Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

L’entreprise Clémentine répond aux accusations du Courant du Futur… et le remercie « pour la pub »

Posted by jeunempl sur novembre 17, 2010

iloubnan.info

Dans un communiqué diffusé le 15 novembre, l’entreprise Clémentine SAL a vivement répondu aux accusations lancées à son encontre par des hommes politiques du Courant du Futur et de la majorité parlementaire via les médias locaux.

Des députés du bloc parlementaire du Futur ont récemment affirmé via la presse locale que l’entreprise Clémentine SAL aurait passé un « accord à l’amiable » avec le ministre de l’Energie et de l’eau Gebran Bassil. Ces déclarations font référence aux campagnes que l’entreprise a réalisées pour le ministère. L’entreprise a diffusé un communiqué dans l’objectif de « clarifier cette affaire aux yeux du public libanais, induit en erreur à travers des accusations diffamatoires et porté à juger injustement une jeune entreprise libanaise citoyenne et responsable ».

Dans ce communiqué, Clémentine SAL affirme qu’elle a « effectivement offert des services créatifs et publicitaires, constituant le coeur de son métier et de son offre commerciale, pour le compte du ministère de l’énergie et de l’eau. » Elle précise qu’elle « est l’une des rares au Liban à signer l’intégralité de ses films et affiches publicitaires, avec une mention très claire de son nom de marque, ne recélant rien en conséquence au grand public du pays, comme l’insinue incompréhensiblement la communication du Courant du Futur. »

Clémentine SAL est une jeune société de communication libanaise. Son PDG est une fille de Michel Aoun, chef du Courant patriotique libre, composante importante de l’opposition.

Clémentine SAL a délivré deux campagnes de communication d’envergure nationale pour le ministère de l’Energie et de l’eau, effectuées dans le cadre de la feuille de route énergétique globale du ministre Bassil approuvée par le conseil des ministres libanais. Une première campagne intitulée « Lebanon / Lebanoff » était consacrée à la promotion générale du projet, tandis qu’une deuxième intitulée « comme ça, c’est beaucoup moins cher » était dédiée à l’explication du processus d’octroi gratuit aux citoyens libanais de lampes économiques. « A ce titre, il est d’une importance cruciale de clarifier qu’aucun concept publicitaire ou service créatif ne furent facturés au ministère de l’énergie et de l’eau, contrairement à ce qui se passe normalement entre une agence de publicité et un client, que ce dernier soit un acteur public ou privé », a affirmé Clémentine dans son communiqué, en précisant que « les montants et les factures évoqués sont relatifs à des prestations de services d’industries non couvertes par le champ d’activités de Clémentine comme l’affichage, l’impression et la production audiovisuelle. Ces montants ont donc été dirigés, après une compression inouïe des coûts, à d’entreprises tierces détenues, à titre caricatural, par des personnes affichant ouvertement leur sympathie politique vis-à-vis du pouvoir. »

Clémentine rappelle à ce sujet que cette campagne n’est pas la première communication qu’elle offre gracieusement à un organisme public et a notamment pris en charge la livraison de la campagne de communication nationale 2010 dédiée à la commémoration du début de la guerre civile libanaise, affirmant que « cette dernière opération est identique, en fond et en forme, à celle en question du ministère de l’énergie et de l’eau. A l’époque, le Courant du Futur et la coalition au pouvoir ont été appelés à se représenter, voire même à figurer, dans les outils de communication créés pour l’occasion. Toutefois, aucun d’entre eux n’a peut-être jugé approprié de mener une attaque injuste et injustifiée à l’encontre de S.E. M. Ali Abdallah, en fustigeant l’accord conclu entre le ministère de la jeunesse et des sports et Clémentine SAL ; accord en vertu duquel la création fût, encore une fois, gratuitement offerte… » affirme l’entreprise dans son communiqué. Elle conclut ironiquement en remerciant les députés et les médias qui ont relayés ces accusations « pour l’immense publicité gratuite qu’ils lui ont faite ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :