Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les dépôts en hausse de plus de 12 milliards de dollars depuis septembre 2009

Posted by jeunempl sur novembre 10, 2010

(L’Orient le Jour)

Le total des actifs des banques commerciales a atteint 126,7 milliards de dollars fin septembre, porté par l’importante croissance des dépôts bancaires, qui ont augmenté de 12,7 milliards de dollars depuis septembre 2009. En parallèle, l’activité d’emprunt a nettement progressé, les crédits accordés au secteur privé ayant augmenté de 6,1 milliards de dollars au cours de la même période.

En dépit de la détérioration du climat politique, le secteur bancaire libanais continue de réaliser de solides performances, comme en témoignent les chiffres récents sur l’évolution de l’activité du secteur au cours des neuf premiers mois de l’année. Celle-ci est mesurée par les actifs consolidés des banques opérant au Liban, qui ont augmenté de 15,3 % fin septembre, à 126,7 milliards de dollars, contre 109,8 milliards de dollars fin septembre 2009.

Les dépôts, qui représentent près de 82 % du bilan des banques, ont constitué encore une fois le principal moteur de cette croissance. Dans l’ensemble, les dépôts des clients ont augmenté de 12,7 milliards de dollars, soit une hausse de 13,9 % sur la période couverte, passant de 91,2 milliards de dollars fin septembre 2009 à 103,9 milliards fin septembre 2010. Sur les neuf premiers mois de l’année, ils ont augmenté de 8,4 %, soit 8,1 milliards de dollars.

Pour le seul mois de septembre, la croissance des dépôts a été de 1,1 milliard de dollars.

En termes de répartition des dépôts par type de clients, les dépôts des résidents ont été à la source de cette croissance au cours des neuf premiers mois de l’année, représentant près de 90 % de la croissance des dépôts. Dans l’ensemble, les dépôts des résidents représentaient fin septembre 86 % du total.

Par ailleurs, les dépôts en monnaie locale ont progressé de 4,8 milliards de dollars depuis janvier, atteignant 38,8 milliards de dollars fin septembre, soit 37,4 % du total des dépôts. Les dépôts en devises étrangères ont, quant à eux, augmenté de 3,2 milliards de dollars au cours de la même période.

Ainsi, le taux de dollarisation des dépôts a atteint à 62,6 % – un niveau proche du plus bas historique enregistré en 1999 (61,6 %).
Notons, toujours au niveau des dépôts, que le taux d’intérêt moyen accordé sur les dépôts en livre s’est élevé à 5,7 % en septembre 2010, contre près de 7 % un an plus tôt, tandis que le taux d’intérêt moyen accordé sur les dépôts en dollar s’est élevé à 2,78 %, contre 3,16 % en septembre 2009.

Les prêts bancaires en hausse de près de 20 %

Dans ce contexte d’excès de liquidités, combiné à une politique incitative de la part de la Banque centrale, l’activité d’emprunt a connu un essor important au cours des neuf premiers mois de l’année. Ainsi, les prêts bancaires accordés aux résidents et aux non-résidents ont augmenté de plus de 6 milliards de dollars, passant de 28,4 milliards de dollars début janvier à 33,8 milliards fin septembre, soit une hausse de 19,2 %. Notons que depuis septembre 2009, les crédits ont progressé de 6,1 milliards de dollars, ce qui indique une augmentation de seulement 0,7 milliard de dollars de la valeur des crédits accordés au secteur privé entre septembre et décembre 2009, et révèle, en parallèle, l’impact de la politique incitative de la Banque centrale.

Le taux de dollarisation des prêts accordés a quant à lui atteint 81,2 % fin septembre, contre 85 % un an plus tôt.
Par ailleurs, le taux moyen d’emprunt en livre s’est élevé à 8,11 % en septembre 2010 contre 9,22 % un an plus tôt, tandis que le taux moyen en dollar est resté stable à 7,24 %.

De leur côté, les crédits au secteur public se sont élevés à 29,2 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de l’année, soit 46,3 % de l’ensemble des prêts accordés par le secteur bancaire, en hausse de 6,6 % comparé à la même période de 2009.
Le ratio des crédits du secteur privé aux dépôts en devises étrangères s’est quant à lui élevé à 42,3 %, bien en dessous de la limite de 70 % imposée par la Banque du Liban (BDL) et au-dessus du ratio de 39,5 % atteint un an plus tôt. Ce même ratio en livre s’est élevé à 16,3 %, contre 13,4 % un an plus tôt.

Globalement, le ratio des crédits au secteur privé par rapport aux dépôts s’est élevé à 32,6 %, contre 30,6 % un an plus tôt.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :