Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Après les Coptes, l’état égyptien s’attaque… aux chrétiens maronites du Liban

Posted by jeunempl sur janvier 8, 2011

Le Caire dénonce la « bêtise » des propos de Aoun

(L’Orient le Jour)

« Si la situation n’avait pas été aussi douloureuse et aussi grave, après l’attaque contre l’église des Saints à Alexandrie, nous aurions accueilli le délire de Michel Aoun par des rires plutôt que par de la colère. »
C’est en ces termes que le porte-parole du ministère des Affaires étrangères égyptiennes, Houssam Zaki, a répondu aux propos tenus par Michel Aoun, après l’attaque contre l’église des coptes à Alexandrie, qui avait causé la mort de 23 personnes, dans la nuit de la Saint-Sylvestre.
Rappelons que le député du Kesrouan avait accusé l’État égyptien « de n’être modéré qu’avec Israël, au dépens des composantes de son propre tissu social ».
M. Zaki a ainsi assuré « être bien habitué aux déclarations de Michel Aoun, qui reflètent en général une lecture erronée de la réalité politique », mais il a avoué que les derniers propos du chef du CPL confirment « une incompréhension totale de la situation égyptienne, en plus d’une insensibilité frappante ». Il a conseillé au député Aoun de « s’abstenir de proférer des bêtises, même s’il est habitué à le faire, en particulier à l’endroit de l’Égypte ».
Le porte-parole égyptien a assuré que l’Égypte avait déjà reçu « les condoléances sincères des principales personnalités politiques libanaises, à commencer par le président Michel Sleiman, ainsi que des hauts représentants de la communauté maronite ».
Il a enfin recommandé à Aoun de s’occuper plutôt de son électorat dont le nombre « diminue de jour en jour, notamment à cause de ses déclarations contradictoires et de ses alliances suspectes ». 

La réponse du CPL

« Nous aurions souhaité une réponse directe aux propos de Michel Aoun, plutôt qu’une attaque personnelle contre lui. »
Le bureau d’information et des relations publiques du Courant patriotique libre a ainsi répondu au porte-parole des Affaires étrangères égyptien Houssam Zaki, assurant que faire part de son opinion est « un droit qui figure dans la Déclaration des droits de l’homme », et que c’est ce droit dont a usé le député Aoun, « sans se soucier des états d’âme de l’État égyptien ». Il a en outre estimé que les propos de Aoun ne constituaient aucunement « une entorse aux mœurs politiques, ni une ingérence dans les affaires égyptiennes ».
Et de poursuivre : « Ce qui a dérangé les responsables politiques égyptiens, c’est que quelqu’un ait relevé que l’un des résultats de la modération préconisée par les Américains et les Israéliens est la transformation d’une colère interne mais vaine contre Israël, en haine, dirigée contre les citoyens non musulmans. »
Le communiqué du bureau du CPL confirme également que les discriminations qui touchent les chrétiens d’Égypte sont « dûment répertoriées », notamment dans des rapports américains, et que par ailleurs, l’État égyptien n’a jamais poursuivi les présumés coupables dans des violences contre des chrétiens, insistant sur le fait que « l’État se doit de protéger les minorités chrétiennes ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :