Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Le Liban peut-il séduire les touristes chinois ?

Posted by jeunempl sur novembre 22, 2011

(Marisol El Rifaï – L’Orient le Jour)

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Dynamiser les relations touristiques entre le Liban et la Chine, et consolider la coopération culturelle et académique bilatérale, tels étaient les principaux objectifs du forum qui s’est tenu hier à Beyrouth en présence de nombreux responsables et académiciens des deux pays.

Beyrouth a accueilli hier le Forum touristique libano-chinois, une première en son genre. Sous le patronage du président de la République, représenté par le ministre du Tourisme Fady Abboud, cette rencontre a été organisée par l’Association libano-chinoise d’amitié et de coopération, en collaboration avec l’Union des syndicats touristiques au Liban, la faculté de tourisme et de gestion hôtelière de l’Université libanaise (UL) et l’Association du peuple chinois avec l’étranger (APCAE).

« Cette année on fête le 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République populaire de Chine et le Liban. Au fil des ans, les relations bilatérales n’ont cessé de croître, surtout du point de vue économique », a souligné le ministre Fady Abboud, au cours de son discours inaugural. Rappelons à cet égard que la Chine est aujourd’hui le deuxième pays fournisseur du Liban et représente plus de 8 % du total de ses importations. M. Abboud a toutefois regretté que le développement des relations touristiques entre les deux pays ne suive pas le rythme des échanges commerciaux.

Selon les chiffres du ministère libanais de l’Intérieur et de l’ambassade de Chine au Liban, en 2010, 5 938 ressortissants chinois se sont rendus au Liban, ce qui représente à peine 1 % (note correctrice du MPLBelgique.org: il s’agit plutôt de 0,01%) du total des 57 386 500 touristes chinois dans le monde. Parallèlement, le ministère du Tourisme souhaiterait accueillir chaque année trois millions de touristes, contre les 2,2 millions actuellement. « Il n’est pas nécessaire de faire beaucoup de calculs pour comprendre que le souhait du ministère libanais est facile à réaliser en collaborant avec nous », a indiqué Feng Zuoku, le vice-président de l’APCAE.

Les enjeux du tourisme chinois

En effet, avec l’explosion de la classe moyenne chinoise depuis plusieurs années, le potentiel touristique chinois n’en est que plus attractif et se chiffre aujourd’hui à des dizaines de millions de personnes. « Au Liban, les recettes touristiques représentent environ 20 % du PIB national et sont en continuelle croissance », a souligné le doyen de la faculté de tourisme et d’hôtellerie de l’UL, Abdallah Saïd. Selon lui, le meilleur moyen de préparer le pays à développer encore plus largement ce secteur est d’améliorer la formation des jeunes étudiants aux différents métiers du tourisme et de l’hôtellerie. « Dans cet esprit, j’appelle également à l’accroissement des échanges universitaires avec les différents instituts, universités et centres de recherche chinois, qui se sont illustrés par leur savoir-faire à maintes reprises », a ajouté M. Saïd.

Mais attirer les Chinois au Liban nécessite bien plus que des infrastructures et services adaptés. « Le problème est que les deux cultures se connaissent encore très mal et que les médias se contentent souvent de montrer les événements exceptionnels et choquants, comme les conflits et les guerres et, malheureusement, le Liban est perçu par la majorité des Chinois à travers ce prisme réducteur », a deploré M. Zuoku.

C’est précisément dans cet esprit-là que le président de l’Union des syndicats du tourisme au Liban, Pierre Achkar, a soutenu la tenue de ce forum. « L’objectif est de réunir ensemble des responsables politiques, universitaires, hommes d’affaires et journalistes chinois et libanais pour réfléchir ensemble aux moyens de dépasser les a priori mutuels. » De son côté, le ministre du Tourisme a appelé à l’implantation d’entreprises et d’agences touristiques libanaises en Chine qui puissent faire la promotion du pays.

Pour un petit pays de 4 millions d’habitants qui souhaite séduire la deuxième puissance mondiale et ses 1,3 milliard d’habitants, la tâche semble ambitieuse, mais peu risquée après tout. Une deuxième rencontre de ce genre est déjà prévue en Chine l’année prochaine, mais la date n’a pas été communiquée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :