Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Plan d’action gouvernemental pour une saison touristique réussie

Posted by jeunempl sur juillet 22, 2011

(L’Orient le Jour)

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Le Premier ministre, Nagib Mikati, a sollicité hier des différents ministères une mobilisation générale pour assurer le succès de la saison touristique.

Le chef du gouvernement, Nagib Mikati, a présidé hier au Sérail une réunion de la commisson supérieure du tourisme en présence des ministres du Tourisme, Fadi Abboud, des Affaires étrangères, Adnane Mansour, de l’Intérieur, Marwan Charbel, de la Culture, Gaby Layoun, de l’Économie, Nicolas Nahas, et de l’Environnement, Nazem el-Khoury. Les ministres des Finances, Mohammad Safadi, et des Travaux publics se sont absentés.

D’emblée, M. Mikati a expliqué que le développement du tourisme fait partie des priorités du gouvernement, et que chaque ministère se doit d’œuvrer pour que cet objectif puisse être atteint. La commission, a-t-il rappelé, a été formée pour établir une stratégie touristique qui prendra en considération tous les éléments en rapport avec le tourisme au Liban. « Il est important, a-t-il ajouté, qu’on ait une conception commune et unifiée de l’avenir du tourisme dans le pays. De nombreux domaines doivent être exploités pour que le secteur devienne une industrie à part entière. Le ministère concerné a plusieurs idées mais ne peut pas les appliquer seul. D’où la nécessité d’une conjugaison des efforts de tous les ministères afin de mener une action concertée et efficace dans ce but. »

M. Mikati a ensuite touché un point sensible : « Le tourisme a besoin de stabilité politique. » Il a invité toutes les parties « au pouvoir ou au sein de l’opposition à assumer leurs responsabilités à ce niveau ».

La réunion d’hier était ainsi censée paver la voie à l’établissement d’un plan de développement touristique qui fonctionne sur le court et sur le long terme, selon ses explications. « La saison touristique s’est bien annoncée », s’est-il réjoui. Le Premier ministre a réclamé la mise en place provisoire d’offices du tourisme dans les centres de villégiature et a prié le ministre de l’Intérieur d’accentuer ses efforts pour régler le problème de la circulation.

Abboud : Des mesures pratiques

Au terme de la réunion, M. Abboud a exposé à la presse les décisions adoptées. Le ministre, qui avait auparavant indiqué que le Liban a perdu cette année 65 % des touristes qui venaient au Liban par voie terrestre à cause de la situation en Syrie, a indiqué que la possibilité d’utiliser les aéroports de Kleyate et de Riyak, pour élargir la base des touristes, a été examinée. Il a expliqué que le gouvernement souhaite élargir également le nombre de pays dont les ressortissants peuvent obtenir à l’aéroport de Beyrouth leurs visas d’entrée au Liban.

Autre problème endémique : la circulation et les embouteillages, notamment au niveau des routes intérieures. M. Abboud a indiqué que la commission s’est penchée particulièrement sur les problèmes de passage au niveau de l’autoroute Baabda-Hazmieh, soulignant qu’un nouveau couloir sera ouvert à la circulation, à travers Hazmieh, dans 17 jours. « Nous avons également discuté des embouteillages et du passage des camions avec le ministère de l’Intérieur. Je dois rappeler que les poids lourds ne sont pas autorisés à circuler partout au Liban au cours du week-end et que les citoyens peuvent rapporter aux autorités compétentes toute contravention à ce niveau », a poursuivi le ministre, ajoutant que la sécurité alimentaire et les prix ont également été au centre de la réunion.

Des patrouilles conjointes de l’Association de protection du consommateur près le ministère de l’Économie et de la police touristique feront régulièrement des tournées pour contrôler l’hygiène des restaurants et des supermarchés, ainsi que leurs prix. M. Abboud a fait état de nombreuses plaintes concernant des manipulations de prix, précisant que des enquêtes seront menées et que les mesures légales nécessaires seront prises à l’encontre des contrevenants.

Moins de 4 000 restaurants avec permis sur un total de 14 000

Parallèllement, les Forces de sécurité intérieure doivent entreprendre un nouveau recensement des restaurants sur l’ensemble du territoire libanais pour s’assurer qu’ils fonctionnent sur base de permis officiels. « Tout restaurant opérant sans permis sera fermé. Les médias se doivent de relayer cette information et je demande à tous mes amis parmi les hommes politiques de ne pas intervenir afin d’obtenir la réouverture d’un restaurant qui aurait été fermé pour cette raison », a insisté le ministre avant d’annoncer qu’au total, le Liban compte 14 000 restaurants, mais qu’en réalité moins de 4 000 permis ont été délivrés. « Ce qui signifie que près de 10 000 établissements opèrent sans permis. Ce point est fondamental. Il est absolument interdit qu’un établissement touristique fonctionne sans permis », a ajouté M. Abboud.

Numéros verts

Deux numéros verts sont mis à la disposition des individus qui souhaitent alerter les autorités au sujet d’une infraction : 1737 pour le ministère de l’Environnement et 1739 pour celui de l’Économie. M. Abboud a indiqué que la commission a en outre pris la décision de relever à 300 le nombre des effectifs de la police touristique, qui est aujourd’hui de 21. « Le ministre de l’Intérieur a promis de s’atteler rapidement à cette mission », a-t-il dit, avant d’expliquer que le gouvernement envisage aussi de s’attaquer au dossier des transports en commun.
Les explications qu’il a données sur ce point – pourtant fondamental pour les touristes victimes régulièrement d’arnaques par les chauffeurs de taxi – étaient cependant plutôt maigres : « L’affaire des taxis sera réglée avec le ministère des Transports. Nous essaierons de trouver des moyens de transport compétitifs pour élargir la base touristique au Liban », a annoncé le ministre.

Répondant ensuite aux questions de la presse, M. Abboud a indiqué que normalement, près de 600 000 touristes viennent au Liban par voie terrestre, mais que ce chiffre est appelé à tomber de moitié au moins cette année, à cause des événements en Syrie, d’où la nécessité, selon lui, d’augmenter le nombre de vols à destination de la Jordanie et des pays du Golfe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :