Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

De Tripoli, Mikati appelle toutes les parties au dialogue

Posted by jeunempl sur février 26, 2011

(L’Orient le Jour)

Le Premier ministre désigné se livre à son premier bain de foule dans la capitale du Liban-Nord.

Soucieux de retrouver lui aussi ses « racines », alors qu’il donne l’impression d’errer à l’heure actuelle dans une sorte de no man’s land gouvernemental, le Premier ministre désigné, Nagib Mikati, a bousculé hier son calendrier pour se rendre à Tripoli, sa ville natale.

Se livrant au bain de foule, il a selon ses propres termes cherché à y puiser de nouvelles forces, sans toutefois parvenir à clarifier sa position au sujet des dossiers qui retardent jusqu’ici la formation de son cabinet.

Des centaines de ses partisans s’étaient massés devant son domicile tripolitain pour l’accueillir. Flanqué de ses alliés Mohammad Safadi et Ahmad Karamé, il s’est adressé à la foule en ces termes : « Je retourne à mes racines afin d’y puiser des forces et une détermination. »

« Quelle que soit la position que nous occupons, nous restons fidèles à nos principes, et notre premier souci est l’unité du Liban, sa fierté et sa dignité, a déclaré M. Mikati. Nous tenons aujourd’hui dans nos mains la boule de feu afin d’éteindre la braise de la guerre civile et d’œuvrer pour maintenir la stabilité. Nous ne sommes pas des amateurs de hautes fonctions ni de pouvoir. Nous avons simplement peur pour la patrie. Nous savons l’ampleur des défis, des périls qui nous menacent ; nous savons que la patrie est en crise, que les gens supportent au-delà de leurs capacités et c’est pour cette tâche que nous nous sommes rendus disponibles. »

Et de poursuivre : « C’est sur la base de cet arrière-plan que nous cherchons aujourd’hui à former le gouvernement, afin que le Liban puisse franchir la plus grave crise de son histoire, une crise qui menace son existence, son unité et son entité. Nous avons tous l’espoir de former un cabinet exprimant les aspirations du peuple libanais dans ses diverses fractions et composantes. C’est pourquoi je lance, de Tripoli, un appel à toutes les forces politiques sans exception pour primer l’intérêt du Liban sur tous les autres intérêts. »
« Tous les problèmes peuvent être réglés par le dialogue », a poursuivi M. Mikati, avant de s’interroger : « Sur quoi sommes-nous donc en désaccord ? Qui d’entre nous ne veut pas de la vérité et de la justice, sans détour et sans exploitation politique ? Qui d’entre nous ne croit pas à l’inimitié à l’égard d’Israël et au pointage des armes uniquement dans sa direction ? Qui ne reconnaît pas la nécessité de libérer le territoire ?

Qui croit à d’autres moyens que le dialogue pour régler les problèmes ? Qui se croit plus grand que le Liban ? »
« Tous les Libanais attachés au Liban sont d’accord sur ces constantes, a-t-il ajouté. Optons donc pour le dialogue et le partenariat national à l’ombre des institutions constitutionnelles. Appliquons la Constitution en tant que référence unique pour trouver des solutions aux désaccords », a poursuivi M. Mikati, affirmant son « refus de tout amendement de l’accord de Taëf dans le climat politique actuel » et se disant « soucieux de préserver l’unité du Liban, sa liberté, sa souveraineté, son indépendance, son arabité et ses relations avec le monde ».

Une Réponse to “De Tripoli, Mikati appelle toutes les parties au dialogue”

  1. attenteobligatoire said

    Quelles que soient ses intentions voici un discours d’un homme d’état à la hauteur de ses responsabilités reste à constater par la suite les applications ainsi que les résultats ?

    Il débute son discours par la nécessité de préserver l’unité du Liban malgré toutes les difficultés qui peuvent surgir à n’importe quel moment, avec comme objectif essentiel de garder la stabilité dans le pays par une vraie réconciliation entre les différentes communautés.

    Il continue « Nous ne sommes pas des amateurs de hautes fonctions ni de pouvoir » phrase importante qui affirme sa sagesse et sa modestie à la manière au moins dans la forme du premier khalife Abou Bakr Sadik quand il a succédé le prophète Mohamed « saw » sans chercher évidemment à mettre les deux hommes au même rang , simplement pour dire, que suite à cette succession et avec un discours aussi plausible , tous les compagnons proches du prophète « saw » et surtout l’imam Ali ont soumis à cette décision devant un tel discours si rassemblant de la part du khalife afin d’éviter une éventuelle fitna entre les musulmans , je me demande en faisant une simple comparaison de l’histoire où en est vraiment de l’islam , si les musulmans appliquent actuellement ces simples compromis entre les deux communautés dans l’intérêt de la patrie et de la religion, on se rapproche peut-être de l’époque glorieuse de l’islam, et si l’ancien président Saad Hariri porte de la bonne réflexion pour une fois, il doit soumettre à la réalité actuelle des choses afin de préserver le pays et laisser une bonne image de lui et de sa famille dans la mémoire collective libanaise .

    Il poursuit « nous savons que la patrie est en crise, que les gens supportent au-delà de leurs capacités et c’est pour cette tâche que nous nous sommes rendus disponibles » si un homme politique comme Nagib Mikati aussi riche en matière cérébrale qu’en matière monétaire s’inquiète de la crise économique qui peut être fatale pour le Liban et les Libanais ! Alors que doit dire le peuple qui traverse cette crise économique, politique et sociale ! Le pays est si rose alors qu’il est en cirrhose, je pense que Mikati a bien compris qu’il faut traiter d’abord l’urgence par un discours sage modéré et juste afin d’éviter le pire.

    Et il termine « « Sur quoi sommes-nous donc en désaccord ? Qui d’entre nous ne veut pas de la vérité et de la justice, sans détour et sans exploitation politique ? Qui d’entre nous ne croit pas à l’inimitié à l’égard d’Israël et au pointage des armes uniquement dans sa direction ? Qui ne reconnaît pas la nécessiter de libérer le territoire ? » Une très jolie réconciliation entre les libanais la vérité d’un côté et la libération du territoire de l’autre côté mais une seule vérité et un seul tribunal international véridique pour tous les martyrs du Liban aussi bien l’imam Moussa Sader que le président Rafic Hariri ainsi que tous les autres , et une seule libération du territoire où toutes les communautés doivent participer et sans exception car les martyrs qui ont défendu le pays pendant des décennies auraient préféré aussi la vie à la mort ,car ils ne sont pas des adorateurs de la mort comme vous le croyez mais la nécessité oblige malheureusement !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :