Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le Conseil des ministres écarte le projet Nahas et augmente les salaires de 20 à 30 pour cent

Posted by jeunempl sur décembre 7, 2011

(L’Orient le Jour)

Après plusieurs semaines de discussions, le Conseil des ministres, réuni mercredi après-midi à Baabda, a finalement approuvé le décret relatif à la majoration des salaires mais sous une nouvelle formule, rejetant donc le projet présenté par le ministre du Travail Charbel Nahas.

La nouvelle formule appuyée par les ministres du président du Conseil Nagib Mikati, ceux proches du président Sleiman ainsi que ceux du chef du Parlement Nabih Berry et de Walid Joumblatt, prévoit un relèvement du salaire minimum à 650 000 LL et une hausse de 30 % pour les tranches de salaire inférieures à 1 000 000 LL et une augmentation de 20 % pour les tranches de salaires supérieures à 1 000 000 LL . Une formule à laquelle les ministres aounistes ont manifesté leur désaccord.

Le projet établi par le ministre Nahas prévoyait un relèvement du salaire minimum à environ 925 000 de livres, parallèlement à une hausse de 17 % sur toutes les tranches de salaire et d’un projet d’extension de l’assurance-maladie de la Sécurité sociale à tous les Libanais.

Jusqu’à la mi-journée, la tenue de la réunion du gouvernement était incertaine, en raison de la menace de boycott brandie par les ministres du Bloc du changement et de la Réforme. En début d’après-midi, le chef du Courant patriotique libre Michel Aoun avait finalement annoncé que ses ministres assisteraient à la réunion du Cabinet.
« Nous avons décidé de participer à la réunion du Conseil des ministres aujourd’hui car le décret pour un réajustement des salaires a été soumis par le ministre du Travail, au gouvernement », avait expliqué M. Aoun. « Nous espérons que ce décret sera approuvé par tous avant les vacances » de fin d ‘année, avait ajouté le député.

Mardi, le chef du CPL avait annoncé, à l’issue de la réunion hebdomadaire de son bloc parlementaire, que la participation de ses ministres au prochain Conseil n’avait pas encore été décidée. « Avant cette décision, plusieurs procédures devraient être prises en considération », avait-il affirmé.

Interrogé sur les propos du premier ministre Nagib Mikati qui avait déclaré que « ceux qui prêchent les réformes ne sont pas nécessairement des réformistes », Aoun a répondu : « Que Mikati nous parle de ses projets de réformes et nous verrons si nous les soutenons ou non ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :