Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Basketball – Ghassan Sarkis : On ne mérite pas toutes les critiques qui se sont abattues sur nous

Posted by jeunempl sur octobre 5, 2011

(L’Orient le Jour)

L’Orient-le-Jour : Cette sixième place aux championnats d’Asie est-elle satisfaisante ou vous vous attendiez à mieux ?

Ghassan Sarkis : Sincèrement on ne pouvait espérer mieux avec cette sélection B qui avait fait le voyage en Chine pour y affronter les meilleures équipes asiatiques, qui en plus alignaient leurs meilleures formations. Les absences conjuguées de Fady el-Khatib, Joe Vogel, Sabah Khoury, Ali Mahmoud, Élie Rustom, Roy Samaha et Ali Haïdar pour des raisons différentes nous ont porté préjudice et nous ont obligés à revoir nos ambitions à la baisse. Mais je ne cherche pas d’excuses, c’est une équipe jeune qui a fait le voyage et elle s’est avérée prometteuse, exception faite de quelques joueurs que je ne vais pas citer, mais qui n’ont pas été à la hauteur… Ceux-là en tout cas ont dit définitivement adieu à la sélection. Mais, malgré tout, ça s’est joué à peu de choses ; en fait, si on avait remporté la rencontre face à Taipeh, match qu’on avait perdu de justesse et qui était largement à notre portée, on aurait évité la Chine en quart de finale et affronté les Philippines et, en cas de victoire, la Jordanie en demie… Je pense que dans ce scénario, on se serait retrouvé en finale et là, personne n’aurait parlé de crise et tout le monde nous aurait encensés…

Justement, pourquoi toutes ces absences des joueurs-clés ? Et si c’est pour rajeunir l’effectif, une période de transition n’aurait pas été préférable ?

Ce n’est pas de gaieté de cœur que je m’étais passé des cadres de l’équipe. Des circonstances exceptionnelles ont dicté mes choix car la plupart des absents étaient blessés, à l’instar de Ali Mahmoud qui souffre du dos, d’Élie Samaha qui ne s’est toujours pas remis d’une blessure contractée en fin de saison dernière, et de Roy Samaha qui est touché à l’œil depuis le voyage au Qatar. Quant à Fady el-Khatib, il a déjà affirmé et réaffirmé, avec force et depuis longtemps, qu’il ne veut plus entendre parler de la section… Après 14 années de bons et loyaux services, il a besoin de se reposer et ne peut plus enchaîner avec son club et l’équipe nationale. Il a tiré donc un trait sur cette dernière et préfère consacrer son temps libre à sa famille. Joe Vogel a 39 ans, il n’est plus raisonnable de faire appel à lui si on veut penser sérieusement à l’avenir.Le cas Ali Haïdar, un jeune très prometteur qui joue aux États-Unis, est différent : l’Université de Michigan a tout bonnement refusé de le libérer parce que les championnats d’Asie coïncidaient avec la reprise de la saison là-bas…

Enfin, l’Américain naturalisé libanais pour l’occasion, Samuel Hoskin, n’était pas notre premier choix… J’aurais préféré quelqu’un de plus grand de taille, comme Hopkins ou Woods, mais les deux ont malheureusement refusé parce qu’ils espéraient un transfert en Europe… Hopkins a finalement eu gain de cause puisqu’il joue actuellement à Aris Salonique en Grèce. Mais attention, Hoskin a réalisé un très bon tournoi et il a été élu parmi les meilleurs joueurs de ces championnats.
Vous restez à la tête de la sélection nationale jusqu’à quand ? Et quels sont vos prochains objectifs ?

Normalement et sauf cas de force majeure, je reste sélectionneur jusqu’aux éliminatoires de la Coupe du monde qui auront lieu en 2013. D’ailleurs, le Liban avait été pressenti pour organiser ces éliminatoires, mais il a été décidé en dernier lieu qu’il n’avait pas les infrastructures nécessaires pour accueillir un évènement de cette ampleur. Dommage pour nous…

Un dernier mot pour conclure ?

Oui, je voudrais attirer l’attention sur le fait que la sélection libanaise passe par une période de transition très difficile… Mais j’ai bon espoir car les jeunes qui prennent la relève sont très prometteurs, à l’image de Rodrigue Akl, Jean Abdel-Nour, Bassel Bougi, Ali Kanaan et Samuel Hoskin qui ont montré de belles choses en Chine et qui formeront l’ossature de cette sélection du futur.

Un dernier mot encore à tous nos détracteurs, auxquels je rappelle que lors der derniers Jeux asiatiques en 2009, le Liban avait terminé à la quatrième place avec tous ses joueurs vedettes, tels Fady el-Khatib et Matt Freije, et avec des moyens financiers énormes mis à la disposition de la sélection… Alors que là, avec une équipe jeune et inexpérimentée, sans joueurs vedettes, sans aucun tournoi de préparation (ni Coupe Jones ni Tournoi Stankovic), et sans moyens financiers, on finit sixième… L’écart, deux places au final, n’est pas si énorme et ne mérite pas toutes les critiques qui se sont abattues sur nous…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :