Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Mikati à Paris : Un programme (trop) chargé

Posted by jeunempl sur février 10, 2012

Joëlle Seif – L’Hebdo Magazine

Des sources diplomatiques françaises ont exposé les objectifs de la visite officielle du Premier ministre Najib Mikati en France, prévue les 9 et 10 février. Un programme chargé et ambitieux.

Après la messe de la Saint-Maron, jeudi, M. Najib Mikati s’est rendu en France accompagné d’une délégation ne comprenant aucun ministre ou parlementaire. Il emmène juste quelques conseillers et des journalistes de télévisions locales.

Un programme assez chargé, surtout pour la journée du vendredi où le Premier ministre rencontre à 16h le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, à 17h le président de la République, Nicolas Sarkozy, à 18h le Premier ministre, François Fillon et à 21h le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé. Après cette dernière rencontre, un dîner en présence de dirigeants d’entreprises françaises qui s’intéressent au Liban.

Les sources diplomatiques indiquent qu’elles auraient souhaité organiser une rencontre à l’Assemblée nationale, mais ceci s’est avéré difficile, car la France se prépare à des élections législatives et les députés se trouvent en fin de semaine en dehors de Paris.

Des décisions importantes seront annoncées au cours de cette visite, notamment la signature d’un accord de financement de l’assainissement des eaux du Kesrouan, dont le coût s’élève à 70 millions d’euros, qui concerne le nettoyage de la Baie de Jounié et la construction de deux stations d’épurement des deux côtés de la baie. Ce projet sera financé par l’Agence pour le développement. Dans le cadre de Paris III, le versement de 30 millions d’euros sera aussi annoncé pour le financement de l’électricité. La signature d’un accord avec le ministère de l’Education dont le montant s’élève à 5 millions de dollars est également prévu. Un soutien à l’Armée libanaise sera apporté à travers des dons, notamment la remise en état de la flotte d’hélicoptères.

La France dans la Finul

Sur le plan politique, les sources diplomatiques françaises affirment que le Premier ministre libanais entendra de ses interlocuteurs français la confirmation et le maintien de l’engagement de la France dans la Finul. Par ailleurs, elles rappelleront le souhait de la France de voir les enquêtes sur les attentats perpétrés contre le contingent français aboutir. Toutefois, certaines adaptations et une légère réduction du contingent seront faites: de 1200 soldats ils passeront à 900. Le dispositif pourrait ainsi évoluer, mais l’engagement et la mission restent les mêmes, affirment ces sources. Des moyens de collaboration entre la Finul et l’Armée libanaise seront étudiés.

Sur le plan régional, Najib Mikati devait également évoquer la situation en Syrie. Selon les sources diplomatiques, il y a une compréhension française de la position du Liban qui consiste à se «dissocier» de la crise syrienne. En raison des liens qui existent entre la Syrie et le Liban, celui- ci est tenu à une attitude de réserve. «Il ne s’agit pas de demander au Liban des engagements qu’il est incapable de tenir, confient ces sources, mais nous sommes inquiets sur le plan humanitaire de la manière dont sont traités les refugiés syriens. Nous n’avons aucun reproche à faire au gouvernement libanais. Pour le moment, la situation est gérable mais elle pourrait s’aggraver au cas où la situation en Syrie se détériorait». «Ce n’est pas un procès d’intention, ajoutent ces sources, c’est un message d’inquiétude amical que la France adresse au Liban».

Pour le Premier ministre Najib Mikati il existe 3 priorités: la stabilité sécuritaire, le respect des engagements du Liban et les réformes. Selon la source précitée, il est certain que cette visite n’aurait pas eu lieu s’il n’y avait pas de stabilité dans le pays et si le Liban n’avait pas respecté ses engagements en versant la quote-part de sa participation au Tribunal international. D’ailleurs, ce dernier point aura figuré à l’ordre du jour de la rencontre Juppé-Mikati qui a eu lieu en septembre dernier. S’agissant de réformes, elles devraient continuer, et le fait que la France verse les 30 millions d’euros pour l’électricité, c’est qu’elle considère que le Liban a bien rempli une partie de ses obligations en entamant les réformes nécessaires. Mais il reste encore beaucoup à faire.

Au chevet de Hariri?

Concernant le renouvellement du protocole avec le TSL, cela ne devrait pas poser de problème, puisque le Tribunal n’a pas encore commencé à fonctionner. Normalement, il devrait être renouvelé pour trois ans. Il n’est pas également exclu que le Premier ministre se rende au chevet de Saad Hariri qui se trouve toujours à Paris après son accident de ski dans les Alpes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :