaine, et malgré sa blessure, Roda Antar se veut proche de ses coéquipiers. Il ne cesse de les soutenir, usant de sa longue expérience professionnelle acquise durant ses neuf saisons allemandes, d’Hambourg à Cologne en passant par Fribourg. « J’essaye toujours de motiver les joueurs. Ma présence sur le terrain est quand même plus déterminante qu’en dehors puisque je dois diriger mes partenaires », assure-t-il.

Antar manquera la rencontre du vendredi 8 juin face à l’Ouzbékistan, ainsi que le choc du mardi suivant face à la République de Corée, mais ses coéquipiers espèrent bien faire un résultat afin de limiter les dégâts provoqués par son absence. « Son absence nous affectera beaucoup, car il n’est pas seulement notre capitaine, il est aussi et surtout un joueur exceptionnel », avoue l’attaquant Mohamed Ghaddar. « Notre sélection nationale ainsi que son club ont été très touchés par sa blessure et tout le monde a constaté qu’il était irremplaçable. S’il était dans nos rangs, les choses seraient beaucoup plus faciles »

Même son de cloche du côté de Ziad El Samad : »Il nous manque car c’est un grand joueur qui nous apporte beaucoup offensivement. Je souhaite qu’il revienne au plus vite et retrouve son poste de leader de l’équipe », confie le portier du Pays du Cèdre. « L’équilibre qu’il apporte nous a terriblement fait défaut contre le Qatar et dans les autres matches que nous avons disputés sans lui. Il est notre leader et assure le lien entre les lignes », conclut de son côté Hassan Maatouk.

Que Roda Antar soit vraiment indispensable au succès du Liban et de Luneng ou pas, ce qui est sûr, c’est que l’absence de ce brillant milieu de terrain ne passera pas inaperçue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :