Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Vers une nouvelle alliance chrétienne?

Posted by jeunempl sur avril 11, 2012

Elie Ferzli  (Assafir) – Traduction par Mediarama

Le spectacle offert à la messe pascale est très significatif. Il a semblé refléter le noyau d’une alliance chrétienne non proclamée. Seul le chef des Forces libanaises s’en est exclu. L’ordre du jour de cette alliance renferme de nombreux points consensuels, mais trois messages essentiels s’en sont clairement dégagés et sont certainement arrivés à ceux qui n’ont pas assisté à l’office religieux.

Premier message: l’incapacité de Samir Geagea à diriger le 14-Mars. La présence du parti Kataëb, en la personne de son président Amine Gemayel, n’était pas un petit détail. Et si le président de la République a clairement déclaré qu’il fallait respecter l’autorité de Bkerké et ses constantes, établies par le patriarche, il a minimisé l’importance du boycott lorsqu’il a dit: on ne peut pas parler de boycott lorsque le chef de l’Etat est présent.

Ce qui a amplifié l’embarras des Forces libanaises, qui protestent contre l‘approche de Mgr Béchara Raï au sujet de la crise syrienne, c’est qu’il est apparu que les prises de positions du patriarche ne sont que le reflet fidèle des positions de l’autorité suprême des catholiques dans le monde. Tout simplement, car Raï a personnellement annoncé la venue à Beyrouth du pape Benoit XVI. S’il y avait de réelles divergences entre Bkerké et le Vatican, le pape aurait annulé son voyage, selon un dirigeant chrétien de la majorité.

L’embarras chrétien ne s’arrête pas là. La neutralité du Liban, que Mgr Raï appelle de ses voeux, est inattaquable, surtout de la part de ceux qui se présentaient comme les chantres de la neutralité et qui sont aujourd’hui le fer de lance de la guerre contre la Syrie à partir du Liban.

Deuxième message: la loi électorale basée sur la proportionnelle a reçu un fort soutien de la part du patriarche, du président Sleiman et de Michel Aoun. Même le parti Kataëb n’y est pas opposé. Aoun est satisfait de la position de ses alliés, le Hezbollah et Amal, qui ne perdraient que trois sièges avec ce mode de scrutin. Samir Geagea n’est peut-être pas opposé à la proportionnelle, mais du moment où ses alliés du Courant du futur lui donnent sa part de députés, il préfère ne pas l’adopter. Il apparait que seul le Courant du futur et Walid Joumblatt sont contre la proportionnelle.

Troisième message: Bkerké semble soutenir le bloc du changement et de la réforme dans le dossier des irrégularités financières.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :