Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Deux recrues de l’armée libanaise auraient rejoint l’armée syrienne libre, selon As-Safir

Posted by dodzi sur avril 11, 2012

L’Orient le Jour

L’armée libanaise est visée « par ceux qui veulent déstabiliser le Liban ».

Deux recrues de l’armée libanaise, qui effectuent toujours leur service militaire, ont fait défection et rejoint l’Armée syrienne libre (ASL, composée de militaires syriens dissidents), a rapporté mercredi le quotidien As-Safir.

Selon le journal, qui cite une source bien informée, les jeunes recrues effectuaient leur service militaire dans la caserne de Araman dans la Békaa.

« Après avoir obtenu un permis de repos, les deux (soldats) sont rentrés chez eux et ne sont plus revenus », indique la source, citée par le quotidien.

D’après As-Safir, l’officier responsable de ces deux recrues a reçu quelques jours plus tard un message SMS envoyé du téléphone mobile d’un des deux soldats : « Salutations depuis le village syrien de Qoussayr (…) Mon collègue et moi avons rejoint l’Armée syrienne libre (ASL) et nous combattons actuellement l’armée syrienne (régulière) ».

Selon la source, les deux jeunes hommes se seraient rendus en Syrie le 1 avril 2012. Les autorités syriennes ont été informées de cet incident, « afin de les arrêter et de les remettre aux autorités libanaises concernées ».

Les incidents au sein de l’armée libanaise se sont multipliés ces dernières semaines.

Mardi, le quotidien al-Akhbar a rapporté l’arrestation, par l’armée libanaise, de soldats ayant volé des armes dans les dépôts de l’institution militaire pour les vendre aux trafiquants d’armes qui, à leur tour, les ont revendues à l’ASL.

Selon ce quotidien, proche du Hezbollah, plus de 90 mitrailleuses et une grande quantité de munitions ont disparu de l’entrepôt de ce bataillon.

Commentant ce vol, la source d’As-Safir a précisé qu’une vingtaine de fusils et une certaine quantité de munitions ont été dérobés. « Il s’agit d’armes confisquées par l’armée libanaise lors d’opérations et non d’armes appartenant à l’institution militaire », a affirmé la source ajoutant que cet incident n’avait rien à voir avec la politique. « L’officier qui vendait ces armes utilisait l’argent pour faire des paris ».

En mars dernier, deux soldats salafistes jihadistes planifiant des attentats contre des casernes de l’armée avaient été arrêtés.

A ce sujet, la source d’As-Safir a indiqué que l’armée libanaise a resserré les rangs et renforcé la vigilance. « Il est désormais clair que l’institution militaire libanaise est dans le collimateur de ceux qui veulent déstabiliser le pays », a averti cette source.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :