Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Liban : un divorce Geagea-Bkerké ?

Posted by dodzi sur avril 12, 2012

L’Orient le Jour

Entre Bkerké et Samir Geagea, rien ne va plus.

Alors qu’on lui demandait pourquoi le chef de l’Église maronite n’a pas félicité le chef des Forces libanaises après que ce dernier ait réchappé à une tentative d’assassinat la semaine dernière, le vicaire patriarcal, Mgr Samir Mazloum, a déclaré mercredi soir à la chaîne NBN que Mgr Béchara Raï n’est pas celui qui a pris l’initiative de couper les ponts avec M. Geagea.

« Malheureusement, en critiquant le patriarche et en déclarant que Mgr Raï a dévié des principes de Bkerké, c’est M. Geagea qui a décidé de couper les liens », a expliqué Mgr Mazloum.

Samir Geagea a réchappé de justesse la semaine dernière à une tentative d’assassinat alors qu’il se promenait avec ses gardes du corps dans sa résidence de Meerab, hors du bâtiment qui abrite ses bureaux et son domicile. Le chef du parti des Forces libanaises a été visé par deux balles tirées par des francs-tireurs qui se trouvaient apparemment à près d’un kilomètre et demi de sa résidence.

« Sont-ce les politiciens qui décident les principes que doit suivre le patriarcat maronite ? a demandé Mgr Mazloum. Non, c’est le patriarche qui le décide, car il a une vision générale qui n’est pas basée sur des intérêts personnels ».

Commentant toutefois l’incident de Meerab, Mgr Mazloum a assuré que le patriarcat a toujours été contre la violence et les assassinats. « Nous condamnons les tentatives d’assassinat contre quiconque », a déclaré le prélat, ajoutant que ce sont les enquêteurs qui détermineront s’il y a eu ou non une tentative d’assassinat contre le chef des FL.

Les relations entre Samir Geagea et le patriarcat de Bkerké se sont nettement détériorées depuis les déclarations de Mgr Raï sur la Syrie qu’il a qualifiée de « régime le plus proche de la démocratie dans le monde arabe ». Une prise de position qui a valu au patriarche de vives critiques de la part de membres du 14 Mars, dont Samir Geagea qui a affirmé « ne pas être fier » de ces déclarations. (Note du MPLBelgique.org: Samir Geagea a surtout comparé le patriarche maronite à certains personnages politiques de seconde zone et proche de Damas. Par ailleurs, le boycott décrété par Geagea est inédit, non seulement dans sa forme mais également dans son contenu puisqu’elle traduit une radicalisation de la position du leader des Forces Libanaises par rapport à son appui à l’opposition syrienne armée, principalement d’obédience islamiste salafiste, et fait suite à ses dernières visites au Qatar et en Arabie Saoudite. Elle contraste avec la position neutre du patriarche maronite Mgr Bechara Boutros el Rahi dont le but est de privilégier une solution pacifique face aux affrontements en cours en Syrie.)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :