Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Economie : Bassil se penche sur les énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur octobre 1, 2010

ANI

Le ministre de l’Eau et de l’Energie Gebran Bassil, la ministre des Finances Rayya Hasan et le ministre de l’Environnement Mohammad Rahhal, se sont mis d’accord vendredi sur un plan solide et actif pour les énergies renouvelables et permettant un bénéfice à long terme de l’économie et des citoyens.

Cette conclusion a été bâtie au terme du séminaire portant sur  » les énergies renouvelables », sous le patronage du ministre Bassil, à l’Hôtel Metropolitan à Sin el Fil-Beyrouth, avec le soutien de la Ligue arabe et du PNUD. Ministre Rayya Hasan et Mohammad Rahal ont également participé au séminaire.

M. Bassil a confirmé que la première ébauche d’un plan national pour la préservation et l’orientation de l’énergie était prête et attendait les futures législations pour son application. Ces lois présenteront un plan clair et stratégique au gouvernement libanais dans le domaine de la conservation de l’énergie et de l’obtention d’énergies renouvelables. « Ceci est vital pour un pays comme le Liban avec les changements environnementaux en cours », a déclaré Bassil, « parce que le climat est l’une des attractions touristiques de ce pays. »

L’énergie, ou plutôt l’énorme gaspillage de l’énergie, est devenue une cause quotidienne des pertes financières subie par le gouvernement et les citoyens. « Le gouvernement dépense un demi-million de dollars par heure sur l’énergie « , a expliqué Bassil,  » nous avons donc donné la priorité à cette question. » Une fois ce problème résolu, la situation financière du Liban commencera à guérir. Bassil a préconisé la nécessité d’utiliser des sources d’énergie naturelles pour aider au déficit financier du gouvernement. L’objectif de ce séminaire, cependant, n’était pas uniquement axé sur la situation financière du gouvernement, mais aussi sur celle du citoyen libanais. « Nous devons réaliser que le citoyen ne peut plus tolérer cela, et nous avons trouvé les solutions et leur mise en œuvre doit être appliqué

Il serait presque impossible de parler de l’énergie au Liban, sans mentionner les producteurs d’électricité, qui bien qu’illégale sont restés un mal nécessaire, car sans eux, de nombreux foyers se noieront dans les ténèbres. Bassil a promis qu’un statut pseudo-juridique sera accordé aux propriétaires de ces générateurs une fois qu’ils adoptent la liste des nouveaux prix fixés par le gouvernement. Ainsi, au lieu de payer 800 livres libanaises pour un kilowatt-heure, le prix sera réduit jusqu’à 350 livres libanaises. « De cette façon, nous protégeons les droits des propriétaires des générateurs et les citoyens, » a dit Bassil.

Les ministres Rayya Hasan et Mohammad Rahhal ont également prononcé des allocutions lors de ce séminaire, dans lesquelles ils ont entièrement acquiescé sur la priorité à donner à l’environnement et que le problème était directement lié à l’utilisation intelligente des énergies renouvelables et naturelles. Les trois ministres ont promis de travailler ensemble pour atteindre cet objectif.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :