Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Beit Mery victime de la télé

Posted by jeunempl sur septembre 8, 2010

Elie Wehbé – Les Hirondelles

Ces dernières années, Beit Mery a vu pousser une nouvelle forêt. A la place des pins: des émetteurs de télévision. Un vrai cauchemar pour les habitants.

Des câbles électriques qui encombrent la vue, des antennes qui s’élèvent au-dessus des immeubles, à coté des arbres, près des écoles… Ces pylônes sont partout. A plus de 800m d’altitude, Beit Mery offre une vue imprenable sur Beyrouth et ses banlieues. Emplacement idéal pour les émetteurs de la LBCI et la MTV, deux des grandes chaînes possédant des antennes dans cette localité.

Cette jungle a commencé à pousser pendant la guerre civile, le conseil municipal étant alors incapable de faire son travail de régulation.
«Beit Mery est le village le plus touché par la pollution électromagnétique au Moyen-Orient», annonce avec certitude Antoine Maroun, président de la municipalité de Beit Mery. «Nous avons exigé à plusieurs reprises le déplacement de ces antennes vers un endroit inhabité. Mais en vain», précise-t-il. La LBCI, elle, indique que ses émetteurs ont déjà été déplacés. Chose que le Président de la municipalité dément formellement.
«Beaucoup d’habitants souffrent de maux de têtes à cause de ces antennes», raconte Khalil, un gendarme. «Un de mes proches a recouvert le toit de sa maison en tôle pour minimiser l’effet de ces ondes», poursuit-il.

Danger à la santé publique?

Selon Hicham Khater, ingénieur mécanique, la tôle agit en effet comme barrière aux ondes électromagnétiques.
«La seule solution pour arrêter ces ondes consiste à interposer une tôle de fer blanc ou d’acier», indique-t-il.
Les habitants de Beit Mery réclament une loi qui interdit la présence de ces émetteurs dans leur village. En 2008, la municipalité a d’ailleurs mené une étude en collaboration avec des experts de l’Université Saint-Joseph, pour prouver les effets néfastes de ces antennes.
«Il est très probable que la hausse des décès dus au cancer du cerveau soit reliés à l’exposition à long terme aux ondes qui proviennent de ces antennes», relate un oncologue réputé sous couvert d’anonymat, qui a traité une victime de cancer du village de Beit Mery.

Cependant, «une majorité des études scientifiques considèrent que les risques d’exposition aux champs électromagnétiques sont nuls ou très faibles, notamment à l’échelle individuelle», assure Dr Badih Azar, physicien à l’Université libanaise et spécialiste des ondes électromagnétiques.
«Ce phénomène dépend essentiellement de la puissance, de la fréquence et de la durée d’exposition», ajoute-t-il.

Ces émetteurs appartiennent à des chaînes de télévision locales, toutes affiliées à des partis politiques. Peut-être faut-il voir là la raison pour laquelle les doléances concernant la santé des habitants de Beit Mery ne trouvent pas écho dans ce flot de paroles…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :