Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le déficit public s’est élevé à près de trois milliards de dollars en 2010

Posted by jeunempl sur février 4, 2011

(L’Orient le Jour)

Le déficit public a légèrement reculé l’an dernier, selon les chiffres publiés hier par le ministère des Finances. Celui-ci a en effet atteint 2,9 milliards de dollars, en baisse de 1,3 % par rapport à 2009. L’excédent primaire a, quant à lui, augmenté d’environ 12 % sur un an, à 1,2 milliard de dollars, en dépit d’une chute de 53 % des transferts provenant des Télécoms.

Selon les chiffres du ministère des Finances, publiés hier, le déficit public s’est élevé à 2,92 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2010, contre un déficit de près de 2,96 milliards de dollars en 2009, reculant ainsi d’environ 38 millions de dollars sur un an (-1,3 %).

En termes relatifs, le déficit s’est ainsi élevé à 25,8 % du total des dépenses publiques fin décembre, contre près de 26 % un an plus tôt.
Parallèlement, le solde primaire a enregistré un excédent de 1,2 milliard de dollars l’an dernier, contre 1,1 milliard de dollars en 2009, enregistrant ainsi une croissance de 11,6 % sur un an.

En termes relatifs, l’excédent primaire est ainsi passé de 9,5 % à 10,6 % du total des dépenses publiques.
Il convient de rappeler que jusqu’à fin novembre, le déficit était en hausse de 9,4 % par rapport aux onze premiers mois de 2009. Pour le seul mois de décembre, celui-ci a toutefois largement reculé (-83,3 %), d’où la légère contraction sur l’ensemble des douze mois de l’année.

Les transferts à l’EDL en baisse

Toujours selon le ministère des Finances, on note un recul de 0,5 % des dépenses publiques sur l’ensemble de l’année 2010. Celles-ci se sont élevées à 11,3 milliards de dollars, contre 11,4 milliards de dollars un an plus tôt.

Ce léger recul a été favorisé par une baisse de 138 millions de dollars des dépenses hors service de la dette (-1,9 %), couplée à une hausse moins importante des dépenses liées à la dette, qui ont augmenté de 87 millions de dollars sur un an.

Dans les détails, les dépenses courantes du budget ont reculé de 2,1 % en 2010, pour s’établir à près de 6 milliards de dollars, contre 6,1 milliards de dollars l’année précédente.

Quant au service de la dette, il a progressé de 2,2 % sur un an, à 4,1 milliards de dollars, contre 4 milliards de dollars en 2009. Toujours au niveau des dépenses budgétaires, les transferts à Électricité du Liban (EDL) ont reculé de 20,4 %, pour s’établir à 1,2 milliard de dollars fin décembre, contre près de 1,5 milliard de dollars en 2009.

Par ailleurs, au niveau des dépenses du Trésor, il convient de préciser que les dépenses allouées aux municipalités ont atteint 487 millions de dollars, comptant ainsi à elles seules pour 39,5 % du total des dépenses du Trésor.

Chute des recettes non fiscales

Au niveau des recettes publiques, celles-ci ont, à l’instar des dépenses, légèrement reculé en 2010, totalisant 8,4 milliards de dollars (-0,2 %).
Dans les détails, les recettes fiscales ont augmenté de 11,3 % l’an dernier, à 6,6 milliards de dollars. Plus précisément, les recettes provenant de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ont progressé de 10,5 %, à 2,1 milliards de dollars, soit 32 % du total des recettes fiscales et 25,2 % de l’ensemble des recettes publiques.

Les recettes douanières ont, quant à elles, progressé de 5,2 %, à 1,9 milliard de dollars. Les droits d’accise (sur l’essence, le tabac, l’alcool et les voitures), dont le montant global a atteint 1,3 milliard de dollars, ont, en parallèle, enregistré une croissance de 5,1 % sur un an. Quant aux frais d’enregistrement de propriétés immobilières, ils ont augmenté de près de 36 % pour atteindre 566 millions de dollars, reflétant ainsi l’essor de l’activité immobilière dans le pays.
Il convient toutefois de préciser qu’une baisse de 6,7 % des recettes provenant de ces frais a été enregistrée au mois de décembre, en phase avec le ralentissement de l’activité de construction, dû à la tension politique sur le plan local.

Les recettes non fiscales ont, quant à elles, reculé de 33,5 %, à 1,4 milliard de dollars contre plus de 2 milliards de dollars en 2009. Cela est notamment dû à la forte baisse des recettes provenant des postes détenus par l’État (Casino du Liban, Loterie nationale, aéroport, port et télécoms), qui ont chuté de 43,8 %, à 916 millions de dollars, contre près de 1,6 milliard de dollars l’année précédente.

En effet, les transferts provenant du secteur des Télécoms (qui constituent près de 70 % des revenus générés par les postes de l’État) ont atteint 635 millions de dollars, contre près de 1,4 milliard de dollars en 2009, accusant une baisse de 53,4 % sur un an.

Cette dégringolade n’est toutefois pas due au fait que les revenus générés par le secteur ont été moins importants l’an dernier. En effet, le ministre démissionnaire des Télécoms, Charbel Nahas, a provisionné le montant de la dette du ministère à l’égard des municipalités (estimé à plus de 900 millions de dollars) sur un compte à la BDL, et transféré seulement le solde restant au Trésor. Contacté par L’Orient-Le Jour afin de clarifier davantage cette question, ce dernier était injoignable [Notes du MPLBelgique.org: plusieurs articles expliquent la démarche du ministre Nahas qui consiste à dépolitiser la distribution des fonds réservés aux municipalités en court-circuitant le ministère très politisé des Finances  de sorte à rembourser les dettes de l’état vis-à-vis des municipalités! Dommage que l’Orient le Jour ne remette jamais en question les politiques haririennes qui polluent ce pays].

Rappelons que l’affaire des transferts des Télécoms a fait l’objet d’une vive polémique entre le ministre Nahas et la ministre des Finances, Raya el-Hassan, tout au long de l’année, sur fond de tensions politiques.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :