Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Des princes saoudiens préparent son compte à Hariri ?

Posted by jeunempl sur janvier 22, 2011

Al Manar

Les propos du Premier ministre libanais en exercice Saad Hariri contre le vice-ministre de l’intérieur saoudien le prince Mohammad Ben Nayef ne sont pas passés inaperçues en terre d’Arabie.
Des médias du Golfe se sont faits l’écho de réactions très colériques, particulièrement chez la famille du prince Nayef, le père.

Hariri avait qualifié l’émir de  « killer », lors d’une entrevue avec un enquêteur du tribunal international sur l’assassinat de son père, dévoilée par la chaîne de télévision libanaise New TV.
« Pas même les opposants au régime n’avaient usé de ce terme à l’encontre de ce personnage », signale le site «  Affaires du Golfe ».

Des proches du prince Mohammad sont allés jusqu’à considérer les propos de Hariri « d’atteinte directe contre ses maitres ».
Le défunt Rafic Hariri avait fait fortune en Arabie Saoudite où il entretenait des liens privilégiés avec la famille royale.
«  Le prince Mohammad Ben Nayef a semblé très en colère, lorsque je lui ai parlé, et il a lancé des mots très dures, en l’occurrence que Hariri n’est qu’un garçon de chez nous, et qu’il devra payer cher son insolence », rapporte le site, à la foi de l’un de ces proches précités.

Dans les bandes sonores datant du 29-30 juillet 2007, et diffusées dans un reportage de la télévision libanaise la semaine dernière, Hariri avait dit à l’enquêteur Mohammad Lajami Ali : «  Assef Chaoukat (le gendre du président syrien) est un truand, et les saoudiens disent qu’il est comme le prince Mohammad Ben Nayef.

Selon des sources saoudiennes, l’émir Mohammad refuse jusqu’à présent la médiation de grand nombre de ses confrères, dont celle du fils du roi, le prince Abdel Aziz Ben Abdallah,  sachant que Saad fait partie de sa suite, selon le journal en ligne « AlQuds AlArabi ».

Directement après la diffusion de l’enregistrement, Hariri a présenté ses excuses, sans démentir sa teneur, assurant que ses propos avaient été tenus dans des circonstances politiques bien précises.

Des hommes politiques et de grands journalistes, parmi les plus proches amis de son père, avaient eux aussi fait l’objet de mots aussi dénigrants de la part du Premier ministre sortant. Leurs répliques ne le ménagèrent pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :