Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Mansour de Rabieh: les décisions des ministres arabes ne sont pas dans l’intérêt du Liban et nous ne pouvons les approuver

Posted by jeunempl sur février 14, 2012

D.CH. – ANI

General Michel Aoun

Le ministre des Affaires étrangères Adnan Mansour, s’est entretenu mardi avec le chef du bloc du « Changement et de la Réforme » Michel Aoun, au sujet de la récente réunion des ministres arabes des AE au Caire. Il a indiqué que le Liban a émis des réserves sur les décisions de la Ligue arabes concernant la Syrie, car elles comprenaient des articles dangereux qui ne correspondent pas avec la position du Liban.

« Une des décisions appelait à rompre les relations diplomatiques avec la Syrie, et même durant les congrès internationaux. Cet appel ne sert pas les intérêts du Liban, qui avait réclamé durant des années de tenir des relations diplomatiques avec la Syrie. Il est difficile pour le Liban de rompre ses relations avec la Syrie » a-t-il affirmé.

« Un autre article appelle à suspendre les relations commerciales et d’imposer des sanctions économiques supplémentaires. Ce fait endommage le Liban, plus que la Syrie » a-t-il ajouté.

Et de poursuivre: » Nous avons averti depuis quelques mois d’une tendance à l’internationalisation de la crise syrienne et nous avons posé la question suivante: voulons-nous les réformes et une solution politique de la crise, ou le changement du régime en Syrie? Mais nous n’avons pas reçu de réponse claire à notre question durant la réunion de la Ligue arabe. Et puis un communiqué a été distribué sur les conférenciers, qui comprend une reconnaissance du Conseil national syrien comme représentant du peuple syrien, une reconnaissance qui sera déclarée en Tunisie, le 24 février. Cette démarche est très dangereuse et écartera toute solution politique ».

Le ministre Mansour a dans le même contexte mis l’accent sur un troisième article cité dans les décisions des ministres arabes, concernant le soutien financier et moral à l’opposition syrienne.

« Devrions-nous alors fournir le support financier et militaire aux opposants syriens qui se trouveraient sur le territoire libanais? Ce fait immunise-t-il le Liban, sa sécurité et sa stabilité? Pour toutes ces raisons ne pouvons approuver les décisions précitées, mais nous devons plutôt prendre en compte l’intérêt du Liban et nous éloigner des sensibilités et des politiques vindicatives », a-t-il affirmé.

« Les frères arabes comprennent parfaitement les positions et les réserves émises par le Liban et je me demande aujourd’hui comment les arabes comprennent les positions du Liban alors que nous ne pouvons faire de même sur la scène interne » a-t-il conclu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :