Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Beyrouth-Bruxelles : trois vols hebdomadaires de la MEA… objectif l’Afrique

Posted by jeunempl sur septembre 25, 2010

(Anne-Marie El-Hage – L’Orient le Jour)

Les Libanais ont désormais la possibilité de se rendre en Belgique par vol direct, trois jours par semaine, sur les ailes de la MEA. Grâce à une collaboration de la compagnie nationale avec la compagnie d’aviation belge SN Brussels, douze destinations africaines sont aussi desservies depuis Bruxelles. L’hiver sera une période test pour la viabilité de ce projet.

Le 16 septembre, un vol inaugural de la Middle East Airlines (MEA) a transporté une délégation de près de 70 journalistes et personnalités libanaises à Bruxelles, pour un séjour touristique de cinq jours dans la capitale belge, à Anvers, Waterloo et Bruges. Le président du conseil d’administration de la MEA, Mohammad el-Hout, était du voyage, de même que le président de la commission parlementaire des Transports, Mohammad Kabbani, ainsi que l’ambassadeur de Belgique, Johan Verkammen.

La remise en circulation de cette ligne directe Beyrouth-Bruxelles, les lundis, jeudis et samedis (interrompue il y a nombre d’années pour des raisons économiques), n’est pas uniquement destinée à assurer une connexion plus rapide entre Beyrouth et Bruxelles. Elle entend aussi permettre aux Libanais d’Afrique, dont un grand nombre travaille dans le diamant, de rentrer plus fréquemment au pays ou de se rendre sans escale dans la capitale belge. Sont ainsi desservies par le biais de la compagnie SN Brussels une douzaine de destinations africaines, notamment Dakar, Luanda, Freetown, Conakry, Cotonou, Lomé, Douala, Monrovia, Banjul, Ouagadougou et Yaoundé. La catastrophe aérienne de l’avion d’Ethiopian Airlines, en janvier dernier, et la demande pressante adressée par les Libanais d’Afrique à la MEA ne sont, certes, pas étrangères à la décision de la compagnie nationale d’aviation de desservir, en collaboration avec SN Brussels, ces capitales africaines. Une décision considérée comme un geste en direction de la communauté chiite, principale communauté libanaise installée en Afrique.

Tabler sur le développement du tourisme et des affaires

« La ligne directe Beyrouth-Bruxelles était une priorité, au même titre que Moscou et Madrid, car elle constitue un marché potentiel intéressant pour la MEA », a indiqué à L’Orient-Le Jour Mohammad el-Hout lors du trajet de retour vers Beyrouth. « Un marché annuel estimé à 15 000, voire 20 000 personnes, couvrant aussi les régions voisines de Bruxelles, notamment Düsseldorf ou Lille », a-t-il précisé. « Auparavant, ce marché était réduit et ne justifiait pas la mise en place d’une ligne directe tout au long de l’année », a-t-il ajouté. « Mais aujourd’hui, nous avons voulu faire d’une pierre deux coups, car la Belgique présente un attrait touristique en été pour les Libanais, de même que le Liban est une destination de vacances. De plus, Anvers, marché mondial du diamant, est la destination incontournable de nombreux hommes d’affaires libanais résidant en Afrique, dans une douzaine de capitales non desservies.
Les chiffres de cet été ont d’ailleurs été meilleurs que prévu », a-t-il poursuivi, précisant que quatre vols hebdomadaires seront prévus au cours de l’été prochain. « Quant à la saison hivernale, elle constituera un test, l’essentiel étant que la ligne ne soit pas déficitaire », a-t-il dit, espérant que le trafic sur cette ligne soit aussi bon en hiver qu’en été grâce au développement du tourisme et des affaires.

Côté tarifs, le PDG de la MEA a affirmé que « les prix proposés par la compagnie aérienne nationale sont inférieurs aux tarifs pratiqués par ses concurrents en Europe ». Mohammad el-Hout a, par ailleurs, observé que les nouvelles destinations africaines regroupent environ 15 % de l’immigration libanaise en Afrique, notant que la MEA couvrait déjà 85 % des destinations africaines. « Nous estimons le marché africain annuel à 25 000 personnes environ », a-t-il souligné, tout en insistant sur la nécessité de prendre ce dernier chiffre avec grande prudence. « Nous ne sommes pas encore sûrs du volume exact de ce marché, tient-il à dire. Mais nous espérons qu’il se développera rapidement. »
M. Hout a ajouté que l’initiative de la MEA se situe dans le cadre de l’ouverture par la compagnie de nouvelles destinations, notamment à Bagdad, Erbil et Médine. La compagnie n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. « D’ici à un mois et demi, une nouvelle ligne sera inaugurée en direction de Kinshasa », a-t-il promis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :