Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

« Entre le gouvernement et notre dignité, nous opterons pour la dignité », souligne Aoun

Posted by jeunempl sur août 24, 2011

(L’Orient le Jour)

À l’issue de sa réunion hebdomadaire tenue hier à Rabieh, le chef du bloc parlementaire de la Réforme et du Changement, Michel Aoun, a réitéré sa position tranchée concernant le projet de développement du secteur de l’électricité (d’un montant de 1,2 milliard de dollars, pour la première étape) préconisé par le ministre de l’Énergie, Gebran Bassil : « Si nous devons choisir entre le cabinet et notre dignité, nous choisirons la dignité. »

Après avoir évoqué les divergences de points de vue apparues au sujet de ce projet, notamment au sein même du gouvernement, le général Aoun a souligné que le problème réside dans « la contradiction entre deux logiques et deux façons d’appréhender les problèmes ». « En ce qui nous concerne, a-t-il affirmé à ce propos, nous représentons un État de droit, nous sommes responsables des citoyens et souhaitons leur assurer la prospérité dans leur vie quotidienne. D’ailleurs, le quotidien as-Safir a titré hier : “Le plan de l’électricité et la lutte contre les mafias.” Les autres ne veulent pas d’un pays, dans toute l’acception du terme, et ont une logique de milice. Nous souhaitons que l’affaire de l’électricité soit réglée, sinon ce que nous avions dit est toujours de mise : nous démissionnerons du gouvernement, et toutes les parties concernées ont été avisées de ce fait. »

Poursuivant sur sa lancée, Michel Aoun a déclaré que le nombre d’abonnés à l’électricité a augmenté d’un million deux cent mille et a atteint le chiffre des trois millions. « C’est pourquoi, a-t-il ajouté, il est urgent de développer le réseau électrique et de régler l’affaire de l’eau, qui doit finalement arriver à tous les robinets. »

« Ils – en allusion aux Libanais – vont savoir combien j’avais raison quand je disais que ce pays n’est pas endetté mais volé, a poursuivi M. Aoun. Tout cela va être réglé. L’autre bord souhaite que le Liban reste une ferme, mais en fin de compte, le Liban c’est un peuple qui doit savoir quels sont les complots ourdis contre lui. »

Évoquant, par ailleurs, la question des prisonniers évadés de la prison de Roumieh, il a demandé que le résultat de l’enquête soit dévoilé, parce que « ce crime s’est répété à six reprises », assurant que les forces de sécurité étaient au courant des plans des prisonniers.

Et le général Aoun de conclure en affirmant que « le changement et la réforme vont toucher tous les secteurs essentiels, de la sécurité à la justice, en passant par les finances », accusant au passage le courant du Futur d’exacerber les tensions communautaires. Il a affirmé dans ce cadre qu’il n’y aura pas de conflit confessionnel au Liban et que « la stabilité va prévaloir ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :