Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

La responsabilité sociale avance à petits pas

Posted by jeunempl sur septembre 3, 2010

Nadine Chalak – Les Hirondelles

Le concept de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), apparu il y a 35 ans, peine à prendre de l’ampleur au Liban.

Le Liban n’importe pas que des pommes de terre, il importe aussi des idées. C’est le cas de l’un des piliers du développement durable: la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Un concept qui reste assez vague pour de nombreux entrepreneurs du pays qui, en la matière, suivent les grands groupes étrangers implantés au Liban. L’un d’entre eux, le Suisse Holcim, base l’essentiel de sa communication sur la RSE. «Notre industrie (la cimenterie) a un impact sur la vie des gens, et eux-mêmes ont une influence sur nous, explique Grace el-Azar, coordinatrice de la RSE chez Holcim-Liban. Par exemple, nous réalisons des projets au niveau de l’éducation, de l’infrastructure routière et du développement des localités qui nous entourent.»

Quid des entreprises libanaises?

Parmi les entreprises libanaises, plusieurs grands noms s’inspirent du concept, comme le Groupe Indevco ou le Groupe Debbané.
Néanmoins, selon Reyya Le Prince, responsable des ressources humaines chez Debbané, «la RSE reste limitée à la plantation d’arbres par Exotica (l’une des marques du groupe) dans différentes régions libanaises. D’ici deux mois, nous publierons un rapport sur nos activités sociales». Mais les quelques exemples de grosses sociétés, soucieuses d’obtenir leur label ISO par exemple, cachent la forêt de l’armada de PME (petites et moyennes entreprises) libanaises et familiales qui, elles, ont d’autres priorités que le développement durable. Le président de l’Association des industriels, Saad Oaini, explique que son institution a demandé l’application de la responsabilité sociale au sein des entreprises libanaises, sans pouvoir avancer aucun chiffre sur le sujet. En 2003, le cabinet de consultants Charbaji avait par ailleurs analysé le phénomène, pointant du doigt la confusion des genres, entre responsabilité sociale et activités caritatives.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :