Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Patriarcat maronite – mode d’emploi de l’élection: un processus réglé au moindre détail

Posted by jeunempl sur mars 10, 2011

J.A.R – L’Hebdo Magazine

Le processus d’élection d’un nouveau patriarche est régi par des règles strictes. Au cours de leur retraite élective, de deux semaines maximum, les évêques seront appelés aux urnes à raison de quatre tours par jour. Le vainqueur devra obtenir au moins les deux tiers des voix du collège électoral.

Dans l’histoire de l’Eglise maronite, trois patriarches ont démissionné. Le premier était Youssef Tyan en 1809, les autres sont les deux derniers patriarches en date, à savoir Antoine Khoraiche et Nasrallah Sfeir. Les affaires des églises chrétiennes sont extrêmement réglementées. Le SaintSiège a su tout verrouiller pour qu’aucun vide juridique et «politique» ne soit possible. Et aussi, garder un certain contrôle sur la vie de l’Eglise à travers le monde. C’est pour cela qu’au cours des siècles, de nombreux amendements et articles sont venus enrichir les codes juridiques. Pour l’Eglise maronite, les grands principes qui régissent l’élection de son patriarche datent de près d’une cinquantaine d’années. En voici les principaux points:

Ce sont les quarante évêques du Synode patriarcal maronite qui forment le collège électoral appelé à désigner le futur patriarche. Mgr Edmond Farhat, nonce apostolique rattaché au Vatican, ne peut participer au vote. L’élection du patriarche est encadrée par deux textes juridiques, le code canon des Eglises orientales et le code de l’Eglise maronite. Ce dernier stipule par exemple que le conclave électoral peut être dirigé par l’évêque en place le plus âgé. Comme le patriarche Sfeir est démissionnaire, la tâche a été attribuée à Mgr Roland Abou Jaoudé, âgé de 80 ans. A ce titre, il signe et a été chargé d’envoyer les convocations officielles aux évêques scrutateurs.

Fixée au 9 mars, la date de la convocation est conforme à l’article 2 de la loi 65 du code de l’Eglise maronite, qui fixe le délai de convocation du collège électoral à un mois maximum à partir de la date de l’officialisation de la démission du patriarche, soit le 26 février. Une dizaine d’articles posent les règles de «l’élection du SaintPatriarche»:

Article premier: «Le patriarche élu doit être membre du Synode patriarcal».
Mais deux amendements à cet article permettent au collège électoral de désigner un simple prêtre sur la base de «motifs graves», en d’autres termes de circonstances exceptionnelles, en tout cas, jugés comme tels par le Saint-Siège.

Article deux: «Le Synode patriarcal devra se réunir dix jours après la vacance du Saint-Siège.
Si cela s’avère impossible, le conclave devra avoir lieu dans un délai maximum d’un mois. Une messe sera alors célébrée au siège du patriarcat. A la fin de celle-ci, le clergé et les croyants partent, les pères se réunissent et les portes se ferment».
Le weekend dernier, une messe a été célébrée à Bkerké en hommage au patriarche Sfeir en présence de nombreux responsables du pays. Ce mercredi, les portes du siège patriarcal se sont refermées sur les évêques appelés à voter.

Article trois: «Le Synode se réunit sous la présidence du plus ancien ordonné, à l’exception des évêques démissionnaires qui gardent tout de même leur droit de vote à l’élection du patriarche». Cet article s’applique au patriarche Sfeir qui conserve ainsi son droit de vote.

Article quatre: «A la veille du début du scrutin, le collège se réunit pour élire un prêtre qui sera chargé du secrétariat et deux autres qui seront chargés de vérifier les bulletins de vote et de contrôler le dépouillement».
Le vote se déroule à bulletins secrets. Les bulletins auront la forme de petits papiers blancs sur lesquels sont apposés les signatures et autres tampons certifiant sa validité. Les bulletins sont vides, chaque électeur doit inscrire le nom d’une personne, et d’une seule. Les résultats du dépouillement sont, selon la loi, tenus secrets. Lorsque le patriarche sera élu, les bulletins seront placés dans une urne puis jetés dans un fourneau qui les brûlera. C’est de là que vient la fumée blanche qui marque la fin de l’élection et sa portée à la connaissance de l’extérieur. C’est le secrétaire élu qui proclamera le nom du patriarche.

Article cinq: «Est élu patriarche celui qui a obtenu les deux tiers des voix que compte le collège électoral. Un scrutin est organisé deux fois par jour; et si après deux semaines de vote les résultats ne permettent pas d’élire un patriarche, le Synode de l’Eglise patriarcale doit en informer le pontificat romain».
En d’autres termes, si au bout de 14 jours personne n’obtient la majorité des deux tiers, le Synode est dans l’obligation d’en référer au Saint-Siège. Entre les deux scrutins, les évêques ont la liberté d’aller se recueillir dans les salles de prière prévues à cet effet. L’ensemble du collège électoral mange et dort dans les appartements du siège. Le patriarche élu a deux jours pour accepter la charge que les électeurs lui ont confiée. Si l’élu venait soit à refuser la charge, soit à ne pas donner de réponse, le Synode en référerait immédiatement au Saint-Siège qui prendra alors le relais en réorganisant le scrutin à une date qu’il pourra luimême fixer. Le Synode patriarcal maronite a également produit un règlement intérieur qui affine les règles précitées.

Deux absents

«Le Synode est composé des évêques de l’Eglise maronite et de ses affiliés, où qu’ils soient. Ils sont tenus par obligation d’y participer et de ne s’en départir sans aucun prétexte, sauf avec l’accord de l’ensemble de ses membres». Les raisons de santé peuvent autoriser les absences. Deux évêques ont déjà annoncé que leur état physique ne leur permettait pas d’y prendre part: John Chédid, évêque de Los Angeles et Estephan Doueihy, évêque à Brooklyn à New York. Ils seront 38 à former le collège électoral, voire 37 si la santé de Guy Njeim, évêque de Sarba, était trop fragile. Ça, c’est pour le processus électoral. Mais un autre article donne encore plus de précisions sur les caractéristiques.

La loi 180 les liste ainsi: le futur patriarche doit avoir comme qualités essentielles «une foi et une morale inébranlable», une «grande piété pour les âmes» et une «sagesse à toute épreuve». Poursuivons la lecture de cette loi. Il doit avoir «bonne réputation», il ne doit pas «être lié par le mariage» et ne doit pas «avoir une autre occupation que celui de servir le Christ». La loi est claire, le prochain patriarche ne peut pas avoir «moins de 35 ans». Il doit être «en bonne santé, mature et expérimenté». Il doit savoir «être responsable et prendre des décisions». Il doit faire partie des «ordres sacerdotales depuis au moins cinq ans» et doit être «titulaire d’un doctorat ou d’une licence dans l’un des pans de la Science religieuse». J. A..R.

LES 41 MEMBRES DU SYNODE PATRIARCAL

A moins de circonstances exceptionnelles, c’est dans cette liste que se trouve le nom du 77e patriarche de l’Eglise maronite:Le patriarche Nasrallah Sfeir, Choukrallah Harb, Roland Abou Jaoudé, Georges Abi Saber, Georges Iskandar, John Chédid, Youssef Béchara, PaulEmile Saadé, Béchara elRaï, Boutros Gemayel, Antoine Hamid Mourani, Youssef Dergham, Guy Njeim, Charbel Merhi, Youssef Hitti, Boulos Matar, Francis Baissry, Maroun Sader, Joseph Khoury, Boulos Hachem, Tanios Khoury, Boulos Sayyah, Estephan Doueihy, Samir Mazloum, Youssef Abi Aad, Antoine Andari, Raymond Eid, Antoine Massoud, Aad Abi Karam, Mansour Hobeika, Georges Abi Younès, Gregory Mansour, Robert Chahine, Choukrallah Nabil elHage, Semaan Atallah, Elias Nassar, Georges Bou Jaoudé, François Eid, Samir Nassar, Edgar Madi et Youssef Soueïf.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :