Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Bassil: l’arrêt forcé de la centrale de Zahrani… une catastrophe nationale

Posted by jeunempl sur décembre 5, 2011

D.CH. – ANI

Le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques Gebran Bassil a estimé lundi que l’arrêt forcé de la centrale de Zahrani « représente une catastrophe nationale, une destruction de l’Etat, un sabotage des installations de l’Etat et une agression contre les Libanais, notamment contre les citoyens du Liban-Sud ».

Le ministre qui a tenu une conférence de presse, a affirmé que sa conférence ne revêt pas un aspect politique, mais qu’il se prononce en tant que ministre de l’Energie pour tout le Liban et les Libanais.

« Je ne veux faire de discours politique, mais aborder les faits, sans dimension confessionnelle à ce qui s’est passé, qui a plutôt reflété le problème de l’Electricité au Liban ».

Les opérations à la centrale Zahrani ont été suspendues durant trois jours à partir du vendredi dernier, selon la décision des employés de la Centrale, qui ont affirmé avoir reçu des menaces de la part des habitants de la région qui entendaient protester contre le déplacement d’un transformateur d’électricité de la station de Zahrani, à celle de Saida.

« La solution réside dans le traitement des problèmes du secteur de l’Electricité, loin des discours, des surenchères politiques et des entraves, à chaque fois que nous voulons exécuter nos projets » a martelé le ministre.

« Le projet des 700 MW aurait pu résoudre le problème s’il n’a été introduit dans une centaine de labyrinthes, tout comme le projet de location des navires de production d’Electricité, qui aurait du être exécuté depuis septembre et les causes de son retard sont connues » a précisé M.Bassil.

Il a appelé l’EDL à poursuivre l’affaire de la Centrale de Zahrani avec les employés et avec la compagnie malaisienne chargée du fonctionnement de l’usine et qui devrait assumer la responsabilité. Il a dans le même contexte réclamé aux forces de sécurité de répondre aux appels de l’EDL, s’interrogeant si « nous manquons d’ilots de sécurité pour ne pas répondre aux demandes de protection ».

« Se taire sur cette affaire est un crime en soi. Vous devez au moins réagir, et refuser qu’une tare nous marque et marque le pays » a-t-il conclu.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :