Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

iPhone – iPad : ces applications libanaises qui ont du succès

Posted by jeunempl sur juin 28, 2011

Dermandar franchit le seuil des 500.000 téléchargements

Le Commerce du Levant

La start-up libanaise Dermandar a lancé son application iPhone gratuite, qui permet de créer des photos panoramiques, le 7 juin dernier. Depuis, le produit a été téléchargé 530.000 fois, selon Elie-Grégoire Khoury, fondateur de la société.

Dermandar (qui signifie tout autour en libanais) a d’abord été lancée en janvier 2010 par Elie-Grégoire Khoury et Elias Fadel Khoury en tant que site internet sur lequel les utilisateurs pouvaient télécharger leurs photos pour créer des panoramas à 360 degrés ou en grand angle. Un troisième Elie Khoury, celui de Woopra, avait apporté son aide pour le design et le site. L’application iPhone permet de raccourcir et simplifier le processus et de partager les résultats par mail ou sur les réseaux sociaux.

« Sur le site, nous avions environ 50 téléchargements par jour. Avec l’application iPhone nous avons multiplié cette moyenne par 10 », affirme Elie-Grégoire Khoury.
Un tiers des personnes qui ont téléchargé l’application (160.000) vivent aux Etats-Unis, 57.000 en Chine, 51.000 à Taïwan et 35.000 à Hong Kong. Le Liban avec ses 804 téléchargements au 27 juin, fait figure de parent pauvre. « Ici, nous sommes pénalisés par le fait que la majorité des iPhones en circulation sont des iPhone 3, pas 4, (il faut avoir la dernière version de l’iPhone pour pouvoir télécharger l’application, NDLR) ; et la plupart sont « cassés » et prennent du temps pour mettre leurs versions à jour », explique le fondateur.

Le succès de Dermandar aux Etats-Unis est pour le moment uniquement dû au bouche-à-oreille et à la recommandation d’Apple, qui l’a référencé parmi les applications à la mode sur son magasin en ligne. Le produit libanais y fait face à la concurrence de Photosynth (gratuit) de Microsoft, leader sur le marché, et de 360 Panorama (payant).

Dans le futur proche, une version qui donne plus de contrôle à l’utilisateur sera mise en ligne : ce dernier pourra gérer le flash, régler la balance des blancs, et surtout travailler avec des photos en haute définition ; « aujourd’hui la qualité des photos est moyenne, afin que l’application fonctionne plus vite », témoigne Khoury.
La deuxième étape de développement sera d’élargir l’application aux autres plateformes existantes : iPhone 3GS, Androïd, et éventuellement Windows 7. La start-up est actuellement en cours de recrutement de développeurs pour pouvoir gérer cette phase de croissance.
La dernière étape sera de compléter l’offre autour du panorama, avec des visites virtuelles et de la réalité augmentée. « Par exemple, explique Elie-Grégoire Khoury, on peut imaginer que votre téléphone reconnaît l’endroit où vous vous trouvez, il repère l’orientation dans laquelle vous regardez, et vous indique la station de métro la plus proche. Ou encore vous regardez un immeuble à travers la caméra, l’application vous informe qu’il y a un appartement à louer au 3ème étage, et vous en propose la visite virtuelle. Ce sont typiquement des services qui peuvent intéresser les professionnels de l’immobilier, du tourisme et de la photographie ».

Elie-Grégoire Khoury n’est pas encore fixé sur le modèle de développement qu’il va adopter pour gérer la croissance de Dermandar : il hésite entre un modèle à la Microsoft privilégiant d’abord la conquête de parts de marché avec des services gratuits, ou un modèle mettant l’accent sur le développement de produits payants (à la 360 Panorama). Le premier modèle l’oblige à faire une augmentation de capital, le second peut être réalisé en interne.
« Le succès que nous avons rencontré m’oblige à repenser toute la stratégie du produit, explique-t-il, une fois que les chiffres se stabiliseront, nous pourrons décider de la marche à suivre ». En fonction de cette décision, de la publicité sera intégrée ou pas à l’application : « Le problème de la publicité est qu’elle fait baisser la qualité perçue du produit », regrette Khoury.

Berytech avait racheté 35% de Dermandar en septembre 2010, et y avait investi des fonds pour une durée de six ans (avec une extension possible de trois ans).

iSpicePhotos : une nouvelle application sur iPad développée par des Libanais

Le Commerce du Levant

iSpicePhotos est une nouvelle application iPad permettant à un internaute de visionner ses photos sur Facebook en fonction de critères d’interactivité, et d’obtenir des statistiques en conséquence.

Avec iSpicePhotos, l’internaute peut par exemple « voir ses photos à partir de 2010, triées par popularité, et en noir et blanc », explique Fadi Bizri, co-fondateur du projet, ou encore « voir ses photos à partir de 2009 montrant ses amis les plus populaires », etc. Il récoltera également des statistiques sur ses plus grands fans d’une année donnée, ou sur ses trois meilleurs amis, ou encore sur sa photo de profil la plus populaire, etc.

Trois jeunes Libanais sont à l’origine de ce projet : Fadi Bizri, Chady Kassouf et Davina Atallah. Ils sont partis du constat que la valeur d’une photo sur les réseaux sociaux n’a rien à voir avec ses qualités esthétiques ou techniques, elle dépend du contexte dans lequel elle a été prise.
« Par exemple, explique Fadi Bizri, je peux avoir mis sur Facebook une photo mal cadrée de sandales prise entre deux fous rires à la plage un jour de vacances avec des amis. Regarder cette photo crée une réaction émotionnelle positive pour mon groupe d’amis, qui se traduit par des commentaires, des « j’aime » et autres interactions ». D’où l’idée de créer de la valeur pour le consommateur en se basant sur les données sociales des photos.

Le prototype d’iSpicePhotos a été développé lors de la compétition organisée par Yalla Startup en novembre 2010. Face au feedback positif reçu, les trois amis décident de concrétiser leur projet : l’application iPad iSpicePhotos est mise en ligne sur l’iTunes App Store le 13 juin 2011. Elle est téléchargeable pour 0,99 dollars. Une version allégée gratuite est également disponible. « Nous avons décidé de la lancer d’abord sur iPad car c’est le meilleur support pour montrer le design, les statistiques et les photos », explique le co-fondateur.

La cible de l’application ? Les 20 millions d’utilisateurs d’iPad dans le monde, situés en majorité « en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest », explique Bizri. Pour se faire connaître d’eux, il mise, avec l’aide de Seeqnce qui le conseille en marketing et communication, sur les revues de magazines en ligne spécialisées (type The Next Web, qui en a déjà parlé, et TechCrunch), ainsi que sur le bouche-à-oreille. « Les revenus proviendront exclusivement de la vente de l’application, nous ne souhaitons pas intégrer de publicité car elle nuit au design final. » Dans le futur, l’équipe n’exclut pas d’étendre l’application à d’autres plateformes. Pour le moment, le projet est entièrement auto-financé.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :