Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Liban : Le faux 14 Mars rate sa sortie

Posted by jeunempl sur mars 14, 2011

[Note du MPLBelgique: Extraits et recueil d’articles sur la manifestation du 13 mars dernier de la coalition de Hariri…]

Pour Arakji les manifestations du 14 Mars ont échoué, les armes du Hezbollah visent seulement Israël

iloubnan.info

L’ancien député Adnan Arakji a annoncé lundi que les manifestations de la coalition du 14 Mars ont échoué, et que les leaders restants de la coalition sont tombés dans la poursuite de leurs plans diaboliques.

¨Les propos entendus Lundi étaient très provocateurs¨ a-t-il dit, avant de saluer les armes de la résistance.
Arakhji a dit que le Hezbollah n’avait jamais utilisé ses armes contre les libanais, et qu’elles visaient uniquement Israël.

Des centaines de milliers de personnes soutenant la coalition du 14 Mars ont rejoint la place des Martyrs ce Dimanche pour célébrer le sixième anniversaire de la Révolution des Cèdres en 2005, et ont exprimé leur refus des armes non-étatiques et ont réitérer leur support à la justice et au Tribunal Spécial pour le Liban (TSL). [Note du MPLBelgique.org: ce dernier paragprahe est une prise de position tendancieuse du journaliste]

Pour Mikati les propos du 14 mars incitent au conflit

iloubnan.info
Le premier ministre désigné Najib Mikati a annoncé que certains propos tenus lors des démonstrations du 14 mars incitent aux conflits.

¨L’ancien premier ministre Rafic Hariri n’aurait pas accepté certaines des remarques prononcés a coté de sa tombe¨, a dit Mikati à ses visiteurs, a rapporté l’agence nationale d’information (NNA).

¨Que Dieu bénisse Hariri, aujourd’hui nous sommes bel et bien surs qu’il était plus que jamais un martyr pour un Liban uni¨a-t-il ajouté.

Mikati avait annoncé plus tôt lors d’un entretien avec le Time magazine, publié lundi, que l’alliance dirigée par le Hezbollah n’avait pas établi de conditions préalables pour sa nomination.

¨Lorsque j’ai vu que le pays avait atteint l’impasse, j’ai dit qu’il était temps de se relever¨ a-t-il dit. ¨La vraie motivation est de secourir la nation¨

¨Si je veux changer quoi que ce soit en rapport avec le tribunal, cela doit être fait en accord et avec le consensus de tous les libanais¨a-t-il ajouté.

Le premier ministre désigné Najib Mikati a été nommé prem

ier ministre après que le Hezbollah et ses alliés aient renversés le cabinet de Saad Hariri le 12 Janvier.

Mikati a essayé de coopérer avec tous les partis politiques dans la formation d’un nouveau cabinet mais cela sans compter le refus de la coalition du 14 Mars de prendre part au cabinet soutenu par le Hezbollah qui rend ainsi légitime le coup d’état du camp du 8 Mars. [Note du MPLBelgique.org: ce dernier paragprahe est une prise de position tendancieuse du journaliste]

L’Arabie saoudite a critiqué la campagne anti-Hezbollah menée par Hariri, Questions du Golfe

Le centre des questions du Golfe a mentionné lundi que le Roi d’Arabie Saoudite Abdallah Ben Abdel Aziz aurait fait des reproches au premier ministre sortant Saad Hariri pendant leur réunion secrète à Riyad le 6 mars.

Le Roi Saoudien a exprimé son mécontentement par rapport à la campagne de Hariri contre les armes du Hezbollah et a exprimé son inquiétude quant à la réaction du Hezbollah par rapport à la campagne, quant à ses répercussions sur le premier ministre désigné Najib Mikati et quant aux relations syro-saoudiennes.

Le centre a cité un rapport publié par le journal « golfe » en affirmant que le Roi d’Arabie saoudite aurait critiqué la campagne injustifiée menée contre le hezbollah et aurait également ajouté que le royaume d’Arabie saoudite ne serait pas en mesure de supporter de possibles répercussions.

Les sources ont nié que le riche royaume d’Arabie supportait la campagne et d’après Jeffrey Feltman, l’assistant du secrétaire des affaires du Proche Orient, le pays, en ce qui le concerne, joue un mauvais rôle dans cette affaire.

Les sources ont également ajouté que la position du Conseil de Coopération du Golfe, comme ils l’avaient déjà énoncé la semaine dernière, et ce en rapport au premier ministre désigné Mikati, affirment que le royaume d’Arabie saoudite ne serait pas derrière la campagne menée par Hariri et que les pays du golfe étaient engagés pour la souveraineté du Liban.

De plus, les sources ont rapporté que la campagne contre les sociétés de Hariri, comme celle contre ¨Saudi Oger¨ était un message au premier ministre sortant pour qu’il garde la situation sous contrôle sans mettre en danger les intérêts Saoudiens.

Révolution du cèdre: Après la fête, les mensonges et le ridicule

Leila Mazboudi – Al Manar

Deux choses continuent de faire parler d’elles au Liban après la septième cérémonie de la révolution du cèdre : le chiffre de la participation et le geste de déshabillement du chef du courant du Futur Saad Hariri.

La bataille des chiffres

Concernant le premier, indispensable pour évaluer le taux de sympathie et vérifier les allégations des subsistants du camp du 14 mars qui prétendent parler au nom de la totalité du peuple libanais, ou pour les plus objectifs de sa moitié, force est de constater que les médias du Futur ont sans tarder ont avancé le chiffre des 800 milles participants.
Alors que ses chroniqueurs propulsaient des analyses dans lesquelles ils affichent leur stupéfaction face au déferlement de cette journée.

Pourtant, les agences internationales parlaient en ce jour de quelques dizaines de milliers, et les sources militaires d’AlJazira avançaient le chiffre de 60-70 milles.

De nombreux médias libanais se sont penchés sur l’affaire en consultant les sociétés expertes en matière topographique pour avoir des résultats incontestables.
Les différentes études concluent que la surface investie dans la place des martyrs, 32 milles mètres carrés, ne permet en aucun cas un tel attroupement. Entre 40 et 50 milles est le chiffre plausible.

De plus, il semblerait que les organisateurs de la cérémonie de Dimanche avaient toute une stratégie pour tromper les gens sur les chiffres des participants. En demandant entre autre à la société qui leur a loué les chaises de prétendre le chiffre de 60 milles au lieu des 18 milles effectifs, selon le site du Courant patriotique libre et Ennashra.

Quand Hariri se déshabille…

Deuxième source de débat, moins scientifique certes: le geste quelque peu crâneur de l’ancien Premier ministre libanais Saad Hariri, qui une fois arrivé au podium a ôté sa veste, sa cravate, et a relevé ses manches tout en s’adressant aux jeunes libanais.

Des sources médiatiques dont la chaîne de télévision AlManar ont assuré qu’il avait été préparé à l’avance. Sans aucun doute par les organisateurs de la campagne médiatique de Hariri. Avant qu’il ne monte au podium, des messages SMS ont été transmis parlant d’une surprise durant son allocution.

Quant à la télévision libanaise AlJadid, elle est allée plus loin, assurant avec des images à l’appui que  ce comportement est calqué sur celui du président américain Barak Obama, durant sa campagne électorale.

Le but d’un tel geste étant de vouloir donner l’impression d’être jeune, quoique Hariri l’est vraiment et n’a pas besoin de ce trop.
Et de vouloir se libérer des protocoles vestimentaires, pour charmer les jeunes qui constituaient une grande majorité des participants. Sachant que les Libanais, mêmes les plus jeunes, ont une conception vestimentaire très différente de celle des Américains.

Les mots de Hariri confirment cette analyse : «  Je veux m’adresser aux jeunes… nous les Libanais, voulons nous libérer », a-t-il précisément lancé au moment même de cette scène.

L’effet inverse

Quoique le public présent sur place l’a applaudi, le geste a été tourné en dérision par ses détracteurs, et semble avoir embarrassé une partie de ses partisans, conscients de sa ridiculité. Interrogés également au micro de chaînes de télévision, d’aucuns ont dit franchement le soutenir, mais ne pas comprendre à quoi cela rimait.

Le quotidien libanais AsSafir est également de cet avis, estimant que cette scène a eu un effet inverse de ce qui lui était escompté. « Alors qu’il (Hariri) voulait à travers lui donner un élan à son festival, de par ce geste hollywoodien il a détourné l’attention du contenu essentiel du discours et est devenu une matière de sarcasme dans les milieux populaires, politiques et médiatiques », explique-t-il.

Hezbollah : le comportement de Hariri est «  gaminerie »

Quant au Hezbollah particulièrement visé par sa campagne médiatique contre son armement, il s’est contenté de taxer le comportement de Hariri de «  gaminerie », et son discours d’être « en deçà de sa stature d’homme d’état » : «  ce que Hariri a exprimé n’est pas compatible avec la dignité de son public et dilapide tout ce qu’a construit son père l’ancien Premier ministre le martyr Rafic Hariri », a signalé une source parlementaire du Hezbollah au journal londonien arabophone Ashark El-Awsat.

Et d’ajouter que « les slogans brandis durant la manifestation ne servent que les objectifs israéliens et sèment les graines de la sédition au sein du peuple ».


Photo: Al-Manar

Les caricatures des journaux n’ont pas manqué de s’emparer de ce «  show haririen ».
Celle d’AsSafir l’illustre et le commente en empruntant le style de son discours qui a tourné autour du terme « impossible »
«  Impossible que tu deviennes charismatique » est-il écrit au bas de l’illustration.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :