Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Affaire Hariri: Le Time Magazine victime d’un entretien erroné

Posted by jeunempl sur août 20, 2011

ANI

Le Hezbollah a commenté samedi ce qui a figuré dans la revue américaine Time Magazine, « dont le journaliste prétend avoir interviewé l’un des accusés dans l’affaire Hariri ».

Le Hezbollah a tenu à souligner dans ce cadre « qu’aucune source responsable au sein du parti ne s’est réunie à un correspondant de la revue Time, ce qui rend par conséquent l’article complètement dépourvu de crédibilité et l’entrevue inexistante ».

« Apparemment, c’est une nouvelle confection du TSL, qui nous a habitués à ses histoires policières variées et pleines de mensonges, du point de vue préparation, contenu et propagande », a conclu le Hezbollah.

Hariri commente l’interview présumée de Time Magazine

ANI

« Le président Sleiman et le Premier ministre Najib Mikati refusent d’écouter, de lire ou même de parler », a considéré samedi l’ancien PM Saad Hariri, à la lumière de la parution de l’article de la revue américaine Time Magazine qui a créé une controverse dans le pays.

« Le Hezbollah désire un Etat qui lui serve de couverture politique, militaire et de sécurité pour sauvegarder son existence », a-t-il ajouté.

En soulignant le trait « d’hypocrisie » du gouvernement, « qui promet de respecter les résolutions internationales d’une part mais paralyse le travail du TSL d’autre part », l’ancien PM a indiqué que « le gouvernement protège les accusés ».

Il est à mentionner que la revue américaine Time Magazine avait publié un article affirmant, selon une interview présumée être avec l’un des quatre accusés du Hezbollah resté anonyme, que « les accusés dans l’affaire de l’assassinat de l’ancien PM Rafic Hariri ont été imperturbables par l’acte d’accusation » et que « les autorités libanaises connaissent bien leur lieu de résidence ». Samedi après-midi, le Hezbollah publie alors un communiqué qualifiant l’entrevue  » d’inexistante  » et niant catégoriquement  » qu’une source responsable au sein du parti ne se soit réunie à un correspondant de la revue Time « .

Le Hezbollah: Hariri s’est dépêché d’adopter le récit du Times

ANI

Le Hezbollah a commenté samedi dans un communiqué, la déclaration du président Saad Hariri, indiquant que « ce dernier s’est dépêché d’adopter le contenu d’un entretien erroné publié par le quotidien Times ».

« L’ancien Premier ministre a effectué des analyses politiques calomnieuses et infondées », a ajouté le parti, affirmant que sa déclaration « est une part de la fabrication médiatique des récits pourris véhiculés par le Tribunal spécial pour le Liban ».

Le Hezbollah avait publié un communiqué dans lequel il a démenti le correspondant du Times qui a été prétendument chargé par ledit entretien. « L’analyse de M. Hariri et son évaluation politique sont vaines et ceci est un simple exemple de ce que le Futur et son président font pour dissimuler la vérité », a conclu le parti.

Nicholas Blanford n’a pas mené l’entrevue du TIME magazine avec le suspect selon la LBC

avec iloubnan.info

« Le journaliste du TIME magazine Nicholas Blanford a précisé qu’il n’était pas celui qui a mené l’entrevue avec l’un des suspects dans l’acte d’accusation émis par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), » a déclaré dimanche la télévision LBC.

Basé sur une conversation téléphonique avec Blanford, la station de télévision a ajouté qu’ »une autre personne a mené l’entrevue; Tout ce que Blanford a fait était de déduire une partie de l’interview et l’ajouter au corps de son article dans le magazine ».

Quatre membres du Hezbollah ont été inculpés par la TSL. Cependant, le parti a fermement démenti les accusations et a refusé de coopérer avec le tribunal.

Dans un présumé entretien au magazine américain Time, un des membres du Hezbollah accusés d’avoir participé à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, aurait assuré que le gouvernement libanais sait où le trouver mais ne peut l’arrêter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :