Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les enjeux électoraux pourraient modifier le paysage politique actuel

Posted by jeunempl sur février 27, 2012

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Noyés dans les problèmes quotidiens qui n’en finissent pas de se succéder, les médias en parlent peu. Pourtant l’échéance électorale de 2013 est dans les esprits et les calculs de tous les politiciens. D’ailleurs, une position en flèche lancée par une personnalité, qui peut paraître soudaine et inexpliquée, est souvent dictée par des considérations électorales, un peu comme on mène une guerre préventive, avant l’adoption d’une loi qui n’irait pas dans le sens des intérêts électoraux de cette même personnalité. Or il semble plus difficile que jamais de contenter toutes les parties concernées, et le principal bras de fer se joue désormais entre les partisans d’un scrutin proportionnel et ceux du système majoritaire avec le découpage actuel. Les proches du ministre de l’Intérieur Marwan Charbel rapportent d’ailleurs les difficultés presque insurmontables auxquelles le projet qu’il a présenté se heurte.
En réalité, au cours des réunions élargies à Bkerké, le patriarche Béchara Raï aurait fait savoir aux présents qu’il serait favorable à l’adoption d’un mode de scrutin proportionnel pour assurer une plus grande représentativité des chrétiens et en finir avec le phénomène des élus chrétiens portés par les voix d’électeurs appartenant à d’autres communautés. En tout cas, il aurait clairement exprimé son refus du retour à la loi actuelle qui a été à la base des élections de 2009.

Prenant en considération le principe d’une meilleure représentation chrétienne au Parlement, la Rencontre orthodoxe a aussitôt présenté un projet qui pousse chaque communauté à élire ses députés. Dans le fond, la plupart des protagonistes savent qu’un tel projet a peu de chances d’être adopté, surtout par les temps actuels, parce qu’il entraîne l’aggravation des clivages confessionnels et communautaires, alors que le pays a plus que jamais besoin de combler les fossés entre les communautés, notamment entre les chiites et les sunnites. De plus, la philosophie de l’accord de Taëf est de favoriser un vote commun entre électeurs musulmans et chrétiens pour éloigner autant que possible les extrémismes et favoriser l’émergence des modérés, voire des centristes (même si, à l’époque, en 1989, ce terme n’était pas encore à la mode). C’est dire que lorsqu’il s’agira de discuter sérieusement, le projet orthodoxe a peu de chances d’être adopté.

Toutefois, au cours de la dernière réunion élargie à Bkerké, ce projet avait obtenu l’appui de la plupart des instances chrétiennes. En réalité, les Forces libanaises ne pouvaient pas le rejeter, l’ancien député Edmond Naïm, élu sur la liste FL à Baabda en 2005, ayant présenté un projet presque similaire. De son côté, le général Aoun ne voulait pas être celui qui le refuse, tout comme d’ailleurs les autres formations ou personnalités chrétiennes. Mais toutes savent qu’il ne sera pas accepté par les autres composantes politiques de la société libanaise.

Le vrai débat est donc le scrutin proportionnel et le scrutin majoritaire. Le Premier ministre Nagib Mikati est ouvertement favorable à la proportionnelle qui, dans la situation actuelle, lui donne des chances d’être élu à Tripoli sans avoir à s’allier au courant du Futur. Le général Aoun s’arrange des deux formules car les sièges qu’il peut perdre dans un scrutin proportionnel au Kesrouan, il peut les compenser au Akkar, à Koura et même à Achrafieh, sans parler de Zahlé. C’est pourquoi, la prochaine loi électorale pourrait favoriser un rapprochement entre Mikati et Aoun, loin des divergences actuelles sur la gestion du gouvernement.

Les Forces libanaises pourraient aussi être avantagées par le scrutin proportionnel, car elles ont des partisans dans plusieurs régions du Liban où, avec leurs alliés, elles ne sont pas majoritaires. Elles pourraient ainsi avoir un élu au Metn, dans la Békaa-Nord et à Marjeyoun.

Mais le vrai problème se pose pour le courant du Futur et le PSP. Ces deux formations ont le quasi-monopole des sièges sunnites et druzes et craignent de le perdre en cas d’adoption d’un mode de scrutin proportionnel. Le courant du Futur aurait ainsi fait savoir aux responsables concernés qu’il refuse totalement l’adoption d’un tel système, ajoutant que si pour Amal et le Hezbollah, rien ne change, les deux formations représentant pratiquement 90 % des suffrages chiites, ce n’est pas le cas du courant du Futur qui représente près de 75 % des suffrages sunnites et préfère donc le maintien de l’actuelle loi électorale. Il voudrait d’ailleurs obtenir l’appui des Forces libanaises dans cette revendication. Mais celles-ci ne peuvent pas aussi facilement militer dans ce sens alors que les instances chrétiennes élargies réunies à Bkerké ont globalement réclamé le changement de la loi électorale actuelle. Le thème aurait d’ailleurs été évoqué entre Saad Hariri et le chef des Forces libanaises Samir Geagea et ce dernier aurait réclamé en contrepartie de son appui l’élargissement du bloc parlementaire des FL pour qu’il comprenne une quinzaine de membres, au détriment des chrétiens du 14 Mars dits indépendants. Les négociations sont en tout cas en cours dans la plus grande discrétion, mais il est certain que les Forces libanaises n’accepteront pas le maintien de la loi actuelle sans une importante contrepartie.

Même chose pour Walid Joumblatt qui, au cours des dernières élections, a raflé les sièges druzes, laissant lui-même une place à l’émir Talal Arslane à Aley. Il souhaiterait donc le maintien de la loi actuelle et ne veut pas entendre parler de la proportionnelle. Cela pourrait être le secret de son rapprochement actuel du 14 Mars, en sachant que ses intérêts électoraux concordent avec ceux du courant du Futur. Au Liban, une bataille en cache souvent une autre et les intérêts électoraux pourraient modifier le paysage politique actuel.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :