Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

La BBC fait marche arrière face au Hezbollah

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2010

Courrier international

« La BBC a déprogrammé, d’une manière imprévue, un documentaire sur la mort de l’ancien Premier ministre du Liban Rafic Hariri, sur fond de tension croissante à Beyrouth à propos des conclusions attendues prochainement du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) et qui risquent de mettre en cause des membres du Hezbollah », rapporte The Guardian. Meurtre à Beyrouth est une série en trois parties qui présente des interviews d’hommes politiques à Beyrouth, Damas, Washington et Paris autour de l’attentat qui a tué, en février 2005, Rafic Hariri et 22 autres personnes.

La BBC a déclaré le 16 novembre « avoir repoussé la date de diffusion du film [qui devait être projeté samedi 20 novembre] pour vérifier qu’il est conforme aux règles éditoriales de la chaîne ». Aucune nouvelle date n’a été fixée. Toutefois, la décision a été prise après que « le journal libanais Al-Akhbar a parlé de cette série en première page en affirmant que l’objectif de ce film est d’accuser le Hezbollah d’avoir tué Hariri en 2005 », relève le quotidien britannique. La série a été initialement commandée par la chaîne saoudienne satellitaire Al-Arabiya à ORTV, une société de production anglo-saoudienne. Finalisée l’été dernier, mais jamais diffusée, la série a été reprise par BBC World qui s’est chargée de l’édition d’une nouvelle version.

Une Réponse vers “La BBC fait marche arrière face au Hezbollah”

  1. KOCH said

    Regerrettable, puisque confronter les pistes n’est pas un mal mais dans le cadre de l’enquête;
    Cette piste, je le rappelle recouvre l’attentagt commis au profit d’un tiers par un membre d’une fraction ayant agi hors de toute coordination et contact avec la direction de sa fraction , et sous hypothèse, avec d’autres membres de fractions n’ayant pas référé à leurs directions respectives; les deux ou plusieurs grloupes d’hommes de main ayant forgé et activité un ensemble criminel pour une opération bien précise.
    Bref des manipulés ou des actifs conscients qui croyaient peut-être maîtriser seuls leur opérations malgré un ou des commanditaires antagonistes associés pour la circonstance.

    Ceci pose la question de la sécurité et de la capacité des autorités au sein des fractions. Des atteintes à l’honneur et à la respectabilité des chefs de fractions et au crédit global desdites fractions.
    Et, si les fractions concernées ont été conscientes des faits anormaux qui avaient échappé à leur vigilance, celles-ci n’ont-elles pas discrétement lavé l’affront en toute discrétion?
    Aucune honte à rétablir l’ordre chez soi et à le faire savoir.
    Cette piste ou hypothèse n’est pas à négliger, des actes similaires ses sont ainsi produits par le passé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :