Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

La proportionnelle de Charbel « cache des intérêts politiques », prévient l’opposition

Posted by dodzi sur avril 5, 2012

L’Orient le Jour

Le projet de loi électorale présenté par le ministre de l’Intérieur Marwan Charbel est rejeté par les milieux joumblattistes, qui contestent la proportionnelle, et les milieux de l’opposition, qui appellent à la mise en œuvre de Taëf.

Hier, le ministre Charbel a tenu à préciser que « la proportionnelle pave la voie à la démocratie », affirmant qu’elle bénéficie de l’appui des trois présidents. Il a en outre affirmé que le leader du Front de lutte nationale Walid Joumblatt « est le seul à rejeter le principe de la proportionnelle ».

Il reste que le député Ahmad Fatfat, du bloc du Futur, a déclaré hier que « ce que le cabinet propose est une loi discrétionnaire, aux motifs politiques par excellence ». Rappelant que « le courant du Futur est le premier à avoir soutenu la proportionnelle », M. Fatfat a estimé que « le plus important à ce stade est de mettre en œuvre les réformes de Taëf ». Il a souligné en outre que la tournée qu’il a effectuée auprès des pôles du 14 Mars au sujet de la loi électorale a abouti à « la rédaction d’une proposition commune qui sera présentée au Parlement ».

De son côté, l’ancien député Ghattas Khoury a rappelé « le principe en vertu duquel aucune loi électorale ne peut être votée si elle ne fait pas l’objet d’un accord national ».

Le député Amin Wehbé a souligné pour sa part que « le gouvernement perd son temps dans une polémique vaine ». Quoi qu’il en soit, « il est impossible d’organiser des élections sur base de la proportionnelle en présence des armes, alors que cette loi nécessite un important degré de transparence et de libertés ». M. Wehbé a mis l’accent sur la nécessité d’un « retour au point de départ, celui de restituer à l’État son autorité, avant de débattre des éventuelles réformes ».

Pour le député du même bloc Riad Rahhal, « le projet de loi électorale présenté par le ministre de l’Intérieur contredit les accords de Taëf ». Il a exprimé son appui aux déclarations du député Walid Joumblatt, « qui estime inapplicable la proportionnelle au Liban (…) au regard de l’enchevêtrement régional, confessionnel et partisan ». Et M. Rahhal d’ajouter : « La proportionnelle ne saurait fonctionner à l’ombre des armes. »

Dans ce cadre, le ministre des Déplacés Alaeddine Terro (proche de Walid Joumblatt) a estimé que « la proportionnelle n’est pas la solution convenable, à la lumière des dissensions internes ». Pour le ministre des Affaires sociales Waël Bou Faour, « la formule proposée, sous le slogan de la réforme, est tronquée ». Il a dénoncé « des intentions politiques sous-jacentes, dont le but est d’arracher la majorité parlementaire aux prochaines élections ».

En revanche, le ministre des Télécommunications Nicolas Sehnaoui (aouniste) a affirmé que « le bloc du Changement et de la Réforme appuie la proportionnelle, mais participera aux élections indépendamment de la loi convenue ». Dans ce sens, le député Alain Aoun a rappelé que « nous appuyons la proportionnelle (…) et nous voterons en sa faveur ».

Enfin, le député Samy Gemayel a réitéré l’appui des Kataëb à la proposition avancée par la Rencontre orthodoxe – adoption de la circonscription uninominale et élection par chaque communauté de ses députés.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :