Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Gaz naturel : Bassil en fait l’éloge dans un atelier de travail à l’AUB

Posted by jeunempl sur avril 28, 2012

(L’Orient le Jour)

« La clé de la croissance économique de notre pays réside dans l’exploitation de nos ressources naturelles en gaz », a déclaré hier le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Gebran Bassil, au cours d’un atelier de travail sur le gaz naturel à l’Université américaine de Beyrouth (AUB). « Le Liban ne peut plus se permettre de dépendre uniquement du pétrole, qui non seulement pollue énormément, mais qui nous coûte annuellement 15 % de notre produit intérieur brut (PIB) », a souligné M. Bassil. Selon lui, il est grand temps que le pays adopte progressivement le gaz naturel, « moins cher que le pétrole et qui peut être utilisé facilement dans le transport, l’industrie et surtout la production d’électricité dont la facture s’élève aujourd’hui à plus de 6 milliards de dollars annuels ». Le ministre a soutenu que le passage au gaz réduirait considérablement le coût de production des entreprises et améliorerait ainsi la compétitivité du pays pour l’exportation.

M. Bassil a assuré que toutes les études et cahiers des charges étaient prêts et a rappelé l’importance pour le Liban de persévérer pour l’extraction du gaz naturel qui lui revient en mer. « Je place mes espérances en vous, étudiants de l’AUB, afin que ce projet devienne la priorité gouvernementale première et voit le jour dans les plus brefs délais », a conclu le ministre de l’Énergie.

Bassil patronne un atelier de travail sur le gaz naturel au Liban

ANI

Le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil a affirmé vendredi que « la clé de la croissance économique réside dans l’exploitation de nos ressources naturels en gaz qui peuvent réduire facilement nos coûts de production ».

M. Bassil s’est exprimé lors de son patronage d’un atelier de travail à l’AUB sur « le gaz naturel au Liban ».

« Le Liban ne peut continuer à adopter sa politique actuelle de l’Energie qui épuise ses capacités », a-t-il dit, assurant que « le pays ne peut survivre avec une facture pétrolière assez élevée, uniquement pour satisfaire les aspirations de certaines parties ».

Et d’ajouter: « le coût de production est le facteur principal qui contribue à avoir une société productive et compétitive au niveau de l’exportation ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :