Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Affaire Abdel Wahed : le point

Posted by jeunempl sur mai 21, 2012

Clôture de la réunion du Conseil des muftis et du haut conseil chariyé, Siniora boycotte

ANI

Le Conseil des muftis et le Haut Conseil Chariyé islamique, ont tenu lundi une réunion à l’appel du mufti de la République, cheikh Mohammad Rachid Kabbani, en présence du Premier ministre Najib Mikati et en l’absence de l’ancien Premier ministre Fouad Siniora qui a boycotté la réunion.

M. Siniora a boycotté la réunion après que sa demande d’insérer trois points dans le communiqué final, a été refusée.

Les trois points proposés par M. Siniora sont:

1-Que le communiqué des muftis soit formulé d’une manière qui souligne clairement la responsabilité des autorités, concernant la ligne de conduite des organismes de sécurité, à l’issue du désordre sécuritaire qui a eu lieu à Tripoli et au Akkar.
2-Que le communiqué comprenne une position claire vis-à-vis de la lettre syrienne envoyée par la diplomatie syrienne aux Nations Unies, qui a nui à la securité et la stabilité du Liban.
3-Qu’il y ait une position claire concernant les tentatives de parties internes pour attiser la discorde et le conflit interne.

Le haut conseil islamique: l’incident du dimanche est la discorde en soi

ANI

Le Haut Conseil chariyé islamique et le conseil des muftis qui ont tenu lundi une réunion à l’appelle du mufti de la République, le cheikh Mohammad Rachid Kabbani, en présence du Premier ministre Najib Mikati, ont affirmé dans le communiqué final que l’incident du dimanche au Akkar, est la discorde en soi.

« Ce qui a eu lieu hier est plus qu’un incident. C’est un assassinat flagrant, et même la discorde en soi. Les responsables doivent assumer la responsabilité de ses répercussions » a indiqué le mufti el-Jouzou qui a donné lecture au communiqué final.

« Nous soulignons l’unité de l’Etat et des institutions au service du citoyen libanais » a-t-il ajouté, appelant les autorités libanaises à assumer toujours leurs responsabilités à l’égard des événements en cours au pays, notamment à Tripoli et au Akkar.

« Les Forces de l’Ordre doivent opérer sous la supervision du pouvoir politique, seul responsable de la situation securitaire au pays. Ce pouvoir doit demander des comptes et combler les lacunes qui se sont multipliées pour aboutir aux derniers événements de Tripoli et de Akkar » a ajouté le communiqué.

Et d’ajouter: » Le Liban souffre en cette période des répercussions des développements dans son voisinage, notamment en Syrie. Ce fait est apparu par le message syrien étonnant, adressé par l’ambassadeur syrien Bachar Jaafari au secrétaire général de l’ONU, accusant Tripoli et le Akkar de devenir un foyer de terrorisme d’el-Qaeda. Les personnes réunies refusent cette lettre dans le fond et dans la forme ».

Le communiqué a souligné la nécessité de déférer l’affaire de l’assassinat des deux cheikhs, Ahmad Abdul Wahed et Mohammad Hussein Merheb devant le Conseil de Justice, vu la dangerosité du crime, ses origines et ses impacts sur la paix civile et la securité de l’Etat.

Il a enfin appelé les citoyens de Akkar et les Libanais à la retenue et à transcender leurs blessures, afin d’avorter les plans suspects visant à porter atteinte à l’unité de l’armée et de la patrie et à semer la zizanie entre les citoyens et l’armée Libanaise au Akkar.

El-Khazen: la campagne d’incitation contre l’armée est un prélude à la discorde

ANI

Le député Farid El-Khazen, membre du bloc du « Changement et Réforme », a déclaré lundi que « la campagne d’incitation déchaînée à l’encontre de l’armée libanaise est un prélude à la discorde ».

Il a également souligné que « certaines parties essayent d’impliquer le Liban dans les évènements régionaux ».

« Nous devons intensifier nos efforts afin que le Liban ne suive pas un chemin dangereux », a-t-il dit à la « Voix du Liban-Voix de la Dignité et de la Liberté ».

M. El-khazen a conclu que l’enquête menée sur l’incident de Kweikhat à Halba sera dans l’intérêt de l’armée libanaise.

Safadi appelle à la reprise du dialogue

ANI

Le ministre des Finances Mohammad Safadi, a appelé lundi à la reprise du dialogue entre les différentes parties politiques et sociales, sur les sujets à controverse, affirmant que le Parlement est la cadre normal et constitutionnel pour le dialogue.

M. Safadi qui se prononçait lors du 42 congrès de l’association internationale des  » clubs Lions « , à l’hôtel Phoenicia, a exprimé ses regrets pour la non-tenue du congrès à Tripoli, à cause des événements qui ont terni la véritable image de la ville.

« Nous avons besoin du dialogue le plus rapidement possible entre les Libanais, sur la loi électorale. Cette loi qui produira l’année prochaine un nouveau Parlement » a-t-il précisé.

« Nous avons besoin de cesser les surenchères, sur le souci de préserver l’indépendance, la souveraineté et la reforme » a-t-il ajouté, notant que les formations politiques libanaises n’ont point montré d’enthousiasme pour les reformes politiques et administratives requises.

Et de conclure: « Le Liban manque de systèmes qui assurent la justice sociale. Tout Libanais a le droit de jouir du meilleur niveau d’enseignement dans les écoles publiques et les universités, de la couverture qui lui assure l’accès aux hôpitaux, et d’avoir des opportunités de travail et des indemnisations justes de fin de service. La concurrence entre les partis doit être axée sur les politiques économiques, financières et sociales, afin de fournir aux Libanais les choix à partir desquels ils décideront ».

Daher continue de jeter de l’huile sur le feu aux funérailles de Abdel Wahed à el-Bira: « pour la peine capitale à l’encontre des meurtriers »

ANI

« Nous voulons un jugement équitable pour appliquer la peine capitale (par pendaison) à l’encontre des meurtriers de cheikh Ahmad Abdel Wahed et son compagnon cheikh Mohammad Hussein Merheb « , a clamé lundi lors des funérailles de ces derniers, le membre du bloc parlementaire du « Futur » le député Khaled Daher.

Il a déclaré que « les revendications des habitants du Akkar sont simples, franches et claires », appelant les instances compétentes « à sanctionner les auteurs des crimes, fait qui a été entamé avec l’ordre donné par le commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire le juge Sakr Sakr, d’arrêter trois officiers et 19 militaires ».

« Nous édifions l’Etat et les institutions et nous sommes la colonne vertébrale de l’armée pour vivre sous sa protection », a-t-il précisé, soulignant que « des failles sont enregistrées dans la défense de la souveraineté nationale des violations de l’armée syriennes (plus de 60 fois) et la mort de 12 victimes au Liban à cause de la décision politique du gouvernement de Bachar el Assad au Liban ».

Et de poursuivre: « nous faisons assumer la responsabilité de l’assassinat au gouvernement, au Premier ministre, au commandant en chef et au commandement de l’armée et nous exigeons les réformes et les sanctions contre les auteurs du crime ».

« Nous ne nous calmerons pas et toutes les parties sont conscientes que ce ressentiment écrasant n’est pas dirigé contre l’institution militaire mais contre les agents à la solde des services de renseignement syriens », a-t-il ajouté.

M. Daher a rappelé que « la menace de l’ambassadeur syrien aux Nations-Unies Bachar el-Jaafari n’intimidera pas les fils du Akkar, le régime syrien a perdu sa capacité à frapper la stabilité dans la région et veut la compenser au Liban ».

« Tant que ce gouvernement menace la sécurité des Libanais, nous complèterons avec vous les perspectives du printemps arabe et le Premier ministre Najib Mikati doit faire chuter le gouvernement d’isolationnisme et de marginalisation de la majorité des Libanais », a-t-il conclu.

A son tour, le mufti de Akkar cheikh Oussama Rifaî a exhorté les responsables « à accélérer l’enquête et à infliger les pires sanctions aux coupables pour que les choses puissent reprendre leur cours normal ».

« Nous avons déclaré dimanche que nous soutenons et que nous faisons confiance à l’armée libanaise mais les deux cheikhs ont été intentionnellement tués par les armes de la nation », a-t-il expliqué.

Le cheikh Rifaî a fait assumer le meurtre de cheikh Ahmad Abdel Wahed, au président de la République, au Premier ministre et au commandant en chef.

« Le sang des deux cheikhs vous est confié et nous cherchons l’équité et la justice et si cela ne se réalise pas, le fossé se creusera davantage », a-t-il finalement noté.

Le secrétaire général du courant du Futur Ahmad Hariri a, quant à lui, présenté ses condoléances « à la localité Bira pour le martyre de cheikh Ahmad Abdel Wahed avec qui nous avons mené, depuis deux semaines, la bataille pour les élections municipales », exhortant toutes les parties « à la retenue ».

« Le sang du Cheikh Abdel Wahed a rejoint ceux des députés syriens qu’il a tant aidé », a-t-il dit.

M. Hariri a indiqué que « certains ont tenté d’arracher la région du Akkar du Liban mais qu’ils n’ont pas pu le faire ».

« Akkar est une partie intégrante du Liban et de Beyrouth et cette région est l’appui numéro un de l’armée libanaise », a-t-il conclu.

Rahi présente ses condoléances à Sleiman et Kabbani

ANI

Le patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi, actuellement en une visite aux Etats-Unis, a contacté lundi le président de la République, Michel Sleiman, et le mufti de la République, Mohammad Rachid Kabbani, offrant ses condoléances aux deux hommes pour la perte du Cheikh Ahmad Abdel-Wahed et de son compagnon.

« Nous espérons que cet incident n’aura pas de répercussions sur la scène libanaise, » a dit le chef de l’Eglise maronite.

Incidents sécuritaires

Source: ANI

10h24 : Réouverture des routes du Akkar par les Forces de sécurité intérieure
10h51 : Calme précaire à Tripoli, rétablié par l’armée libanaise
12h15 : La route de Kob El Elias – Bahsassa, bloquée
14h59 : Rifi inspecte la région de Tarik-Jdidé après que des accrochages ont opposé des partisans armés du du Courant du Futur et des partisans du Courant Arabe jusqu’à 3h00 du matin.
18h20 : Cocktail Molotov lancé à Bir Hassan
18h24 : Pneus brûlés à la bifurcation Abdé-Bared (Nahr el Bared)
21h32 : L’autoroute de Naameh coupée

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :