Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Les montagnes du Liban ont revêtu leur manteau blanc

Posted by jeunempl sur février 21, 2012

(L’Orient le Jour)

La neige est tombée en abondance ce week-end sur les montagnes hautes et moyennes au Liban, en raison d’une tempête venue d’Europe du Nord, au grand bonheur des amoureux des sports d’hiver, qui ont une saison faste en perspective. Quasiment toutes les routes de montagne ont été fermées par la neige, notamment le passage de Dahr el-Baïdar qui restait impraticable hier pour les véhicules non équipés de chaînes. Les forces de l’ordre et l’armée ont dressé des barrages pour empêcher les voitures de rouler sur les routes verglacées, en raison des risques de dérapage.

À partir de 700 mètres, les villes et villages étaient couverts de blanc, et certains villages éloignés ont même été isolés un temps du reste du monde. La Défense civile a dû intervenir en plusieurs endroits pour rouvrir les routes. Toutes les régions libanaises, du sud au nord, dans la Békaa et au Mont-Liban, ont subi la neige, le verglas sur les routes (parfois à partir de 300 mètres d’altitude) et une accélération de la vitesse du vent. Même sur le littoral, on grelottait en raison d’une nette baisse des températures. La tempête s’est apaisée à partir de dimanche après-midi, mais le froid persistera jusqu’à nouvel ordre.

La tempête a également causé des dégâts dans les champs agricoles. Dans certaines régions, comme le Arqoub, l’élévation du niveau des fleuves, notamment le Hasbani dans ce cas, a inondé les champs. Ailleurs, comme au Akkar, c’est le vent exceptionnellement fort qui a déraciné des arbres et détruit certaines récoltes. La pêche a également souffert de ce temps orageux. Dans le port de Abdeh, au Akkar, plusieurs bateaux de pêche ont été détruits par les puissantes vagues. Les pêcheurs ont demandé aux autorités de les indemniser.

Toutefois, de manière générale, les bienfaits de cette tempête sont plus importants que les dégâts qu’elle a pu causer. Telle est l’opinion d’Ibrahim Tarchichi, président de la coopérative agricole dans la Békaa. Celui-ci, interrogé par NowLebanon, a fait valoir que le Liban n’a pas eu une telle abondance de pluies depuis 30 ans. « L’un des bienfaits de cette tempête, c’est de réduire le nombre de rats et de souris des champs, qui devenaient un réel fléau ces dernières années, a-t-il souligné. Les dégâts se sont limités à la destruction de quelques serres en plastique. La tempête a également empêché l’écoulement des stocks de pommes de terre et d’oignons de la Békaa durant deux jours. »

Il convient de signaler que la neige est cruciale pour le renouvellement des ressources en eau du Liban. C’est en effet la fonte des neiges qui alimente les nappes phréatiques en eau, et ces nappes sont la principale source d’approvisionnement en eau dans le pays.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :