Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Campagne du Courant du Futur contre le plan de réforme de l’électricité : blocage, procès d’intention et désinformation

Posted by jeunempl sur septembre 21, 2011

MPLBelgique.org

Depuis la proposition du plan de réforme de l’électricité émanant du ministre de l’Energie et de l’Eau, l’ingénieur M. Gebran Bassil, on ne cesse d’observer des comportements atypiques provenant des architectes de la faillite de l’EDL (Electricité Du Liban). Attaqué par l’ensemble de l’ancienne majorité, le plan Bassil a d’abord eu affaire au groupe de Walid Joumblat au sein même du gouvernement Mikati avant de faire face aux parlementaires du Courant du Futur, groupe de Hariri.

Le MPLBelgique.org vous propose de passer en revue la campagne de certains députés de l’opposition à l’encontre du plan de réforme de l’électricité. Ce plan, approuvé sous l’ère du premier ministre Saad Hariri est maintenant contesté par son clan.

Avant d’être soumis au parlement ce jeudi 22 septembre, le plan, retravaillé au sein du gouvernement Mikati après l’opposition surprise des députés de l’ancienne majorité lors du débat parlementaire au début du mois d’août ajouté à celle des ministres de Joumblatt au sein du gouvernement, doit être approuvé par la commission parlementaire chargée de son transfert au président de la Chambre.

L’occasion est dès lors trop belle pour les députés du Courant du Futur, qui contrôlent ces commissions, de retarder une nouvelle fois l’application de cette réforme avant même qu’elle ne puisse débuter. Pour cela, ils vont user de tous les artifices et arguments futiles, dont le plus comique: celui de la corruption… eux qui en sont les maîtres et qui ont été délogés à cause de leurs dérives ! Pour rappel, les projets du ministère de l’énergie sont soumis à la Cour des Comptes qui est chargée d’en contrôler le mécanisme de financement.

Voici un recueil d’articles détaillant certains aspects de cette campagne. En recherchant dans les archives de l’Agence Nationale de l’Information, on peut remarquer que les rangs du 14 Mars ne sont pas unis dans cette campagne anti-CPL (Courant Patriotique Libre) et que seuls les députés du groupe parlementaire du Futur mènent ce règlement de compte à l’encontre du projet de l’électricité, pour la seule raison qu’il fut élaboré et présenté par son adversaire politique, le CPL. Un blocage politique par excellence et dont la victime est le citoyen, dernier des soucis du clan Hariri depuis sa prise de pouvoir après la guerre civile.

Le 19/09/2011

Politique – Fatfat : Le projet de l’électricité est incomplet

R.CH. – ANI

Le député Ahmad Fatfat a affirmé lundi que le ministre de l’Energie Gebran Bassil tente de fuire la vérité, en disant que ceux qui réclament des réponses sur des questions relatives au projet de l’électricité souffrent d’une »schizophrénie politique ».

 » Il faut que la décision prise par le gouvernement soit conforme au projet soumis aux députés, pour qu’il n’y ait de dualité entre les deux », a-t-il dit à la « VDL, Voix de la Liberté et de la Dignité ».

M. Fatfat s’est adressé à M. Bassil et au CPL, les appelant à respecter les lois et les décisions prises par le gouvernement.

« Nous sommes pour le projet de l’électricité mais il est incomplet », a-t-il dit.

Il a enfin affirmé que des propositions claires seront présentées lundi durant la séance parlementaire, en ce qui concerne à l’adjudication, les prêts et la programmation du projet.

Fneish: il est anormal de bloquer les projets de l’électricité, de l’eau et de la sécurité sociale

N.A. – ANI

Le ministre d’Etat pour les affaires du développement administratif Mohammad Fneish a affirmé lundi, lors d’une cérémonie organisée par le Hezbollah en l’honneur des élèves lauréats de l’AUCE à Tyr, qu’il est anormal « de mettre des entraves aux projets de l’électricité, de l’eau et de la sécurité sociale ».

« Des solutions aux souffrances de la société sont requises, et ce sans prendre en considérations ses entités politiques, confessionnelles et sectaires », a-t-il ajouté.

M. Fneish a souligné que « ce gouvernement n’est pas monochrome mais qu’il est formé de forces politiques « , ajoutant que des différences de points de vue sont perçues ».

« La résistance est la plus forte et joue un rôle constant face à toutes les tentatives de marginalisation qui représentent une vérité dans ce pays », a-t-il dit, affirmant que « l’ennemi sioniste ne peut se mesurer à cette même résistance « .

Concernant les déclarations du patriarche maronite Béchara Boutros Rahi, le ministre a indiqué qu’elles constituent une lecture stratégique qui expriment les crainte du danger israélien et la position occidentale de soutien de cet ennemi ».

« Nous appuyons les déclarations du patriarche et nous sommes surpris des positions qui n’ont pas supporté celle éloignée des calculs politiques étroits », a-t-il conclu.

Politique – Hajjar: des points d’interrogations sur le plan de l’électricité

N.KH. – ANI

Le député Mohammad Hajjar, bloc du courant Futur, a affirmé lundi à la chaîne télévisée « LBC » que » plusieurs points d’interrogations sont posés sur les démarches prises par le ministre de l’Energie Gebran Bassil en ce qui concerne le plan d’électricité.

« Le plan de l’électricité devrait être discuté au sein de la commission de l’Energie afin de préserver la procédure de législation », a-t-il dit.

M. Hajjar a en outre qualifié les réponses présentées par Bassil sur les questions de l’opposition « de politiques et démagogiques » et « non techniques ».

« M. Bassil voulait fuir les discussions en posant de gros slogans visant à faire passer des choses suspectes que nous essayerons de découvrir », a-t-il ajouté.

Quant aux accusantions lancées par Bassil à l’encontre des forces du 14 Mars, d’être atteintes de « Schizophrénie politique », Hajjar a conclu: « c’est le sommet de la démagogie que Bassil et son groupe politique adoptait toujours ».

Majdalani: notre position du projet de l’électricité vise à rectifier le cours des choses

N.A. – ANI

Le député Atef Majdalani a affirmé lundi, dans une interview accordée à l’OTV, que « les positions de l’opposition du projet de l’électricité vise à rectifier le cours des choses ».

« Nous voulons contrôler pour éviter les dettes et pour recevoir les aides des caisses arabes et internationales qui sont prêtes à financer des projets productifs de l’électricité avec un taux d’intérêt bas », a-t-il ajouté.

Interrogé sur son soutien quant à « une répartition équitable de l’électricité » sur Beyrouth, M. Majdalani a indiqué que « la capitale dynamise le pays économiquement, politiquement et socialement ».

« Nous ne cherchons pas à nous entretuer avec le Premier ministre Najib Mikati, nous laissons cette affaire aux parties qui possèdent les armes », a-t-il conclu.

Abi Nasr: Le consommateur libanais seul gagnant du projet de l’électricité

M.M. – ANI

Le député Nehmetallah Abi Nasr a prévu que le dossier de l’électricité soit ratifié par les commissions parlementaires, sinon il sera approuvé par l’Assemblée générale.  » Le seul gagnant dudit dossier est le consommateur libanais » a-t-il ajouté.

Dans une interview accordée à la Voix du Liban, le député Abi Nasr a souligné que les ajouts réclamés sur le projet-loi de l’électricité ne comprennent que des clarifications.

Sur un autre plan, le député Abi Nasr a qualifié la présidence du Liban du Conseil de sécurité d' »importante », notant que la reconnaissance de la Palestine comme Etat sera à la Une de l’Agenda du Conseil.

En ce qui concerne la nouvelle loi électorale en cours de préparation, le député Abi Nasr a indiqué que les statistiques du ministère des Affaires étrangères ont montré que juste 3700 émigrés se sont inscrits aux ambassades Libanaises, en vu de participer aux législatifs.

Politique – Youssef à Bassil: nous n’approuverons pas ton projet

D.CH. – ANI

Le député du Futur Ghazi Youssef a indiqué lundi que les pertes du secteur de l’électricité pourraient atteindre dans trois ans les quatre ou cinq milliards de dollars, au cas où les tarifs et la collecte, ne sont améliorés et si le gaspillage dans la transmission et la distribution du courant n’ont pas été diminué.

« C’est pour cette cause que nous insistons à être informés sur les détails du projet de l’électricité » a-t-il dit lors d’une conférence de presse qu’il a tenue en présence du député Jamal Jarrah.

M. Youssef a proposé que soient annexées les clauses suivantes aux articles du projet loi de l’électricité:
-Que les carnets de conditions ainsi que les résultats des adjudications soient soumis au Conseil des ministres pour les approuver.

-Que les carnets de conditions soient proposés aux Fonds arabes avant les adjudications pour faciliter l’obtention du financement nécessaire.

-Que le gouvernement soit engagé à former le comité organisationnel du secteur dans trois mois, et de nommer un nouveau conseil d’administration de l’EDL, dans deux mois.

-Présenter un rapport écrit qui montre les axes principaux du projet global du secteur de l’électricité et la politique du gouvernement concernant la production, le rôle du secteur privé, sa politique sur la canalisation du courant de l’extérieur, les types des carburantes, le transport, les tarifs, la collecte et le traitement du déficit à l’EDL et enfin la procédure du financement proposé et ses sources.

Le député a annoncé qu’il n’a pas confiance en le ministre de L’Energie Gebran Bassil, affirmant que l’opposition n’approuvera pas son projet, au cas où ses propositions ne sont prises en considération.

Le 20/09/2011 

Kanaan: défendu de toucher aux autorités de ministres

ANI

Le député Ibrahim Kanaan a souligné, mardi à la Voix de la Liberté et de la Dignité, que « les débats du Conseil des ministres, tenu lundi, étaient politiques par excellence ». « Il est défendu de toucher aux autorités du ministre qui que ce soit », a-t-il ajouté.

« La politique a régné les débats dans la séance des commissions parlementaires au sujet de l’électricité », a-t-il dit considérant « les affaires dans la bonne direction pour que le projet-loi de l’électricité soit promulgué ».

Politique – Youssef : Nous avons des doutes en l’intégrité de Bassil

R.CH. – ANI

Le député Ghazi Youssef a affirmé mardi qu’il a des doutes en l’intégrité du ministre de l’Energie Gebran Bassil à cause de ses transactions suspectes.

 » Les députés de l’opposition n’ont pas réclamé des amendements sur le projet-loi de l’électricité que lorsqu’ils ont remarqué que ledit projet approuvé par le gouvernement et transféré au parlement, n’avait pas renfermé tout ce qui a été déjà mentionné au conseil des ministres », a-t-il dit à la « VDL ».

« Nous adoptons le projet de l’électricité, à condition que le gouvernement tout entier contrôlera l’application du projet », a conclu M. Youssef.

Hajjar: l’opposition ne politise pas le projet de l’électricité

ANI

Le député du Courant du Futur Mohammad Hajjar a nié mardi à radio « Orient » le fait que l’opposition politisait le sujet de l’électricité.
« Ce sont des accusations diffusées par le ministre Gebran Bassil et son groupe d’une manière démagogique visant à faire passer des transactions determinées ». a-t-il dit.

M. Hajjar a indiqué que « M. Bassil a tenté lundi de justifier ses positions, même incomprises par ses alliées et certains membres du bloc du Changement et de la Réforme ».

Le député a en outre qualifié les réponses du ministre Bassil sur les questions posées durant la séance des commissions de « politisées » et de « non techniques ». « Le ministre Bassil voulait clairement nuire par ses réponses, au rôle des Fonds étrangers qui avaient auparavant financé les projets de développement », a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs affirmé que « les forces du 14 mars et le bloc du Futur ont proposé d’amender le projet-loi soumi par le gouvernement, afin d’assurer la transparence requise dans les carnets de conditions ».

« Les députés du Hezbollah étaient hier, comme d’habitude, le maestro dans la distribution des rôles sur leurs alliés, pour contrer les amendements par des justifications ambigues a-t-il conclu.

Ghanem: le projet d’électricité mérite d’être décrété demain

ANI

Le député Robert Ghanem a considéré que « le projet d’électricité est d’une importance à être approuvé demain (mercredi) par les commissions parlementaires communes et d’être transféré à la commission générale écartant l’absence de quorum dans la séance des commissions tenue demain ».

Il a souligné, lundi à la Voix du Liban, que « le ministre Gebran Bassil a répondu, dans la séance d’hier, aux questions des députés essayant de trouver une issue à un accord unanime car tous les députés désirent en finir sainement mais l’affaire n’a pas été conclue et la séance a été ajournée à demain pour le vote ».

Politique – De Freij: le 14 Mars exige la transparence dans l’exécution du plan de l’électricité

N.KH. – ANI

Le député du bloc du Futur Nabil de Freij a indiqué mardi à la chaîne télévisée « Future news », que « les forces du 14 Mars exigent la transparence dans l’exécution du plan de l’électricité », niant toute attitude vindicative à cet égard.

M. De Freij a en outre espéré que « le financement du plan soit assuré par les Fonds arabes, conformément à un carnet de conditions clair et net ».

Il a par ailleurs affirmé que « les comportements du Général Michel Aoun et de son groupe politique sont loin de la réforme et du changement qu’ils prétendent ».

Le député a d’autre part invité le gouvernement libanais « à procéder à la démarcation des frontières maritimes avec Israël pour préserver nos droits dans nos ressources pétrolières.

Il a également appelé à une relation saine et stable entre Bkerké et les chrétiens, condamnant les campagnes déchaînées contre le Patriarche maronite Béchara Boutros Rahi, au lendemain de ses récentes prises de positions.
Quant à la position officielle libanaise au Conseil de sécurité, M. De Freij l’a enfin qualifiée de « délicate » dans la mesure où elle représente le Liban et le groupe arabe dont il fait partie.

Politique – Kabbani: pour arrêter de protéger la corruption

D.H. – ANI

Le député du Courant du Futur Mohammed Kabbani, chef de la commission parlementaire des Travaux publics, du Transport, de l’Energie et des Eaux, a indiqué mardi qu’il fallait arrêter de protéger la corruption, dénonçant le fait que « le ministère de l’Energie soit géré comme une propriété privée ».

Il a assuré, dans une conférence de presse, que « les secteurs des travaux publics, du transport, de l’énergie et des eaux sont attachés au respect de la Constitution et de ses textes, aux prérogatives du Parlement et à l’application des lois ».

« Nous combattrons la corruption par tous les moyens démocratiques disponibles, même si les personnes corrompues sont proches de nous », a-t-il clamé.

M. Kabbani a expliqué que « la séance des commissions de lundi a été levée parce que plusieurs députés avaient demandé le document écrit comprenant les quelques lignes ajoutées au projet de loi relatif à l’électricité », se demandant « où se trouve le plan de l’électricité » et mettant en garde contre « la gestion du ministère de l’Energie comme s’il était une propriété privée ».

Il a également déploré « la dépense d’un milliards de dollars environ pour ce projet sans aucun contrôle », appelant enfin le Parlement à former une commission qui enquêtera sur cette affaire « parce que lutter contre la corruption ne se fait pas par les beaux discours théoriques ».

Aoun :  » Le plan de l’électricité est soumis à une censure intégrale et l’opposition vise à échouer l’Etat ». 

Z.M. – ANI

Le chef du bloc parlementaire « le Changement et la Réforme », le député Michel Aoun a estimé que l’opposition vise à échouer l’Etat », précisant que le plan de l’électricité est soumis à une censure complète. Mettant l’accent sur la question brulante au Conseil de sécurité cette semaine à New York , le General Aoun a dit que l’échéance internationale au sein du Conseil de Sécurité, vendredi prochain, est de haut degré d’importance, soulignant qu’une telle réunion représente une épreuve authentique pour le respect des droits de l’homme et la reconnaissance des droits du peuple palestinien et de son état.

M. Aoun a estimé, dans son mot prononcé après la réunion hebdomadaire de son bloc, que l’autre groupe politique œuvre à faire échouer l’Etat, indiquant que le problème de l’électricité est devenu une polémique sans une simple terminaison. Critiquant la campagne lancée par l’opposition contre le plan de l’électricité, le Général Aoun a souligné le dépassement des lignes rouges dans les normes du respect par certains membres au sein de l’assemblée nationale. Il a affirmé qu’il possède des documents qui condamnent certains responsables de l’abus de pouvoir dû à leur immunité parlementaire, faisant valoir que le projet de l’électricité est soumis à une véritable censure de la part du ministère des Finances.

Le Chef du Courant Patriotique Libre (CPL) a également critiqué le conseil de développement et reconstruction, estimant que les grands projets au Liban, tels que celui de l’électricité, ont été continuellement exécutés par ce conseil, s’interrogeant: « Qui censure et réglemente son ouvrage? ».

Décrivant l’ancien Premier ministre Saad Hariri comme un refugier en Europe, M. Aoun l’a accusé d’être responsable de la non approbation de la démarcation des frontières maritimes, précisant que si cette affaire a été approuvée par le gouvernement, elle aura pu être achevée depuis quelques temps.

Concernant l’arrestation des deux accusés dans l’affaire d’enlèvement des estoniens dans la Bekaa, M. Aoun Aoun a dit qu’il aura du les arrêter sans les tuer en vue de les utiliser pour guider les FSI vers le réseau qui a exécuté l’enlèvement, affirmant qu’en les tuant, ils ont dissimulé les preuves du crime.

Le 21/09/2011

Moussa appelle à réaliser le projet de l’électricité

R.CH. – ANI

Le député Michel Moussa a affirmé que la réunion de la commission parlementaire mercredi est une suite de la discussion entamée lors de la dernière séance.

« Les commissions parlementaires conjointes ne trancheront pas les projets mais les discuteront afin de les présenter à la commission générale qui a exclusivement le droit de trancher toute question en suspens lors de la prochaine séance », a-t-il dit à la VDL.

M. Moussa a prévu que le Président de la chambre des députés Nabih Berri ne participera pas à la réunion des commissions car il sera présent demain pour présider la séance générale. « Le fait de déférer le projet de l’électricité à la commission générale avant de l’achever ne représente pas une anticipation sur les affaires », a-t-il ajouté.

Il a également appelé à l’entente afin d’achever et d’approuver ledit projet car les libanais ne peuvent plus attendre. « Il est probable qu’il y aurait un vote sur le projet lors de la réunion de la commission générale », a-t-il indiqué.

M. Moussa a enfin souhaité que les concernés puissent aboutir à un résultat positif, écartant l’idée du manque de quorum.

Gharios: le projet de Bassil est un projet de développement intégral

ANI

Le député Naji Gharios a affirmé mercredi, à la Voix de la Liberté et de la Dignité, que « le projet de l’électricité du ministre Gebran Bassil est un projet de développement intégral ».

« Les propositions suggérées dans la réunion des commissions parlementaires qui se tient aujourd’hui (mercredi) seront surveillées de près », a-t-il ajouté.

« Les propos de l’opposition au sujet de la supervision du projet de l’électricité sont inacceptables considérant les amendements proposées inutiles », a conclu M. Gharios.

Tamam Salam de chez Karamé: pour soumettre le projet de l’électricité à plus de contrôle 

D.H. – ANI

Le député Tamam Salam a estimé mercredi qu’il fallait soumettre le projet de l’électricité à plus de contrôle, à l’issue de sa rencontre avec l’ancien Premier ministre Omar Karamé.

M. Salam, qui avait fait avec M. Karamé un tour d’horizon des derniers développements sur la scène locale en soulignant la nécessité du calme et de la vigilance à l’heure actuelle, a indiqué que le problème de l’électricité durait depuis assez longtemps et que le nouveau projet d’électricité devait faire preuve de transparence et être soumis au contrôle.

« Indépendamment des opinions et des positions politiques, nous devons éviter la corruption et il est indispensable d’adopter les mesures de contrôle dont plusieurs ont été approuvées par le gouvernement », a-t-il expliqué, soulignant que « nul ne doit se sentir lésé par ces mesures parce que le projet en question est dans l’intérêt de tous les Libanais ».

Sur un autre plan, et en réponse à une question, M. Salam a considéré que les références religieuses devaient être écartées des polarisations politiques.

Au sujet de la présidence du Liban du Conseil de sécurité de l’ONU, M. Salam a signalé que le Liban devait consolider sa position soutenant l’établissement d’un Etat palestinien indépendant, position appuyée un très grand nombre des puissances mondiales, à l’exception des Etats-Unis.
Il a enfin noté que « le Liban a besoin de renforcer son union nationale pour pouvoir affronter les complots qui se trament ».

Politique – Khoder Habib: le projet de l’électricité sera approuvé selon les normes en vigueur

N.A. – ANI

Le député Khoder Habib, membre du bloc parlementaire « Futur », a estimé mercredi que « le projet de loi de l’électricité sera approuvé selon les normes en vigueur ».

« L’adoption des commissions parlementaires communes pour la décision du Conseil des ministre au sujet du projet de l’électricité, à la place de l’ancien projet de loi est en soi un succès pour l’opposition », a-t-il ajouté, indiquant à la MTV, que « cette affaire a eu lieu par consensus et elle est une victoire pour chaque citoyen libanais qui s’intéresse aux finances de l’Etat ».

M. Habib a expliqué que « les éxigences de l’opposition concernant l’électricité sont claires dès le début et consistent dans le contrôle et la transparence », mettant l’accent sur « l’embarras qui apparaissait chez le ministre Gebran Bassil à sa sortie de la séance ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :