Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Le gouvernement veut renforcer les sanctions contre l’importation de produits avariés

Posted by jeunempl sur mars 16, 2012

(L’Orient le Jour)

Le gouvernement a tenu hier une réunion sous la présidence du chef de l’État, Michel Sleiman, pour discuter d’un ordre du jour de 64 points. Pas de politique durant cette réunion, qui s’est tenue à Baabda, et au cours de laquelle le Conseil des ministres s’est penché sur le scandale de la viande avariée, ainsi que sur la découverte d’une cellule salafiste au sein de l’armée.

Dans son intervention à l’ouverture de la réunion, le président a mis l’accent sur la gravité de ce scandale, que ce soit au niveau du produit lui-même ou au niveau des quantités saisies, soulignant le danger que la viande avariée représente pour la santé des Libanais et pour la réputation du pays. Il a assuré qu’il n’est pas possible de faire preuve d’indulgence dans cette affaire, avant d’inviter les services compétents à prendre des mesures extrêmement sévères contre les contrevenants et à leur infliger les sanctions qui s’imposent, « surtout que les indicateurs économiques et financiers locaux augurent d’un avenir prometteur ».

Dans le même ordre d’idées, M. Sleiman a jugé nécessaire de revoir les lois correspondantes pour accentuer les sanctions et s’est félicité du fait que les organismes de contrôle ont réussi à démanteler les réseaux d’importateurs frauduleux.

Les indicateurs économiques

Le chef de l’État s’est ensuite étendu sur les indicateurs économiques « qui révèlent une amélioration de 0,41 % de l’activité économique mensuelle », ainsi que sur l’accroissement du nombre des permis industriels délivrés et du volume des transferts des émigrés, des exportations libanaises et du développement du secteur de la publicité, sans compter les pronostics positifs pour l’industrie.

Concernant la cellule salafiste qui envisageait des attentats au sein de l’institution militaire, le président a mis l’accent sur le fait que l’armée « représente le pilier de la sécurité et de la stabilité dans le pays ». Il a soulevé le problème posé par le commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwagi, durant la réunion du Conseil supérieur de la défense, à savoir que les forces régulières ont du mal à avoir accès à certaines données relatives aux télécommunications alors même qu’elles traquent des malfaiteurs. M. Sleiman a expressément demandé qu’il y ait une coordination étroite entre les ministres de la Défense, des Télécommunications, de l’Intérieur et de la Justice, avant d’informer le Conseil des ministres qu’il représentera le Liban au sommet arabe qui se tiendra à Bagdad le 29 mars.

Prenant la parole à son tour, le chef du gouvernement, Nagib Mikati, a également mis en relief l’importance des indicateurs économiques, jugeant nécessaire que les médias les relayent en détail. M. Mikati, qui devait présider dans l’après-midi une réunion technique consacrée au scandale de la viande avariée, s’est aussi prononcé en faveur d’un amendement des lois pour accentuer les sanctions contre les contrevenants.

Il a par ailleurs demandé au ministère de l’Énergie et des Ressources hydrauliques d’ordonner le nettoyage des fleuves et des cours d’eau, avant la fonte des neiges, pour éviter les inondations.

Sur les 64 points à l’ordre du jour de sa réunion, le Conseil des ministres en a voté 35. Il a approuvé, entre autres, trois projets de loi en rapport avec la lutte contre le blanchiment d’argent, l’échange d’informations fiscales et le transfert de fonds. Il a donné son feu vert à l’élargissement et la poursuite des travaux d’aménagement de la partie ouest de l’autoroute maritime à Tripoli, ainsi pour la construction de jonctions au niveau de la route maritime à Mayfouk.

Le Conseil des ministres a également approuvé une demande du ministère de l’Énergie et des Ressources hydrauliques pour l’ouverture d’un crédit de 3 millions de dollars afin de financer un projet d’installation de conduites d’eau destinées à relier les habitations du Koura au réseau d’eau potable.

La prochaine réunion du Conseil des ministres aura lieu le mercredi 21 mars au Sérail.

Hier, le dossier financier n’a pas été abordé, en attendant que le ministre des Finances, Mohammad Safadi, peaufine son projet qui doit régler le problème né entre l’opposition et le CPL au sujet de l’affaire des 11 milliards (Note du MPLBelgique.org : 16 milliards désormais) de dollars et des 8 900 millions (note du MPLBelgique.org: 8900 milliards en réalité) de livres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :