Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Hajj Hassan réitère sa volonté de développer le secteur laitier

Posted by jeunempl sur janvier 12, 2012

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a indiqué hier au cours d’une conférence de presse que le secteur laitier se développe de façon continue, grâce notamment aux subventions d’un montant de 2 millions d’euros attribuées aux coopératives et aux agriculteurs. Dans un souci de transparence et de régulation du secteur, le ministre de l’Agriculture a fixé le prix du kilogramme de lait frais réfrigéré livré aux usines à 1 025 livres et celui du lait frais non réfrigéré à 925 livres. « Tout distributeur, agriculteur ou toute usine qui ne respecteraient pas ce prix seront lourdement sanctionnés », a averti hier M. Hajj Hassan au cours d’une conférence de presse.

La plus grande réussite à ce jour du plan global pour développer le secteur laitier a été, selon le ministre, l’amélioration de la qualité du lait produit par l’augmentation de son taux de protéine et de matières grasses, et la diminution de son taux de bactéries et d’antibiotiques.

« L’un de nos objectifs aujourd’hui est d’augmenter la productivité des vaches laitières », a souligné le ministre. Selon lui, une vache d’une grande ferme produit entre 8 et 10 tonnes de lait par an, alors qu’une vache d’une petite ou moyenne ferme ne produit que 5 tonnes annuellement. « Tout est une question de savoir-faire, de conditions d’hygiène et de nourriture », a ajouté M. Hajj Hassan. Il a indiqué pouvoir résoudre ce problème grâce à des formations destinées aux agriculteurs. Plus de 50 formations ont eu lieu dans ce cadre ces deux dernières années.

Il a également appelé les agriculteurs à développer le travail en coopératives et à prendre exemple sur le succès des 23 coopératives déjà existantes dans la pleine de la Békaa et dans le Akkar.
« J’ai présenté au Conseil des ministres un projet pour développer la production de fourrage car on en importe tous les ans l’équivalent de 300 millions de dollars », a indiqué M. Hajj Hassan.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :